Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 9:41:08 PM Mercredi, 23 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Les réalisations de 2018 font les manchettes des quotidiens marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 255 fois


Les réalisations de l'année 2018, les perspectives de 2019, les performances du secteur du coworking et la question de l’indépendance de la justice marocaine sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce vendredi.

+Aujourd’hui Le Maroc+ affirme que 2018 restera l’année du lancement du TGV au Maroc, celle durant laquelle le Maroc a livré un combat avec succès sur le ring européen pour prouver au monde entier la justesse et la légitimé de sa cause nationale, son Sahara, et a fait son entrée dans le cercle fermé du Top 60 mondial du Doing business.

Une année durant laquelle « on a pu voir comment la bêtise humaine peut atteindre des niveaux insoupçonnables et combien elle peut faire mal à toute la communauté », relève le journal.

Revenant sur les perspectives de l’année 2019, +l’Economiste+ souligne l’importance majeure d’« arrêter les poussées fiévreuses de notre chère et vieille schizophrénie », et de souhaiter en conséquence « plus d’égalité, plus de justice, plus de protection sociale et de libertés individuelles, plus de dynamisme et de nerf, plus de déblocage dans les têtes, plus de civisme ».

La publication souligne l’impératif d’être « des citoyens à la hauteur de nos ambitions, capables de construire des repères et des modèles dans un environnement qui doit fonctionner à coup d’évaluation, de promotion au mérite, de standards et de normes ».

+La Vie Eco+ relève que le secteur du coworking aiguise, depuis peu, l’appétit des investisseurs. En tous cas, selon la publication, le coworking s’est enfin trouvé une niche au Maroc. Il faut dire que l’offre s’est nettement améliorée entre 2016 et 2017, de nombreux espaces de coworking ayant vu le jour, surtout à Casablanca. Et la demande ne fait qu’augmenter, poussant ainsi les investisseurs à multiplier les investissements.

Le journal constate, en effet, que de plus en plus de startups, de freelancers, d’artistes, de musiciens, de créateurs d’applications et bien d’autres sont constamment à la recherche de ce genre d’espaces. De nombreux opérateurs font remarquer que le coworking est en train de s’imposer aujourd’hui parce que le concept présente plusieurs avantages comparativement à la location classique de bureaux. On note ainsi qu’en plus du local, les espaces de coworking mettent à la disposition de leurs clients la connexion internet, la salle de réunion et la possibilité pour les clients de rencontrer des personnes dans la même situation qu’eux.

Le journal fait remarquer que le Technopark de Casablanca vient de lancer son espace de coworking pour intéresser les jeunes porteurs de projets. Il est à noter que c’est Casablanca qui concentre le plus gros lot des activités nécessitant des espaces professionnels communs.

+Assabah+ écrit que le secrétariat général du PJD garde le silence, alors que ses militants s’attaquent de plus belle à la justice marocaine. Cet acharnement contre la justice dans le pays se fait au moment où le militant PJDiste Abdelali Hamieddine est inculpé à nouveau dans le cadre de l’affaire Benaissa Ait El Jid.

Alors que le Parquet a gardé le silence face à des déclarations et des faits considérés comme une atteinte à la justice et à son indépendance, l’instance nationale de lutte contre l’extrémisme et le terroriste a déposé une plainte auprès du procureur général à Fès contre Ahmed Raissouni. L'instance compte faire de même contre la parlementaire Amina Maelainine.

En cause, leurs déclarations dans le cadre de ce dossier épineux. Le journal assure que la parlementaire n’a pas hésité à défendre la publication de Mustapha Ramid critiquant la décision du juge d’instruction de poursuivre Hamieddine pour «complicité» dans le meurtre de l’étudiant gauchiste en 1993.




Autres titres

Maroc tourisme, social et climat au menu des quotidiens marocains 
Maroc economie et social dominent la une des quotidiens marocains 
Maroc economie et social au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com