Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 8:34:25 AM Lundi, 10 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Cameroun Conférence anglophone controversée et sélectionneur de foot en couverture des journaux camerounais


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 570 fois


L’idée d’une conférence générale, les 29 et 30 août prochains à Buea (Sud-Ouest), émise le cardinal Christian Tumi à l’effet de trouver une solution définitive à la situation de crise sociopolitique et sécuritaire anglophone suscite de nombreux commentaires dans les journaux camerounais parus lundi, juste à côté de la recherche d’un entraîneur pour la sélection de football, relancée depuis la fin de la semaine et le séjour dans le pays du Suédois Sven-Goran Eriksson, auditionné par la fédération nationale de la discipline (FECAFOOT).

Sous le titre «Crise anglophone : le gouvernement et l’Eglise catholique en désaccord», La Voix du Centre, à propos du premier sujet évoqué, constate que si l’objectif visé à terme est globalement partagé par le pouvoir et les religieux, à savoir le retour à la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les parties divergent pas contre sur les préalables posés par le clergé.

Ces préalables, rappelle L’Essentiel, sont la libération des personnes arrêtées en raison du soulèvement dans les régions anglophones, le dépôt des armes par les rebelles et le retour des réfugiés et déplacés dans leurs localités respectives.

Et sur lesdites conditionnalités le porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, interrogé par le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune (CT), oppose d’ores et déjà une fin de non recevoir : «Tout en leur reconnaissant respect et considération, eu égard à leurs missions sacerdotales, nous ne pensons pas, avec humilité, qu’il leur soit échu en partage, de prescrire au gouvernement le retrait de nos forces de défense et de sécurité de ces régions victimes de terrorisme.»

Selon le non moins ministre de la Communication, le gouvernement est certes ouvert au dialogue, «mais il ne faudrait pas que le remède soit pire que la maladie».

Pour Mutations, il s’agit donc d’un «désaccord cardinal», le gouvernement rejetant l’appel au cessez-le-feu ainsi qu’à la libération des activistes sécessionnistes, qu’il considère comme des «terroristes».

Quand le cardinal Tumi éternue, le gouvernement s’enrhume, moque Intégration : lorsque l’homme d’Eglise projette d’organiser un conclave pour sortir de l’impasse à travers un dialogue franc, inclusif et complet les pouvoirs publics, plutôt de saisir la balle au bond pour avancer, préfèrent crier au loup.

Cette tentative de diabolisation transparaît plus clairement chez L’Indépendant et L’Anecdote, pour qui l’initiative des religieux n’est rien moins qu’une sombre tentative d’absoudre les crimes odieux des activistes, tout en avançant à pas feutrés vers le fauteuil présidentiel.

S’agissant des promoteurs de la Conférence, que CT qualifie d’«hommes de foi respectés, qui prêchent au quotidien l’amour, la paix, le dialogue, l’apaisement, la réconciliation des cœurs, on se doit de reconnaître qu’ils sont dans leur rôle» sauf que, s’empresse d’ajouter le journal, cette initiative commence à faire problème lorsque les religieux posent des préalables, à savoir : le retrait des forces de défense et de sécurité des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest parallèlement au dépôt des armes par les séparatistes, et la libération de tous les détenus.

Le cardinal Tumi peut-il encore être un médiateur crédible en s’impliquant publiquement dans la résolution de cette crise anglophone? s’interroge perfidement L’Essentiel : le clergé catholique et protestant, depuis le déclenchement de la crise, a parfois été indexé, à tort ou à raison, d’attiser le feu et de jouer le double jeu en pointant constamment un doigt accusateur sur le gouvernement.

C’est la confusion totale, se désole The Sun, revenant sur les échanges virils entre pro et anti-Conférence anglophone, au moment même où le gouvernement intérimaire de la république fantoche d'Ambazonie annonce la tenue de sa propre conférence qui, subodore l’hebdomadaire de langue anglaise, signera une nouvelle escalade de la crise.

Son confrère Eden, qui voit dans ladite annonce un autre acte de défiance, voit les espoirs de paix s’envoler alors que, pour les extrémistes anglophones, il s’agit de satisfaire des préoccupations légitimes d’une communauté longtemps marginalisée.

A propos du recrutement d’un sélectionneur national de football, au lendemain de l’audition du Suédois Sven-Goran Eriksson, reparti samedi dernier après un séjour de trois jours au Cameroun, CT ne manque pas de marquer sa «petite surprise, quand on sait que le technicien ne faisait pas partie de la short-list des candidats auditionnés à Paris il y a quelques semaines pour ce poste».

Faut-il alors comprendre, ose la publication, que ce premier processus, lancé en avril, n’a pas abouti et que la fédération s’est lancée dans une autre entreprise ? Il semblerait que oui.

Eriksson n’a pas signé, confirment InfoMatin et Mutations, du fait de multiples mésententes avec ses interlocuteurs de l’instance fédérale nationale, le niveau de salaire exigé par l’expatrié étant considéré comme le premier facteur bloquant.

Et pendant ce temps, révèlent en chœur Le Jour et Défis Actuels, la FECAFOOT négocie parallèlement avec le duo d’ex-internationaux hollandais Clarence Seedorf-Patrick Kluivert.




Autres titres

Cameroun le retrait de la can 2019 au cameroun fait les choux gras de la presse locale 
Cameroun lendemains douloureux de dessaisissement de la can 2019 et crise anglophone au menu des journaux camerounais 
Cameroun menu diversifié dans les colonnes des journaux camerounais 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com