Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 8:08:45 PM Vendredi, 23 Juillet 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

togo-vers-la-revision-complete-du-protocole-d-accord-entre-les-enseignants-et-le-gouvernement

Togo - Vers la révision complète du protocole d’accord entre les enseignants et le gouvernement

Togo - Societe
Le gouvernement togolais a finalement pris au sérieux le préavis de grève des enseignants lancé le 2 novembre dernier, jour de la rentrée scolaire sur toute l’étendue du territoire national. Après une longue discussion vendredi dernier avec les syndicats des enseignants, le gouvernement a décidé de revoir le protocole d'accord signé en 2018
Le gouvernement tente de calmer les ardeurs des enseignants qui, depuis la rentrée scolaire, annoncent une grève à compter du 16 novembre prochain. Vendredi dernier, le ministre des Enseignements primaire et secondaire, Dodzi Kokoroko et son homologue en charge de la Fonction publique, Gilbert Bawara ont pris langue avec les responsables des syndicats des enseignants.

L’occasion pour ces deux ministres de faire le tour d’horizon des grandes préoccupations et revendications exprimées par les enseignants togolais. Les échanges ont été consensuelle et fructueuse, informe-t-on. A l’issue des discussions, il a été décidé de revoir complètement le protocole d’accord signé en 2018.

« Les échanges ont été sanctionnés, de façon consensuelle, en tenant compte des contextes sanitaire, socio-économique et sécuritaire qui prévalent tant au plan national qu’international, par la nécessité d’une revue complète du protocole d’accord, dans des délais raisonnables, par les différentes parties au protocole d’accord », lit-on dans le relevé de conclusion.

Seulement, cette décision portant révision du protocole d'accord n'enchante pas tous les syndicats des enseignants. C'est le cas de la FESEN qui, en assemblée générale hier dimanche, annonce qu'elle se prépare pour la prochaine grève.