Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 12:53:01 PM Jeudi, 23 Septembre 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

le-psr-claque-la-porte-a-la-c14

Le PSR claque la porte à la C14

Togo - Politique
La coalition C14 continue sa traversée du désert. Elle ne compte plus désormais que 4 partis politiques de l'opposition. Le Pacte socialiste pour le renouveau (PSR) du Prof Komi Wolou aussi vient de claquer la porte de ce regroupement qui a décidé de présenter un homme de "la société civile" comme candidat à la présidentielle de 2020.
Pour cette formation politique, il est dangereux que les partis membres de la C14 renoncent à leurs propres candidatures au profit des personnes à désigner dont on ignorait les identités et les qualités.

« S’il est concevable que la C14 puisse en toute connaissance de cause soutenir un candidat déclaré dont le positionnement paraît favorable à la réalisation de l’alternance, la démarche actuelle de la C14 qui, manifestement s’apparente à une hostilité à toute candidature d’un homme politique, est contraire aux finalités des partis politiques et manque à notre sens de lisibilité », écrit Prof Komi Wolou dans une lettre adressée à la conférence des présidents.

L’acteur politique a également indiqué que même l’idée de composition d’un panier commun pour ceux qui désireraient être candidats à la présidentielle de 2020 est incertaine.

« Outre les incertitudes que recèle cette procédure, il résulte de cette situation que la C14 n’est plus aujourd’hui une structure capable de parler d’une seule voix dans le choix d’un candidat aux prochaines élections », ajoute-t-il. Fort de ce constat, le Pacte socialiste pour le renouveau a donc décidé de suspendre sa participation aux activités du regroupement.

Rappelons qu’il y a quelques semaines, l'Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) a quitté la C14. Le parti présidé par Aimé Gogué a indiqué que la C14 néglige les questions liées aux conditions d’une élection transparente au profit des questions de candidature.

« Le comité d’Acton du parti ADDI en sa réunion le 26 septembre 2019, a fait le constat que les questions de candidatures ont pris le pas sur la question essentielle de l’unité d’action autour de la quête des conditions d’élection transparente et juste. De plus, à la suite des élections communales, des graves dissensions sont apparues mettant à mal, la bonne collaboration au sein de l’opposition », lisait-on dans la note du parti adressée à la Coordinatrice de la C14, Mme Adjamagbo Johnson.


Nicolas K