Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 12:14:43 AM Lundi, 26 Juillet 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

togo-les-32-togolaises-rapatriees-du-liban-ont-subi-un-sort-triste-selon-le-mmlk

Togo - Les 32 Togolaises rapatriées du Liban ont subi un sort triste selon le MMLK

Togo - Societe
Le Mouvement Martin Luther King (MMLK) réagit suite aux conditions déplorables dans lesquelles s’est déroulé le rapatriement d’une trentaine de Togolaises en provenance du Liban.
En résumé, cette organisation qui se réclame de la société civile fustige le déroulement de l’organisation du voyage retour des compatriotes au bercail le mercredi 17 juin dernier, dans le contexte de propagation de la maladie virale due au coronavirus.

Le ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration africaines et des Togolais de l’extérieur avait précisé dans un document que « ces compatriotes ont été accueillies à la frontière Hilacondji par les membres de la Coordination nationale de gestion de la riposte au covid-19 et le directeur des Togolais de l’extérieur », soulignant par ailleurs que « cette opération s’inscrit dans le cadre de la poursuite de l’assistance à apporter aux Togolais résidant ou en séjour temporaire à l’étranger suite à l’état d’urgence sanitaire dû à la pandémie liée au coronavirus ».

Mais la réalité serait tout autre, selon l’association présidée par le pasteur Edoh Komi. En effet, dénonce ce dernier dans un communiqué, elles n’ont pas été traitées comme cela devrait être. « Alors qu’un vol spécial d’une compagnie française a été affecté pour rapatrier les Togolais bloqués en Europe, ceux au Liban ont subi un sort inverse et triste. Sur une centaine de compatriotes qui auraient manifesté leur désir de rentrer dans leur pays d’origine, seules 32 ont pu rassembler les fonds pour payer le billet d’avion. N’eût été l’implication effective du consul honoraire du TOGO à Beyrouth pour négocier avec la compagnie Ethiopian Airlines, les compatriotes actuellement de retour seraient toujours bloqués au Liban », explique le président du MMLK.

« L’Etat Togolais n’a pas rapatrié ses citoyennes bloquées au Liban, mais a juste favorisé leur entrée sur le territoire à partir de Cotonou » pour finalement rallier le pays par voie terrestre, ajoute le mouvement des sans voix.

Chacune des 32 compatriotes a déboursé 800 dollars pour le billet d’avion de retour auprès des siens. Une injustice crie Edoh Komi.

A.H.