Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 5:37:57 AM Vendredi, 1 Mars 2024 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 


Réponse du berger à la bergère: ' Seul celui qui m’a nommé à ce poste me fera démettre', dixit le DG du CHU

Togo - Societe
C'est la réponse du Directeur du CHU Sylvanus Olympio de Lomé après le mécontentement exprimé par les hommes en blouse du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo, Synphot, le 28 Août à Lomé.
Le mécontentement des syndiqués fait suite à l'arrestation de certains d'entre eux après la disparition d'un moniteur au bloc opératoire.

"Je ne démissionnerai pas. Seul celui qui m’a nommé à ce poste me fera démettre", a déclaré Col. Adom Wiyao Kpao aux journalistes.

Le Col Directeur, Adom Wiyao Kpao a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse qu'il a donné ce vendredi.

Lors de cette rencontre avec les hommes de médias, le Colonel-Directeur de ce Centre a donné sa version des faits. Selon lui, il est de son devoir de faire appel à la gendarmerie lorsqu’il a constaté le vol du moniteur.

"Lorsque j’ai constaté le vol, en tant que premier responsable du centre, je ne pouvais pas me taire. Vous voulez que je fasse quoi ? Je ne peux pas rester les bras croisés", a indiqué le Col Directeur Wiyao Kpao.

Adom Wiyao Kpao dit regretter l’attitude des médecins qui ont observé un sit-in dans l’enceinte du CHU hier. Selon lui, cela ne devrait pas se faire. "J’entendais des bruits dehors. Quelques instants plus tard, les responsables du Synphot sont venus me demander de descendre. C’est là où ils ont commencé par lire une déclaration", a-t-il souligné.

Et d'ajouter: "J’étais surpris, parce que c’était une manifestation sans préavis. Si des médecins sont interpellés, où est moi mon mal dedans. Il fallait se plaindre contre les Gendarmes qui sont venus arrêter leurs camarades".

Faut-il le rappeler, le Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) a appelé les médecins à observer un sit-in le 28 août dernier au CHU. Pendant plus de 2 heures, le personnel soignant a cessé le service et s’est retrouvé sur la cour du CHU pour la manifestation, période au cours de laquelle les médecins manifestants ont dénoncé la procédure par laquelle la gendarmerie a détenu pendant 36 heures leurs camarades. Ils ont pour cela demandé la démission du Colonel-Directeur Adom Wiyao Kpao.