Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:25:07 PM Lundi, 22 Janvier 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Agression sur des militants du PNP à Kara : Des organisations de protection des droits humains condamnent et exigent une enquête


politique

iciLome | | 7 Commentaires |Imprimer Lu : 3474 fois



Six (06) organisations de protection des droits de l’homme condamnent l’agression des individus armés sur des militants du Parti national panafricain (PNP) à Kara. Elles demandent qu’une enquête soit ouverte afin de punir les auteurs. Lecture !

Réaction des organisation de protection des droits humains suite à des agressions portées sur des membres du bureau préfectoral du PNP section Kara par des individus armés

C'est avec beaucoup d'indignation que nous avons appris la mésaventure des militants du Parti National Panafricain (PNP) à Kara ce 7 janvier 2018.

D'après nos sources d'informations, des individus en bande organisée à bord d'une voiture, se sont introduits au domicile du président du PNP-Kara, monsieur Ricardo AGOUZOU (le lieu où devrait se tenir la réunion) et sans rien demander aux membres déjà présents à cette réunion, qui n'a même pas commencé, ils les ont copieusement tabassés et causé de dégâts matériels énormes.

Cette immixtion arbitraire viole les dispositions de l'article 28 de notre constitution , l'article12 de la DUDH et l'article 17 du pacte international relatif aux droits civils et politiques en ses alinéas 1 et 2.


De la violence ayant entraîné des coups et blessures ont été portés sur la huitaine de militants du PNP qui ont réussi à s'échapper pour sauver leur peau.

Cet acte posé par ces individus armés, viole ainsi la liberté de réunion et d'association pacifiques, conformément à l'article 20 de la DUDH.

Ces faits donc constituent des délits d'atteintes graves aux droits humains et de violation de domicile privé.

Nous exigeons qu'une enquête soit ouverte aux fins de démasquer et traduire les auteurs et commanditaires de ces actes de l'autre siècle devant les juridictions compétentes afin que la justice soit rendue aux membres du PNP sérieusement molestés par ces individus.

À savoir que nul n'a le droit de violer impunément les lois que notre pays s'est librement données et qui s'imposent à tous

Nous réaffirmons nos attachements aux valeurs démocratiques, notamment, au libre exercice des activités des partis politiques et des associations sur l'ensemble du territoire national.

Fait à Lomé le O9 Janvier 2018

Ont signé

REJADD -TOGO

NOVATION INTERNATIONALE

SOLIDARITÉ PLANÉTAIRE

NOUVEAU CITOYEN

AJAAH

Action Sud



Autres titres

Togo rejadd dénonce la chasse aux militants du pnp à kara 
Togo indécence dans la gouvernance du togo : les jouisseurs du pouvoir et leurs griffes 
Togo dans jihadisme et cie, gerry taama recadre ceux qui accusent le pnp de 'djihadiste' 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 7   Trop de pagaille | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 1:10
  Réponse à 5-KORODOHOU
  Tu as rsison. Vette situation commence par me taper sur les nerfs. Trop c'est trop.

 6   Underground | Jeudi, 11 Janvier 2018  - 1:5
  Réponse à 5-KORODOHOU
  Bien dit mon frere.

 5   KORODOHOU | Mercredi, 10 Janvier 2018  - 0:27
  Si vous nous poussez dans nos retranchements, nous nous retournerons violemment contre vous
Si vous nous mettez dos mur, nous cracherons du feu
Si vous nous marchez sur les pieds, vous aurez des gifles
Si vous pensez arracher le pouvoir dans les rues, nous sortirons ce qu'il faut pour défendre ce pouvoir obtenu dans les urnes
Nous ne nous laisserons pas faire !!!!
S'il faut montrer des muscles pour vous calmer, nous n'hesiterons pas !
Ce désordre organisé depuis aout 2017, ne fera pas son lit en 2018
Si le gouvernement ne décrète pas l'état d'urgence avant fin février 2018, nous nous chargerons de remettre l'ordre dans le pays
" Un coup isolé, n'arrete jamais le combat "

 4   Gambeno | Mardi, 9 Janvier 2018  - 20:53
  Qui est le ministre de la justice au togo? C'est pas ce non-voyant là non, Question à toi.
Que faire avec les agresseurs de kara?
faure gnassingbé était aussi avec la bande organisée à bord de la voiture.
Pour les militaires,le retour de la constitution de 1992 non?

 3   YES_WE_CAN | Mardi, 9 Janvier 2018  - 15:8
  Réponse à 2-GNAROU
 
Ils sont allé cherche quoi a la réunion du PNP?
Es ce qu'ils sont membre du Parti PNP?

 2   GNAROU | Mardi, 9 Janvier 2018  - 13:12
  Réponse à 1-Diaz Tokoin
 
60 personnes armées sont allées pour tuer 8 personnes à main nues ! Et ceux-ci se sont échappées comme dans un film nigerian !!! Sans un seul mort ou blessé grave ....

Hihihihihihihi.......!!

La manipulation des consciences continue. 
L'histoire de la lagune de BE se repete !!

 1   Diaz Tokoin | Mardi, 9 Janvier 2018  - 13:2
  Quand on complète le dispositif sécuritaire des forces de l'ordre pour des simples marches et meetings avec les militaires à la rescousse et les "miliciens" armés de gourdins cloutés, c'est qu'il y a un problème et que les responsables des forces de l'ordre et sécurité sont coupables au même titre des crimes, sévices et délits comis sur les peuples victimes de leur déferlement...

Ceux qui veulent nous faire croire qu'on vit dans un état démocratique doivent savoir ce qu'est "un état démocratique" d'abord avant...la liberté d'association, d'expression, de parole, de manifester, de désobéïr font partie de la constitution toilettée ou non...

Dans un état démocratique jamais "un militaire" ne doit courser son propre ressortissant c'est du domaine de la police ou du gendarme, faire appelle aux militaires qu'on oppose à une entité désarmée de la même république relève d'un crime et son chef suprême devra en répondre...

Sous d'autres cieux les responsabilités seraient déjà prises pour éviter "cet entorse" à un état républicain...

Quand un soit disant chef de l'état Faure le triso qui n'a jamais habité la fonction et qui découvre subitement le poids de la fonction en pleine crise, montre qu'il n'est de nouveau pas à la hauteur mais fait tout pour accentuer la crise, fait tout pour opposer les ethnies, les différents corps de travailleurs civils ou publics, fait tout pour diviser en espérant règner de nouveau et de plus belle...c'est qu'il est à bout d'idée et surtout de sa vie politique et n'aura plus rien à proposer aux togolais...

Faites passer le message, Diaz Tokoin


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com