Vous etes sur la version ARCHIVES. Cliquez ici pour afficher la nouvelle version de iciLome.com
 12:26:08 AM Lundi, 14 Juin 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 


Visite de haut-niveau à Bangui: des leaders religieux prêchent pour un dialogue inclusif

République Centrafricaine - Societe
La première journée de la visite de la délégation de haut-niveau Nations Unies, Union africaine, Union européenne et Communauté des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) s’est achevée par une rencontre avec les membres de la plateforme interreligieuse centrafricaine. Au centre des échanges, l’importance de maintenir l’inclusivité du dialogue intercentrafricain.
Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies en charge des opérations de paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, qui s’exprimait au nom de la délégation, a salué la « préférence pour le dialogue » affichée par la plateforme interreligieuse centrafricaine. « Vous, leaders religieux êtes, et avez toujours été à la tête de cette préférence pour le dialogue. Nous voulons dire que nous serons toujours à vos côtés pour soutenir vos efforts qui sont plus importants que jamais en ce moment. Certains peuvent avoir la tentation de régler les problèmes par le recours à la force, mais nous croyons que cette approche inclusive reste absolument indispensable, même si, bien entendu, ceux qui ont commis des crimes vont rendre compte de leurs actes, qu’il s’agisse des juridictions nationales ou d’autres mécanismes », a indiqué M. Lacroix dès l’entame de la rencontre.

Au terme d’échanges riches avec les représentants de la communauté internationale, l’Archevêque de Bangui, le Cardinal Dieudonné Nzapalainga, a, au nom de la plateforme, rappelé que ces organisations sont « des partenaires de la RCA. Depuis les derniers évènements difficiles et douloureux que nous avons vécus, elles sont à notre chevet ». Sur la question de l’inclusivité du dialogue, la plateforme a estimé qu’elle est « une réalité ». Pour le prélat, en effet, « personne ne le fera à notre place, si nous ne prenons pas le courage d’engager le dialogue. (…) Dans les échanges nous avons dit que nous allons continuer d’inviter à l’inclusivité, à se regarder comme des frères et pas comme des ennemis pour bâtir la RCA. Seuls on ne pourra pas le faire. Mais de manière solidaire, avec les autres, on pourra construire ce pays », a-t-il conclu.

Plus tôt dans l’après-midi, la délégation s’est entretenue avec avec le président de l'Assemblée nationale, entouré des vice-présidents, des présidents des commissions et des membres de son cabinet.