Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:45:29 PM Mercredi, 14 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Ouro-Djikpa Tchatikpi : « N’allons pas vite aux besognes, espérons le résultat des travaux des experts »


politique

iciLome | | 35 Commentaires |Imprimer Lu : 4623 fois


Voilà le message que Ouro-Djikpa Tchatikpi, Conseiller de Tikpi Atchadam, a livré aux militants et sympathisants du parti lors de la réunion hebdomadaire du parti tenue samedi dernier à Lomé. Selon ce responsable du PNP, les Togolais doivent garder leur calme tout en espérant le résultat des travaux des experts de la CEDEAO. "C'est à l'issue du résultat des experts en audit du fichier électoral que nous allons savoir sur quel pied dansé", a-t-il indiqué. Bonne écoute!







Autres titres

Togo le rndp exige la libération des « otages politiques » et interpelle la cedeao 
Togo des témoins racontent la scène du braquage 
Togo les itinéraires de la grande marche de la coalition des 14 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 35   caramba | Mercredi, 7 Novembre 2018  - 19:6
  Merci pnp
Ce n'est pas parce qu'on est ensemble qu'on doit nécessairement les mêmes points de vue.
Des connards qui se contredisent ici.Vraiment l'extremiste va encore vous retarder dans ce pays

 34   sen | Mercredi, 7 Novembre 2018  - 7:49
  Le PNP devient lucide mais c'est trop tard. Et cette stratégie a fait d'eux au finish des loosers car avoir boycotté le recensement, et revenir entendre l'audit des experts avant de savoir s'il faut marcher ou pas est très ambiguë. Car si le fichier est validé, ce sera vraiment le chaos pour la C14 qui a joué son va-tout dans ce boycott. C'est possible qu'on donne à leur militant deux ou trois jours pour se faire recenser. Mr PNP, ta position est vraiment bizarre.

 33   amoitogo | Mardi, 6 Novembre 2018  - 9:38
  Réponse à 25-AYITÉ
  ce nest pas un probleme . mr boni yayi peut revenur si les beninois le desir, blaise peut revenir si les burkina veulent. donc regreter une chose ou une personne nest pas un crime.

que votre champion quitte pour quon le regrette ou ou quon le ramene est une curiosite que tout le monde veut voir.

 32   comptage | Mardi, 6 Novembre 2018  - 9:4
  Réponse à 31-Saint Avlekete
  Cher compatriote, tu as raison. Plus hypocrite que la France, je n'en connais pas. Tu fais bien d'évoquer ce cas. Ce sont des signaux profitables qui doivent nous amener à avoir une vue très large dans notre lutte de libération:vue présente-vue future. Pour ce faire, il y a lieu d'avoir une société civile très forte qui pourra contrer ces éventuelles velléités néfastes post alternance. Ce qui plongerait le pays dans une crise plus grave. C'est ma raison de soutenir sans réserve les ACTIONS du FCTD. Ma foi, ce n'est pas un groupement qui lutte seulement pour la libération du pays aujourd'hui, mais aussi une organisation consciente de son rôle déterminent dans la veille citoyenne après l'alternance.

Vive le Togo libre.

 31   Saint Avlekete | Mardi, 6 Novembre 2018  - 8:40
  Réponse à 29-comptage
  Sauf la Gambie qu'il faut surveiller comme le lait sur le feu, son president a l'air d'etre une marionette des occidentaux, un bebeoui, tout ce qu'on le dit c'est OUI OUI, c'est tres inquietant pour l'avenir de la Gambie, cette semaine il y a une forte delegation francaise conduite par son ministre des affaires etrangeres qui a ete recue par le president de Gambie a Banjul, on sait ce que la France imperialiste est capable de faire

 30   Saint Avlekete | Mardi, 6 Novembre 2018  - 8:26
  Réponse à 29-comptage
  OOOh!!! tres bien expliquer, merci beaucoup cher compatriote, il y a des cerveaux au Togo

 29   comptage | Mardi, 6 Novembre 2018  - 8:1
  Réponse à 25-AYITÉ
  Dire regretter un président n'est pas une action démocratique. Cette anticipation négative de regret d'un président dictateur a pour résultante des élections frauduleuses donc anti-démocratiques. On ne décide pas le bonheur de quelqu'un à sa place; faisant ainsi, c'est de l'orgueil et de l'oppression. Il est bien de placer les événements dans leur propre contexte.

1- BENIN, Patrice TALON a été élu démocratiquement par son peuple. S'ils le regrettent aujourd'hui, leur regret ne serait pas trop amer parce qu'ils savent que c'est eux mêmes qui l'ont choisi, pas une imposition. C'est tout le contraire au Togo, imposition d'un président: injustice; c'est ce qui fait très très mal aux peuples togolais. Tenez vous bien, le béninois sait qu'après la période constitutionnelle du mandat présidentiel, il pourra sanctionner démocratiquement. Mais au Togo, quelle institution a le courage de dire la vérité des urnes? C'est ce que le togolais veut arracher pour son bien être, la vérité des voies. Si celui qui vient est regretté, il sera sanctionné démocratiquement au moment venu, puis le remplacer. Voilà la force d'une bonne constitution qui conduit à l'alternance. La douleur du béninois est donc éphémère: ils ont l'espoir et l'espérance du changement grâce aux urnes propres.
2- GANBIE: Idem. La Gambie ne regrette rien. On ne regrette pas une dictature.
3- LIBYE: Il s'agit d'un changement orchestré par les occidentaux à cause du dérangement que cause son guide. Lutte pour l'affranchissement de son pays et de l'Afrique. Raison pour laquelle le guide est regretté. Mais au Togo, la minorité ne pense qu'à elle. Elle a livré-vendu le Togo aux étrangers au profit de son ventre, son orgueil. Personne ne regrettera au Togo ce régime sanguinaire. Une alternance intervenue dans de graves violences en Libye. Pour éviter cette expérience, le peuple togolais recherche une alternance apaisée, c'est la raison de la longue durée de sa lutte. Mais quand la patience va atteindre ses limites, ...
4- BF: Idem. Les attentats sont perpétrés par qui? Si on fouille bien... Mais le BF va retrouver sa stabilité territoriale. Cette stabilité n'est pas liée à BLAISE le dictateur.
5- Pour quoi ne pas citer les pays qui se développent bien grâce à l'alternance: Le GHANA tout près de toi là!

Vive le Togo libre

 28   AKPOSSO | Mardi, 6 Novembre 2018  - 7:16
  Réponse à 25-AYITÉ
  PRRRR. Quelle honte. N'importe quoi.

 27   foe | Mardi, 6 Novembre 2018  - 6:38
  Réponse à 25-AYITÉ
  Posting 25 Ayite tu comprends rien. Oui, on veut regretter ton FAURE. C'est pourquoi on exige qu'il s'en aille.
C'est l'histoire des peuples.
Ignorant.

 26   Mongolia | Mardi, 6 Novembre 2018  - 2:23
  Ces crochards du pnp commencent par decevoir. Oh mon Dieu ! Quel raisonnement ! La CEDEAO a demande qu on recompose la CENI, ce n est pas fait. Maintenant la CENI DEPOSEE fonce unilaterallement. Quelle devrait etre la reaction logique de l institution sous regionale? Elle devrait tout suite desapprouver les activites de la CENI rejetee. Si la CEDEAO envoie aujourd hui des pseudo experts auditer le travail issu de l institution qui n existe pas encore cela signifie qu elle a pris acte du travail fait et voudra tt simplement savoir si c etait bien fait et c est tres grave. Dire aujourd hui qu on expere les conclusions des experts est bete



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com