Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 7:42:51 AM Samedi, 2 Mars 2024 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 


D1: Les violences reprennent sur les terrains

Togo - Sport
Le secrétaire général de la Fédération togolaise de football (FTF), Pierre Lamadokou, a beau appeler les uns et les autres au Fair-Play, mais la violence refait surface sur les terrains.
Tout commence à Sokodé. Maurice Noutsoudjin, alors coach de Sémassi a rendu son tablier parce que d’abord menacé, ensuite lynché à la suite d’une défaite de son équipe contre Unisports, son rival. Il est depuis lors entraîneur d’Anges FC de Notsè après sa démission.

A la 4ième journée du championnat de la D1, première division de football, la tension est montée d’un cran sur deux stades avec son lot de violences. En effet, alors qu’Agaza jouait Unisport, certains supporters des Verts de Tokoin s’en sont pris à leur coach Albert Tritrikou et aux arbitres. Grâce aux forces de l’ordre, ils ont pu être exfiltrés et ramenés à des lieux sûrs.

Le match Anges FC-Gbinkinti aussi a connu la violence. Les supporters du club local en voulaient à l’arbitre Djobo Souleymane et ses assistants. Selon le confrère togofoot, « tout commence à la 65ème minute, lorsque l’arbitre de touche signale une faute contre Anges de Notsè au profit de Gbikinti de Bassar. Les supporters surchauffés, n’étant pas de cet avis, s’en prennent aux arbitres ».

Le jeu, entre-temps arrêté, a repris avant que les arbitres, n’en pouvant plus, quittent la pelouse à 5 minutes de la fin de la rencontre.

Les vieux démons se sont réveillés. La FTF et les autorités compétentes doivent prendre leurs responsabilités pour éviter qu’une rencontre de football qui devrait donner de la joie ne se transforme en une partie de jets de pierres, d’intimidations, de menaces, bref, une véritable bataille, comme on l'a vu sur les terrains dans les années précédentes.

A.H.