Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 9:03:28 AM Lundi, 10 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Social, immigration et sport au menu des quotidiens marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 841 fois


Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujets notamment la couverture médicale de base pour les étudiants, l’immigration clandestine, le dialogue social et la candidature du Maroc pour le Mondial 2030.

+Aujourd’hui le Maroc+ relève que la couverture médicale dédiée aux universités peine à décoller avec seulement 32.621 étudiants qui ont été immatriculés au titre de l'année universitaire écoulée.

Se basant que les chiffres rendus publics à l'issue de la quatrième session du conseil d'administration de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS), le journal souligne que sur les 116.307 demandes d'immatriculation traitées en 2016 -2017 en coordination avec l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM), 65.553 ont été acceptées. Au total, 50.54 demandes ont été rejetées pour affiliation à d'autres régimes de couverture médicale de base.

Selon les indicateurs présentés par le directeur de la Caisse, Abdelaziz Adnane, les universités et l'OFPPT, qui englobent plus de 90% des étudiants, sont affiliés à ce régime. Pour booster l'AMO pour les étudiants, une série de mesures avait été annoncée en vue de simplifier l'opération d'inscription et d'affiliation.

Au registrte de l’immigration clandestine, +Akhbar Al Youam+ rapporte que l’arrestation d’un Sénégalais près de Saragosse a permis à la police espagnole de découvrir qu’il est le chef d’un réseau international de passeurs de migrants entre le Sénégal, le Maroc et l’Espagne.

Les investigations de la police européenne ont révélé l’existence d’une organisation criminelle au Maroc qui fut à l’origine de la plus grande vague d’immigration entre le nord du Royaume et le sud espagnol depuis le début de ce siècle.

Ses responsables attirent les candidats à l’immigration clandestine avant de les transporter dans des embarcations de fortune vers le sud de l’Espagne. La direction générale de la police espagnole a arrêté un passeur soupçonné d’avoir organisé, en avril dernier, une traversée sur une barque vétuste qui a chaviré, causant la mort de 11 personnes. L’enquête a montré que cette «expédition de la mort» a quitté Tanger à destination d’Algesiras avec à son bord des migrants en provenance d’Afrique subsaharienne. Malgré l’intervention de la marine espagnole pour éviter ce énième drame, seul un candidat à l’immigration a pu être remonté à bord vivant.

Selon le quotidien, le chef présumé de ce réseau a été arrêté dans la région de Saragosse et poursuivi pour crimes contre les étrangers et homicide involontaire. Le mis en cause est un Sénégalais qui organisait le déplacement des candidats et s’occupait de leur hébergement à Tanger où il résidait avant de décider de rejoindre l’Espagne en juillet dernier. La police espagnole a découvert chez le passeur sénégalais des portables et des documents qui démontrent l’existence d’un réseau criminel. Les enquêtes sont toujours en cours en collaboration avec les polices marocaine et sénégalaise pour appréhender les autres membres de cette cellule.

+Al Massae+ souligne que le Maroc aurait contrecarré toute nouvelle manœuvre visant à garder les immigrés sur son sol. En effet, lors des réunions à laquelle ont assisté des responsables des pays européens concernés par la crise actuelle de l’immigration, le Royaume a prévenu les responsables européens que la mise en place de « centres de rétention » sur son sol serait impossible à appliquer, appelant à clore ce sujet une fois pour toutes.

Au volet social, +Al Alam+ cite le ministre de l’emploi qui affirme que l’offre gouvernementale satisfait les revendications des travailleurs, précisant que cette offre comprend l’augmentation des allocations familiales à 200 DH sur chaque enfant. Il s’agit également de l’augmentation des salaires des fonctionnaires des administrations publiques, des collectivités territoriales et du personnel des établissements publics à caractère administratif dont l’échelle est comprise entre 6 et 10.

Le gouvernement reprendra contact prochainement avec les centrales syndicales afin de rétablir l’esprit du dialogue social interrompu, a-t-il ajouté. De leur côté, les syndicats revendiquent l’application de ce qui reste de l’accord du 26 avril 2011 notamment l’augmentation des salaires des fonctionnaires de 600 DH, indique la publication.

Côté sport, +Assabah+ rapporte que lors de l’AG ordinaire qui s’est tenue dans la nuit du samedi dernier, le président de la Fédération royale marocaine de Football (FRMF), Fouzi Lekjaa, a défendu le bilan de la fédération puisque le football marocain s’est illustré en raison de la qualification au Mondial de Russie, la victoire finale au CHAN 2018, tandis que le Wydad a été sacré champion d’Afrique avant de décrocher la Supercoupe d’Afrique.

A en croire le quotidien, Lekjaa ne compte pas dormir sur ses lauriers. Bien au contraire, son objectif est désormais connu: se placer au sommet du football africain à travers deux niveaux.

D’abord, Lekjaa a incité les clubs de la Botola engagés dans les compétitions africaines à décupler d’efforts pour remporter plus de titres au niveau continental. Mais il a surtout insisté sur la victoire lors de la CAN 2019. En effet, la plus prestigieuse compétition africaine échappe au Maroc depuis le sacre de 1976 en Éthiopie, soit il y a 42 ans.

Après la présentation de la feuille de route de la FRMF pour l’année prochaine, Lekjaa s’est attelé à rappeler le travail de fond accompli sous son mandat pour restructurer la pratique du football au Maroc, notamment le renforcement des infrastructures sportives en collaboration avec d’autres départements ministériels, sans oublier la remise à niveau de la gestion des clubs à travers le renforcement de l’arsenal juridique qui leur permettra de se mettre en conformité avec la loi relative à l'éducation physique et aux sports.




Autres titres

Maroc politique, migration et climat au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc economie, climat et cinéma au menu des quotidiens marocains 
Maroc divers sujets à la une des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com