Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 11:36:51 AM Mardi, 5 Mars 2024 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

togo-secteur-agricole-16-5-milliards-de-f-cfa-pour-le-renforcement-des-capacites-des-jeunes

Togo - Secteur agricole : 16,5 milliards de F CFA pour le renforcement des capacités des jeunes

Togo - Societe
Dans le cadre du renforcement des capacités des jeunes dans le secteur agricole, un accord relatif à l’appui budgétaire d’urgence de 16,5 milliards de F CFA a été signé entre le ministre de l’Economie et des Finances, Sani YAYA et la Banque africaine de développement (BAD). Cet accord permettra l’insertion et l’accompagnement de plusieurs centaines de jeunes dans ledit secteur.
Sur une durée de 2 ans, un projet d’appui aidera au renforcement de capacité des jeunes défavorisés en vue de leur inclusion dans le tissu économique et social.

Environ 620 jeunes défavorisés dont le tiers composé de femmes dans les maillons des chaines de valeurs agricoles bénéficieront de l’accord signé avec la BAD. Egalement, il permettra l’accès au financement à 530 entreprises des jeunes défavorisés appuyés par l’accompagnement financier de leurs entreprises, dont 30% de femmes.

L’appui comprend deux volets. Le premier vise à renforcer les capacités nationales de dépistage en vue de détecter précocement le maximum de cas et de prendre les mesures requises pour juguler la propagation contre la pandémie du Covid-19. La finalité est également de renforcer les capacités de prise en charge des malades sur le plan national et de soutenir les mesures de renforcement de la gouvernance institutionnelle et financière de la gestion de la crise.

Le second volet a pour ambition de maintenir le pouvoir d’achat de la population et la sécurité alimentaire en ces temps de crise sanitaire. Enfin, l’aide permettra de soutenir la résilience du secteur privé.

Au Togo, l’accompagnement du Groupe de la Banque Africaine de Développement depuis plusieurs années porte aussi sur le renforcement du cadre institutionnel et le développement économique à travers le financement des projets structurants du PND, notamment dans les secteurs de la gouvernance, des finances publiques, du social, du secteur agricole, de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement, de la protection de l’environnement et des transports.