Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:12:58 AM Jeudi, 24 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Social, fiscalité et hydrocarbures au menu des quotidiens marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 707 fois


Les quotidiens marocains parus ce jeudi consacrent de larges commentaires au dialogue social, à la fraude fiscale et la recherche d’hydrocarbures et aux accidents de la circulation.

+Al Alam+ affirme que, sous prétexte que le dialogue social n'avait pas débouché sur un accord, le gouvernement a choisi de punir le citoyen en décidant de ne pas appliquer les mesures qui étaient pensées dans le cadre de la loi de finances pour 2019 visant à soutenir le pouvoir d’achat et améliorer les salaires, faisant ainsi fi de la finalité de ce dialogue qui est le citoyen lui-même dont le pouvoir d’achat ne cesse de s’éroder d’un jour à l’autre.

En plus de ce raisonnement punitif inintelligible pour le citoyen et au lieu d’adopter l’offre qu’il a inlassablement ressassée depuis des mois dans la perspective de l’améliorer dans le cadre du dialogue social, le chef du gouvernement a tenté de justifier l’échec patent du gouvernement en excipant de données « inexactes » sur le gouvernement Abbas El Fassi, qu’il a accusé de n’avoir signé un accord avec les centrales syndicales qu’en fin de mandat, regrette-t-il.

Le recours à cette « fuite en avant » laisse inférer incontestablement que la seule référence adoptée jusqu’à présent dans le dialogue social est bien celle du gouvernement El Fassi et que la gestion du dialogue social par les deux gouvernements, l’actuel et le précédent, a été un échec manifeste, estime-t-il.

+L’Economiste+ revient sur la problématique de la fraude fiscale. Le journal estime que ce phénomène est rarement vue comme la destruction d’entreprise, alors que « c’est le plus grand des manquements à la concurrence saine et loyale. C’est le plus grand par les masses financières, puisque les sommes en jeu dépassent plusieurs dizaines de milliards de dirhams chaque année ».

Alors que la logique dit que la TVA intérieure doit considérablement être plus élevée que la TVA sur les importations, on constate aujourd’hui que la TVA intérieure rapporte à peine les trois quarts de la TVA sur les importations : 29 contre 41 milliards de dirhams, déplore-t-il, soulignant que la fraude a explosé depuis dix ans.

+L'Opinion+ rapporte que la recherche d’hydrocarbures a, à fin novembre 2018, couvert une superficie totale de 126.971,71 km² et comptait 28 permis en onshore, 42 permis en offshore (dont 17 ONHYM), une autorisation de reconnaissance et 10 concessions d'exploitation (dont 1 ONHYM).

Le nombre total de partenaires s’élève à 13 pour la recherche des hydrocarbures, a indiqué l’Office national des hydrocarbures et des mines à l’occasion de la tenue de la 15ème session de son Conseil d’administration.

L'année 2018 s’est également caractérisée par le forage de 7 puits (5 dans le bassin du Gharb, dont 4 sont positifs, 1 sur Grand Tendrara et un 1 en offshore) et la signature de 3 nouveaux accords pétroliers avec les sociétés Repsol et Shell sur la zone Tanfit et Sound Energy sur la zone Sidi Moktar Onshore et Grand Tendrara, ajoute le journal.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ fait savoir que 14 personnes ont été tuées et 1.912 autres ont été blessées, dont 85 grièvement, dans 1.484 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain durant la semaine allant du 31 décembre 2018 au 6 janvier 2019.

Ces accidents sont principalement dus à l'inadvertance des conducteurs, au non-respect de la priorité, à l'imprudence des piétons, à l'excès de vitesse, au changement de direction sans avertissement préalable, au défaut de maîtrise des véhicules, au non-respect du "stop", au changement de direction non autorisé, à la circulation sur la voie gauche, au non respect des feux de signalisation, à la conduite en état d'ivresse, à la circulation en sens interdit et au dépassement non autorisé, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), cité par le quotidien.




Autres titres

Maroc tourisme, social et climat au menu des quotidiens marocains 
Maroc economie et social dominent la une des quotidiens marocains 
Maroc economie et social au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com