Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 10:45:08 AM Mardi, 18 Mai 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

togo-agriculture-noel-et-son-bataklan-

Togo - Agriculture : Noël et son « Bataklan »

Togo - Societe
Il est présent, plutôt omniprésent dans les journaux. Pour être plus précis, dans les médias acquis à sa cause. Lui c'est Noel Bataka, le ministre en charge de l'Agriculture. A vrai dire, c'est une orchestration qu'il convient d'appeler « Bataklan ».
Bienvenue au « Bataklan »

Avec Noël Batakla, l'agriculture togolaise est dans ses « trente glorieuses ». C'est le monde merveilleux. Ou encore c'est le meilleur des mondes. Le monde d'avant incarné par les anciens ministres Kossi Ewovor, Ouro Koura Agadazi n'a été que désillusions pour l'agriculteur togolais. Le renouveau est là avec Bataka, la perle rare que Faure a dénichée. Le chef de l'Etat ne s'est pas « trompé » sur lui. Et ce dernier le lui rend très bien avec ses tours de magie qu'il sort à intervalles réguliers de son chapeau, plutôt de ses lunettes.
Les chefs d'Etat sont friands des artifices, c'est une évidence. Ceux, qui arrivent à détecter ce gout chez eux, les séduisent. L'actuel ministre de l'Agriculture est de ceux-là. Entouré d'une myriade de journaux qui gravitent autour de lui, chacune de ses sorties est abondamment relayée avec presque le même titre. Il ne reste que le pet du ministre que le « Bataklan » ne nous a pas encore servi.

Bientôt le gouvernement Klassou va passer la main, sauf cataclysme. Il va sortir de sa longue hibernation. Les jeux sont donc ouverts et les ministres habiles débordent d'énergie et d'inventivité pour taper dans l’oeil du “champion”, dans l’espoir de se faire reconduire et rempiler. Mais visiblement, Noël Bataka a pris une longueur d'avance sur ses éventuels adversaires. Selon des indiscrétions, il sera reconduit; mais comme on ne s'est jamais, il abat ses cartes.

Du lancement de bourses agricoles aux visites des chantiers de construction des abattoirs en passant par des interviews avec de grandes doses d'effet d'annonces, l'actuel ministre en charge de l'Agriculture marche sur l’eau. Le miracle tant attendu pour l'agriculture togolaise est désormais là. Il l'affiche lui-même. Il annonce que dans cinq (05) ans, la filière avicole va générer 150.000 milliards FCFA. Dans d'autres secteurs de l'agriculture, que de bonnes intentions déclamées. Le paysan lambda attend. Mais il n'entendra ou ne verra que ce que le « Bataklan » veut qu'il écoute ou voie. De l'enfumage en somme.

L'omerta

La galaxie des médias qui gravite autour du ministre semble liée par un « pacte ». Celui de ne pas porter un regard critique sur ses actions. C'est ainsi qu'il est arrivé à les brider. Bien plus, ces médias font sans le savoir la communication du ministre. Et ça marche pour lui. Mais c'est contre-productif pour l'agriculture togolaise. Le projet PPAAO affiche un bilan satisfaisant, nous dit le « Bataklan ». Or selon des informations, le projet a fait des victimes. Nombreux sont des entrepreneurs agricoles qui ruminent leur colère. Aussi selon des sources, certains fonctionnaires du ministère de l'Agriculture seraient pris pour cibles pour n'avoir pas le même point de vue que celui du ministre.

Il n'y a pas de développement sans la critique. Elle fait avancer les choses. A bon entendeur...