Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 9:34:19 AM Dimanche, 2 Octobre 2022 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 


Aider la femme dans l’accès à la propriété foncière

Togo - Societe
L’accès des femmes à la terre devient un sujet préoccupant au Togo et au Bénin. Des femmes de ces deux pays partagent un projet en commun pour une solution efficace.
Au Togo et au Bénin, le constat fait est que l’accès des femmes au foncier est très faible. Ce qui limite sérieusement leur capacité à mener des activités socioéconomiques.

Il réduit considérablement leur contribution au développement de leur pays. De l’avis de nombreux observateurs, la privation des femmes à la terre est une forme de violence basée sur le genre.

Afin d’aider les femmes togolaises et béninoises pour un accès au foncier, il a été mis en place, un projet intitulé, "Atchè mi ton" (qui signifie en langue "Fon" du Bénin: c’est notre droit.

Ce projet, initié par l’Ong CARE International Bénin/Togo, a reçu l’appui financier de l’Union Européenne (UE) à hauteur de 1.200.000 Euro (75% par l’UE et 25% par CARE International sur une période de 5 ans.

Au Togo où l’accès des femmes au foncier se pose comme acuité, le projet est exécuté dans 4 préfectures du Togo: Oti, Kpendjal, Binah et Assoli, ndlr : Nord-Togo), tandis qu’au Bénin, c’est 10 communes qui bénéficient du projet.

Ledit projet vise à corriger les disparités dans l’accès à la propriété foncière. D’après les chiffres fournis dans le cadre de l’enquête menée par l’institution ADA Consulting Africa en 2009, 84% des propriétaires terriens sont des hommes contre 15% de femmes.

Durant les cinq années du projet "Atchè mi ton", la revue de présence de CARE au Bénin et au Togo révèle que, le projet a contribué déjà à l’atteinte de quatre résultats clés à savoir le développement des capacités du leadership des femmes, notamment à travers une meilleure connaissance de leurs droits d’accès à la terre; le renforcement des liens de solidarité et de synergie des différents acteurs; la meilleure compréhension des acteurs à divers niveaux sur la problématique de l’accès au foncier pour les femmes et l’accès des femmes victimes de violences domestiques à la terre.

L A T