Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 6:14:54 PM Mercredi, 18 Juillet 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Guinée La presse électronique guinéenne décortique les négociations Gouvernement-Enseignants


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 503 fois


La presse en ligne de la République de Guinée parcourue, jeudi à APA, réserve un traitement spécial à la première journée de négociations entre le Gouvernement et le syndicat de l’Éducation, qui devrait désamorcer la grève des enseignants qui dure depuis trois semaines.

«Guinée: première victoire du syndicaliste Aboubacar Soumah», rapporte Africaguinée.

Selon ce médium, la première journée de négociations entre le Gouvernement et le syndicat de l’Éducation a été très houleuse, hier mercredi, du côté du Palais du Peuple.

Mais les syndicalistes ont eu gain de cause en ce qui concerne le premier point de leur grief. Ils ont obtenu, écrit-il, la levée de la suspension du salaire d’Aboubacar Soumah.

«Le principal point d’achoppement entre les deux protagonistes concerne les 40% d’augmentation du salaire indiciaire. Sur ce point, les grévistes restent intraitables et exigent le paiement intégral de ces 40% avec un effet rétroactif, rappelle Africaguinée.

«Négociations Syndicat-Gouvernement : Aucune avancée significative», note Guinéenews.

Selon ce site d’informations, sur les deux points qui constituaient les préalables pour l’ouverture des négociations, un a été obtenu. Il s’agit de la levée de la sanction contre le meneur de la grève, Aboubacar Soumah. «Sauf qu’il n’a pas été acté», précisent nos confrères.

A propos du deuxième point relatif au paiement des 40% avec effet rétroactif, les deux parties n’arrivent pas à s’entendre. Le gouvernement semble vouloir appliquer le protocole d’accord signé en février 2017 par les centrales syndicales, alors que l’équipe d’Aboubacar Soumah ne veut pas entendre parler de cet accord pour la simple raison qu’il a été signé par les centrales syndicales et non le syndicat de l’éducation.

«Grève des enseignants : les négociations butent sur le paiement intégral des 40%, Aboubacar Soumah intransigeant», réplique le site d’informations Médiaguinée.

Au terme de ce premier round de négociations, la partie gouvernementale, représentée par le ministre d’État, ministre conseiller personnel du chef de l’Etat, Tibou Kamara, a estimé que cette première journée est une avancée significative, écrit Médiaguinée.

«Le pouvoir accorde 10 % aux enseignants qui exigent les 30 autres : la grève continue», renchérit Guinéematin. Selon ce portail d’informations, après la première journée, le leader syndical Aboubacar Soumah, le ministre d’Etat Tibou Camara et le Médiateur de la République Mohamed Saïd Fofana ont tour à tour expliqué que «les négociations se poursuivront» ce jeudi à midi au Palais du Peuple.




Autres titres

Guinée circulation routière: trop de bouchons sur les routes de conakry 
Guinée hausse du prix de carburant: l’ustg-cntg poursuit sa grève 
Guinée hausse du prix du carburant: mécontentement généralisé des populations 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com