Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 11:35:26 PM Dimanche, 13 Juin 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 


Déclaration de l’ASVITTO relative aux difficiles conditions de vie et d’étude des étudiants des Universités publiques du Togo

Togo - Opinions
L’ASVITTO apporte tout son soutien aux étudiants dans leurs revendications qui sont toutes légitimes

L’Association des Victimes de Tortures au Togo (l’ASVITTO), déplore vigoureusement les conditions indignes de vie et d’étude dans lesquelles sont contraints les étudiants des deux Universités publiques du Togo.
L’Association des Victimes de Tortures au Togo (l’ASVITTO), dénonce particulièrement l’insécurité au sein de l’Université de Lomé, qui ne cesse de faire de nombreuses victimes dans les rangs des étudiants.
L’Association des Victimes de Tortures au Togo (l’ASVITTO), s’insurge contre les promesses non tenues du gouvernement à l’endroit des mouvements et associations estudiantins en vue d’améliorer les conditions de vie et d’étude des étudiants.
L’Association des Victimes de Tortures au Togo (l’ASVITTO), s’insurge également contre les grandes inégalités, savamment organisées par les autorités gouvernementales et universitaires, qui existent entre les Universités privées bien nanties et dans lesquelles se retrouvent les enfants issus de la «minorité», au détriment des Universités publiques délabrées et abandonnées qui sont fréquentées par les familles de la «majorité» des Togolais.
L’Association des Victimes de Tortures au Togo (l’ASVITTO), dans le cadre du mandat social du Chef de l’Etat, exige que les conditions de vie et d’étude des étudiants des Universités publiques soient considérablement revues à la hausse en vue de corriger les nombreuses injustices observées dans le secteur de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.
L’Association des Victimes de Tortures au Togo (l’ASVITTO), tout en appelant les étudiants à la retenue, invite également les forces de l’ordre et de sécurité au respect des règles qui régissent le Maintien d’Ordre lors des manifestations pacifiques ; car ‘’ce sont des manifestants qui réclament leurs droits et non pas des ennemis’’.
Enfin, l’Association des Victimes de Tortures au Togo (l’ASVITTO), déplore les événements survenus le jeudi 21 janvier 2016 à l’Université de Lomé et invite le gouvernement et les autorités universitaires à la satisfaction rapide des besoins pressants des étudiants pour préserver la sérénité dans les Universités publiques.

Fait à Lomé, le 25 janvier 2016.

Pour l’ASVITTO

Le Secrétaire Général

Monsieur ATCHOLI Kao