Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 12:03:40 AM Lundi, 14 Juin 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

mali-crise-sociopolitique-les-deputes-mal-elus-refusent-de-rendre-l-echarpe

Mali - Crise sociopolitique : les députés mal élus refusent de rendre l’écharpe

Mali - Politique
Départ des 31 députés contestés de l’Assemblée nationale sous peine de sanction. C’est l’une des recommandations phares des chefs d’États de la Cédéao réunis lundi lors d’un sommet extraordinaire virtuel sur la crise sociopolitique qui secoue le Mali depuis le mois de juin.
A l’annonce de la décision de l’organisation intergouvernementale ouest-africaine, des formations politiques concernées ont organisé des concertations en interne. Elles ont fait part de leur désapprobation au regard de cette décision du gouvernement de la Cédéao.

« Il n’y a pas beaucoup à réfléchir : nous avons décidé de ne pas démissionner du tout. Nous ne sommes pas d’accord avec cet appel [des chefs d’État de la Cédéao-ndlr] », a fait savoir le Vice-président de l’Union pour la république et la démocratie, Goua-gnon Coulibaly, lui-même député contesté.

Ces députés disent être prêts à démissionner sous réserve que le président Ibrahim Boubacar Keïta à qui les Maliens demande le départ du pouvoir le fasse également.

« Si nous devons démissionner, Ibrahim Boubakar Kéïta doit aussi démissionner », a ajouté l’élu de Kati, 15 km de Bamako.

Pour ces députés, « l’injonction de la CEDEAO assortie de possible sanction viole la Constitution du Mali et n’est donc pas légale puisque les députés sont élus pour cinq ans ».

Rayan Naël