Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 12:17:36 AM Jeudi, 17 Juin 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

afrique-les-raisons-derriere-l-exportation-de-l-energie-electrique-du-nigeria-vers-le-togo-le-benin-et-le-niger

Afrique - Les raisons derrière l'exportation de l'énergie électrique du Nigéria vers le Togo, le Bénin et le Niger.

Afrique - Economie et Finances
La présidence Nigériane a expliqué mardi que l'exportation de l'électricité vers ses voisins ouest-africains, notamment le Niger, le Bénin et le Togo «est basée sur le fait qu'ils n'endommageraient pas les eaux» qui alimentent les principales sources d'électricité de son pays à Kainji, Shiroro et Jebba
Cette réaction fait suite au rapport d'un quotidien Nigérian selon lequel le pays exporte 81,4 milliards de dollars d'électricité à crédit en pleine panne de courant persistante.

Décrivant ledit rapport comme hyperbolique et terriblement trompeur, le gouvernement fédéral a déclaré qu'outre le fait que le chiffre cité était loin d'être exact, dépassé et ne reflétait pas la réalité actuelle, le coût global de l'énergie produite et vendue par le Nigéria en la période couverte par le rapport n'était pas du tout proche de ce qui était mentionné dans le document.

«Le coût réel de l'électricité produite dans ledit délai (2018-2019) par toutes les sociétés de production d'électricité au Nigéria était d'environ 4 milliards de dollars (...) Plus de 90% de l'électricité produite a été distribuée et consommée par les consommateurs dans les 11 sociétés de distribution d'électricité du pays.» a indiqué un communiqué publié mardi dernier par Mallam Garba Shehu, l'assistant spécial du président Buhari chargé des médias et de la publicité.

Selon le communiqué, l'électricité exportée vers le Niger, le Bénin et le Togo sur la base d'un accord multilatéral de vente d'énergie avec le gouvernement du Nigéria «est basée sur le fait qu'ils n'endommageraient pas les eaux» qui alimentent les principales sources d'électricité du pays à Kainji, Shiroro et Jebba.

«Lors du dernier examen en 2019, le montant de la dette envers les trois clients s'élevait à 69 millions de dollars, après quoi plusieurs paiements ont été effectués. Une grande partie de cette somme a été remboursée par les pays débiteurs.» a souligné Malam Garba.

Il également révélé que la décision du Nigéria de partager son énergie avec ses trois pays vise à les aider à ne pas construire de barrages sur le fleuve Niger, ce qui pourrait susciter des conflits plus tard entre les États riverains de l'Afrique de l'ouest.

«L'essence desdits accords bilatéraux, par lesquels nous leur donnons de l'énergie pour qu'ils ne construisent pas de barrages sur le fleuve Niger, signifie que le Nigéria et ses voisins frères ont évité la situation qui se déroule sur le Nil entre les États souverains de l'Éthiopie, du Soudan et de l'Égypte.» a-t-il ajouté.

Garba a finalement conseillé au journal de demander des éclaircissements à l'opérateur du marché qui est la société de transport du Nigeria, TCN, lors de la rédaction et du rapport, notant que «ce processus de vérification des faits ne fait qu'améliorer» leur position dans l'arène publique.

Mensah A.