Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:09:35 PM Dimanche, 19 Août 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Qu’est-ce qui fait courir la CENI ?


politique

iciLome | | 18 Commentaires |Imprimer Lu : 3145 fois


D’aucuns répondront toute suite que ce sont les élections législatives prévues au 20 décembre prochain, qui font courir le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Mais quand on reprend un peu la feuille de route de la CEDEAO qui recommande la recomposition de l’institution en charge de l’organisation et la supervision des élections, curieux sont ces nombreux observateurs qui s’interrogent sur l’attitude du Professeur Kodjona Kadanga.

A peine avions-nous fini hier de publier un article intitulé « La CENI lance une autre polémique dans l’opinion » que le président de l’institution rend public un autre communiqué appelant les partis politiques de l’opposition à envoyer leurs représentants dans les Commissions électorales locales indépendantes (CELI). Ceci, après avoir, 24 heures plus tôt, annoncé que la CENI a repris ses activités, en contradiction avec les recommandations de la CEDEAO.

Le communiqué de la CENI est allé loin en donnant un délai (le lundi 13 août 2018) aux partis de l’opposition pour l’envoi de leurs représentants. Visiblement, le Professeur Kodjona Kadanga a décidé de défier l’institution sous-régionale qui a demandé la recomposition de la CENI, afin d’avoir une composition équitable et que le processus électoral soit consensuel.

Déjà, ces sorties de la Commission électorale nationale indépendante suscitent des débats au sein de la classe politique, notamment chez les leaders de l’opposition qui mettent en garde le pouvoir contre cette dangereuse interprétation de la feuille de route des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO. La crise politique togolaise n’a que trop duré. Il est impérieux que chaque acteur se donne le devoir de jouer sa partition, de manière désintéressée, pour qu’une solution définitive soit trouvée à la situation politique au Togo, à en croire des responsables de l'opposition.

Mais tout porte à croire que le régime de Faure Gnassingbé n’est pas dans cette logique. Puisque ce sont la CENI et la Cour constitutionnelle qui ont toujours été les instruments par lesquels le pouvoir s’en sort lors des rendez-vous électoraux, on ne pense peut-être pas faire les choses de manière transparente au niveau de ces institutions. Même les injonctions de la CEDEAO ne suffisent pas pour arrêter le régime dans son projet de demeurer ad viternam au pouvoir.

Faure Gnassingbé et son pouvoir veulent apparemment s’appuyer sur la CENI pour encore se mettre à l’abri. Et l’allié tout trouvé n’est autre que le président de cette institution qui, en 24 heures, a rendu public deux communiqués impopulaires. La CEDEAO se laissera-t-elle humiliée ? Dans tous les cas, le Comité de suivi se réunira dans les prochains jours pour situer chaque partie.


I.K




Autres titres

Togo le mpl-ablodeviwo condamnent les profanations des mosquées et interpelle le gouvernement sur la libération des prisonniers politiques 
Togo message du professeur pascal kossivi adjamagbo aux militants du mpl-ablodeviwo du bas mono 
Togo le pnp se rappelle le début du soulèvement populaire 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 18   Maximus Djitri | Dimanche, 12 Août 2018  - 9:34
  Togolaises togolais
Si vous laissez ce mr Kadangha demeurer chef ou president de la CENI jusqu aux elections, vous aurez les memes resulats et scenarios que nous avons tjours connu tel les cas de Taffa Tabiou.

D abord il y a manifestement conflit d interet car ce monsieur est le grand frere de Abalo KADANGHA, CEMG des FAT.

J en appelle a la sagesse et la clairvoyance de tout le peuple togolais et des opposants de la.C14 et de Mr Tikpi Atchadam.

Mr Kadhanga a la tete de la CeNI signifie PROCLAMATION DE FAUX RESULTATS.

IL faut absolument reformer la ceni et nommer kk1 de consensuel et approuver par toutes les parties.

De preference il faut ke kk1 de sensibilite opposant ou societe civile prenne la tete de la ceni.

Sinon bonjours la catastrophe.

ALLEZ Y FAITES CIRCULER LE MESSAGE A NOS OPPOSANTS SCLEROSES

 17   Dadis | Vendredi, 10 Août 2018  - 23:58
  Ce regime sangainaire et predateur doit degager en 2020.Faure Eyadema doit mettre dans sa tete de criminel de sang et economiques il ne sera plus Jamais candidat Togo trop C'est trop 4eme mandat C'est vraiment une honte.

 16   Epanvo | Vendredi, 10 Août 2018  - 23:24
  Réponse à 15-fernando garcia
  HIHIHIHI dommage! Fernando garcia, a encore de prendre ses médicaments 😁😁😁

 15   fernando garcia | Vendredi, 10 Août 2018  - 22:27
  Qu'est-ce qui fait courir les 14 moutons de c14?????.

C'est une bonne question que l'auteur de ce article pose?????

Qu'est ce qui vous fait courir?

Je connais bien la reponse par couer: un seul mot fait courir ces moutons de BE "ELECTION"

Le jour que Faure sortira de son silence pour dire qu'il n'aura plus d'elections au Togo mais

qu'il y aura seulement des TRANSITIONS, ces 14 moutons et leurs partisans ILLETRES de BE

feterons toutes les nuits avec des bidons de SODABI et je leur amenerait en plus quelques bidons de

CHOCKOUTOU bien fermente pour les faire soules.
YAKAME, BANDE DE CAFARDS.



 14   TOTO | Vendredi, 10 Août 2018  - 19:53
  il faut le remplacer. Le pays a assez souffert de ces énergumènes.

 13   Mohone | Vendredi, 10 Août 2018  - 19:14
  C'est le dernier souffle d'un voleur,d'un tricheur qui est entrain de mourir.On a pas le temps pour tout ça.

 12   Alternance | Vendredi, 10 Août 2018  - 18:15
  Réponse à 2-1Vous
  Une des conséquences des 52 ans de pouvoir des Gnassingbé est que vous faites beaucoup de fautes d'orthographe. Au lieu de conséquence, vous écrivez #
concequances # pendant que certains écrivent # paiy # au lieu de paix. Dégagez, on veut construire notre Togo. Mieux instruire nos enfants.

 11   FAUREMUSTGO | Vendredi, 10 Août 2018  - 14:27
  TOUT CECI A CAUSE DE DEUX CARTES MALEFIQUES QUE DISPOSE LE REGIME RPT UNIR :
-LA VIOLENCE SUR LE PEUPLE TOGOLAIS PAR L'INTERMEDIAIRE DES MILITAIRES CLANNIQUES DE PYA POUR INCITER A LA BARBARIE SUR LE PEUPLE TOGOLAIS
-UN GOUVERNEMENT QUI NE VEUT RIEN CEDER.MEME L'OPPOSITION PEUT MEME INVESTIR FAURE QU'IL EST PRESIDENT DEJA EN 2020 ,CE REGIME NE METTRA JAMAIS LA TRANSPARENCE DANS LES ORGANISATIONS DES ELECTIONS.
ET TOUT CECI METTENT LA CEDEAO SUR LA POINTE DES PIEDS POUR RESOUDRE LE PROBLEME TOGOLAIS.LA PAUVRE CEDEAO NAIVE OU BIEN AVERTIE CROIT QUE CE SONT LES ELECTIONS QUI POURRONT RESOUDRE LE PROBVLEME TOGOLAIS .OEINE PERDUE.ET LES AVERTIS LE SAVAIT.
CE REGIME DOIT MARCHER QUE QD IL YA UN FEU SUR EUX.LA CEDEAO DOIT REVOIR CA FEUILLE SA FEUILLE DE ROUTE POUR INCLURE UNE FORCE MILITAIRE QUI VA SE POSITIONNER AU TOGO POUR QUE CE REGIME PUISSE RELACHER ET DEVEROUILLER LES INSTUTIONS DE L'ETAT.SINON NOUS TOURNERONS AU TOUR DU POT.

 10   El Niño | Vendredi, 10 Août 2018  - 14:10
  SUR LA SITUATION SOCIO-POLITIQUE AU TOGO

35. La Conférence a examiné le rapport présenté par les deux Facilitateurs leurs Excellences Monsieur Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, Président de la République du Ghana et Professeur Alpha CONDE, Président de la République de Guinée, dans le cadre du mandat qui leur a été confié par la Conférence en date du 14 avril 2018.

36. Le Sommet a félicité les deux facilitateurs et noté avec satisfaction les progrès et les acquis qui ont été enregistrés. La Conférence se félicite de l'engagement des parties prenantes à maintenir l'esprit de concertation et de dialogue en vue de favoriser une résolution durable de la crise.

37. A l'issue des échanges, la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement a convenu de ce qui suit :

a. Elle encourage le Gouvernement togolais à poursuivre les mesures de confiance et d'apaisement en accélérant les procédures judiciaires relatives aux personnes arrêtées lors des manifestations politiques et d'étudier la possibilité de mesures additionnelles en faveur de ces personnes.

b. La conférence des Chefs d'État condamne tout recours à la violence notamment l'usage d'armes réservées aux forces publiques et appelle les citoyens les ayant dérobé au cours des manifestations à les restituer aux autorités compétentes.

c. Elle appelle, par la même occasion, les acteurs politiques et la société civile de s'abstenir, en toute circonstance, des actes et propos susceptibles d'alimenter de nouvelles tensions et de compromettre les efforts en cours. Elle exhorte les forces de sécurité à faire preuve de professionnalisme dans leur mission de maintien d'ordre, de préservation de la sécurité des biens et des personnes.

d. La conférence des Chefs d'État exhorte le Gouvernement à procéder à la révision intégrale du fichier électoral en vue de l'organisation, le 20 décembre 2018, des Élections législatives.

38. La Conférence invite le Gouvernement et les acteurs politiques à œuvrer en vue de l'adoption des réformes constitutionnelles en prenant en compte, entre autres, les points suivants :

a. Le mode de scrutin à deux tours pour l'élection du Président de la République ;
b. La limitation à deux, du nombre de mandats présidentiels ;
c. La recomposition de la Cour Constitutionnelle pour notamment revoir sa composition et limiter le nombre de mandat de ses membres
d. Le renforcement du processus électoral, en particulier le fonctionnement effectif avec une participation inclusive de l'ensemble des acteurs à la CENl.


39. La conférence des Chefs d'État recommande l'adoption de ces réformes par la voie parlementaire en vue d'accélérer le processus de leur mise en œuvre. Le cas échéant, ces reformes seront soumises aux consultations électorales.

40. La Conférence se réjouit des dispositions envisagées par le Gouvernement Togolais dans la préparation, l'organisation et le déroulement d'élections transparentes, crédibles et inclusives à travers notamment :
a. L'accélération et la finalisation du recensement électoral pour établir des listes électorales fiables ;
b. La possibilité pour les Togolais vivant à l'étranger de voter dans leurs lieux de résidence lors des élections nationales ;
c. Le déploiement des observateurs électoraux.

41. La Conférence félicite l'opposition pour son esprit d'ouverture et son sens de la Responsabilité et d'avoir souscrit au dialogue pour la satisfaction de ses revendications.

42. Elle invite toutes les parties à s'inscrire dans le strict respect de la Constitution togolaise.

43. La Conférence des Chefs d'Etat salue la volonté d'ouverture et de dialogue permanent du Président de la République Togolaise, et note avec intérêt sa disponibilité à travailler avec toutes les forces vives de la nation.

44. Elle a également demandé à la Commission de la CEDEAO d'apporter son appui et son expertise technique dans l'organisation et le déroulement des prochaines élections.

45. La Conférence renouvèle son soutien aux deux Facilitateurs du dialogue inter-togolais et leur demande de poursuivre leurs efforts en vue d'une résolution rapide et durable de la situation socio-politique au Togo et de lui rendre compte lors de sa prochaine session.

46. La Conférence des Chefs d'Etat décide d'instituer un comité de suivi composé des représentants des Facilitateurs et de la Commission de la CEDEAO pour assurer le suivi de la mise en œuvre des présentes décisions.

47. Elle instruit la Commission de la CEDEAO de poursuivre son soutien aux Facilitateurs.


Sources: Ecowas.int


 9   GNAROU | Vendredi, 10 Août 2018  - 13:9
  faure atchao Gnassingbé risque d'être sodomisé.



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com