Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 8:54:06 PM Samedi, 2 Juillet 2022 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 


Ça chauffe pour Yark et Jonhson à l’Assemblée nationale

Togo - Politique
Ils sont encore actuellement devant les élus du peuple qui les ont convoqués pour une séance d’explication, suite aux événements de Mango dont le bilan fait état de 7 morts et plusieurs blessés.
Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame et son collègue de l’Environnement et des Ressources forestières, André Jonhson sont assaillis par les questions des députés sur les démarches préalables du gouvernement auprès des populations de l’Oti concernant le projet d’installation des airs protégés, de la gestion des manifestations dans la ville de Mango…

A en croire Yark Damehame, le véhicule blindé des militaires, qui a écrasé les manifestants aurait eu des problèmes de freins. Les freins auraient lâchés. C’est pourquoi ce véhicule a écrasé les gens dans ses manœuvres. Et lorsque le conducteur voulait retourner pour quitter la foule, il a encore écrasé d’autres personnes.

« Je ne vais pas vous exposer ce que nos éléments aussi endurent dans la gestion de manifestation de la part des manifestants », a indiqué Yark Damehame, avant d’ajouter : « Mais je prends en compte vos différentes remarques pour faire une meilleure gestion des manifestations à l’avenir ».

Pour André Jonhson, le gouvernement a eu des discussions préalables avec les populations avant d’annoncer le projet. Mais cet argument ne semble pas convaincre la député UNIR, Mme Mémounatou Ibrahima.

« Le gouvernement doit maintenir le dialogue pour éviter des incompréhensions et les récidives dans les préfectures concernées », a-t-elle souligné.

Jean Kissi, député du Comité d’action pour le renouveau (Car), regrette le fait que l’Assemblée nationale ne dispose pas d’un pouvoir coercitif pour contraindre les deux ministres à la démission.

Ce qui amène André Jonhson à déclarer qu’il est prêt à démissionner et, à l’en croire, cette démission serait une délivrance pour lui.

Pour le député de l’Alliance nationale pour le changement (Anc), Jean-Pierre Fabre, ces deux ministres sont des veinards. « Vous êtes des veinards, messieurs les ministres. Parce que si vous étiez ministres dans une autre République, vous ne seriez pas là à nous donner ces explications. Vous auriez déjà démissionné ».

Les débats continuent…

A suivre.

I.K.