Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 10:30:45 AM Mardi, 18 Mai 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

togo-arret-des-inscriptions-dans-les-universites-privees-ihou-wateba-lache-du-lest-le-cepes-satisfait

Togo - Arrêt des inscriptions dans les universités privées : Ihou Watéba lâche du lest, le CEPES satisfait

Togo - Societe
Lundi 9 novembre 2020, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Majesté Ihou Watéba, a rencontré les promoteurs d’établissements supérieurs d’enseignement privé mobilisés contre la suspension des inscriptions dans les universités privées, pour tenter de trouver une solution.
Après avoir expliqué l’esprit de ces décisions qui visent à évaluer ces établissements privés afin « d’atteindre l’assurance qualité qui fait partie d’un point essentiel du programme de la feuille de route du gouvernement », le ministre Ihou Watéba a déclaré qu’il n’y jamais eu « de décision qui soit pérenne ».

A l’issue de la réunion, les promoteurs des d’établissements supérieurs d’enseignement privée ont fait état des avancées avec le ministre.

« Nous avons eu une rencontre riche, dense et fructueuse avec le ministre Ihou Watéba. Nous sommes totalement satisfaits sur toute la ligne », a déclaré le président du Conseil des établissements privés d’enseignement supérieur (CEPES), Macy Akakpo.

Des concessions ont donc été faites durant la rencontre. Notamment ce mémorandum duquel on retient que ces établissements doivent effectuer deux rentrées : la rentrée pédagogique fixée au 16 novembre prochain et qui sera suivie du démarrage des cours dont la date reste à définir, avec autorisation de recevoir des inscriptions durant l'intervalle des deux semaines.

« Le mémorandum ici va faire une proposition de date au gouvernement qui va examiner et arrêter la meilleure date », a souligné Ihou Watéba.

En effet, ces décisions du ministre visent à assainir le secteur tout en accompagnant les établissements supérieurs d’enseignement privé pour un enseignement de meilleure qualité.

Rayan Naël