Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 8:06:35 AM Jeudi, 25 Avril 2024 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

presidentielle-2020-la-candidature-de-agbeyome-fait-peur-selon-fulbert-attisso

Présidentielle 2020 : « La candidature de Agbéyomé fait peur », selon Fulbert Attisso

Togo - Politique
Depuis la désignation du Dr Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo comme candidat unique de l’opposition, certains leaders de l’opposition ont affiché leur volonté à l’accompagner pour réaliser l’alternance cette année. C’est le cas de Fulbert Attisso du parti « Togo Autrement ».
Reçu lundi dans l’émission « Audi-Actu » sur la radio Victoire FM, l’ancien leader de la Coalition des 14 a donné quelques pistes de collaboration avec le président du Mouvement Patriotique pour la Démocratique et le Développement (MPDD). Selon lui, si on fait le ménage au sein de l’opposition, si on fait les ralliements nécessaires, l’ancien Premier ministre aura toutes les chances de battre Faure Gnassingbé à la présidentielle prochaine.

« La multiplicité de candidature est justifiée par le fait que les partis politiques ont vocation de conquérir le pouvoir. Les critiques viennent essentiellement du parti UNIR. Parce qu’il a compris que pour cette fois nous avons été malins. Je pense que la candidature d’Agbéyomé fait peur. Pourquoi parler de lui comme étant candidat unique de l’opposition, alors qu’il y a des candidats des partis les mieux implantés ou des partis qui sont mieux implantés ? Les critiques viennent de là aussi. Mais tous ces gens-là, nous voulons les apaiser et les convaincre. Nous avons le devoir de discuter entre nous pour faire les ralliements. C’est le travail à faire pour que face à l’UNIR, Agbéyomé puisse gagner », a indiqué Fulbert Attisso.

Pour remporter cette élection et réaliser l’alternance politique tant souhaitée par les Togolais, le président de « Togo Autrement » annonce que les forces démocratiques réunies autour de Mgr Kpodzro comptent déployer tous les moyens possibles, quitte à aller dans les maisons pour faire sortir ceux qui n’aiment plus voter. « Il y a un électorat potentiel qui est là qu’il faut faire sortir le 22 février 2020 », a-t-il souligné.

A l’en croire, les discussions de couloir sont déjà engagées afin d’amener les candidats déclarés ou non à rejoindre le candidat unique de l’opposition.

« Il est évident que si nous expliquons que le candidat de Mgr Kpodzro est le mieux à même de faire l’alternance beaucoup plus que les candidats qui sont en lice dont on peut croire qu’ils sont les plus populaires, si on arrive à faire ce travail, je vous assure qu’on gagnera cette élection », a-t-il conclu.