Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:55:09 PM Mercredi, 18 Juillet 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo La chute du dauphin dictateur


opinions

iciLome | | Commenter |Imprimer Lu : 520 fois

Des-fois, un prince ne pourra plus distinguer entre le feu et la pluie, entre le tonnerre et la tempête. Pour lui tous semblent normaux car il en vue plus que cela avant et la terre est restée toujours insolente et isolante seul les arbres brulent et s’épanouissent. Je pense bien que le pouvoir et la force rendent certains leaders sourds, sournois, têtus et très délicats a en voire dans un monde indifférent ; leur propre monde supranaturel et surnaturel ou tout semble en l’envers de la vertu humaine. Faure Gnassingbé n’a rien su depuis le 14 Aout 2017 passé que le peuple veut son départ. Il vit dans l’agonie, dans l’impasse totale, mais aussi dans l’optimisme total qu’après la pluie ce sera toujours le beau temps pour lui et ses barons du pouvoir togolais. Ah oui ! L’exemple lui a montré que les togolais sont peureux, nonchalant et naïves. Même son père lui aurait soufflé dans ses oreilles que les Togolais, sous l’oppression et l’offensive militaire, se reculent et se rapatrient très rapidement dans maisons et huttes et vont se cacher dans leur bercails comme des écureuils dans leurs niches au fond des tronçons des arbres et qui n’oseront plus montrer leur nez dehors lors de la furie militaire qui dévaste leur patrie, leur nation, leur domicile et la terre de nos aïeux.

Maintenant, Faure a montré aux Togolais son intention de se crocher au pouvoir définitivement, un prince à vis. Sa belligérance totale, la duperie, la flatterie, l’utopie ne lui mènent plus à la raison. Faure est devenu comme un fou qui court et se circule dans tous les pays Africains en suppliant les homologues princes de sauver son maquis de Lomé II, La Marina. Sa récalcitrante attitude ne lui présente que de l’indignation et une surprise totale des Togolais qui dès lors croyaient que l’intelligence dépasse la sagesse. Plutôt la sagesse surmonte l’intelligence. Non, les deux mots ne se sont pas des épithètes, des synonymes non plus. Ils sont parallèles et juxtaposés. Gard aux gens qui ne savent pas la différence entre l’intelligence et la sagesse ! En quoi je vous laisse la parole, ou plutôt je veux mieux donner la parole aux hommes politiciens du pouvoir et aussi aux opposants qui se disent maintenant défendeurs de la paix, la stabilité, la liberté et la bonne gouvernance au Togo. Quand le coq dit « cocorico » c’est le bon matin. Si par hasards, l’un n’a pas entendu ce cri fameux matinal d’un coq, donc il doit être un « mort vivant » qui n’a pas d’âme ni d’esprit, ni de conscience, ni d’instinct quoiqu’il en soit le cas. Cocorico ! Togolais, levez-vous et soulevez-vous pour une dernière fois. Tous actes de silence sont coupables. ! L’hypocrisie et tous actes d’apaisement sous prétexte pour la paix et la stabilité sont coupables ! Toutes distractions ou arbitrations sont coupables !

La démonstration de force de la population Togolaise depuis le 19 Aout 2017 montre que la fin de la dynastie Eyadema s’approche à grand pas. Lors de cette manifestation contre la reprise de la constitutionnelle de 1992 ou C92, nombreux sont ceux qui demandent purement et simplement le départ du président de la république.

La voix des Togolais était claire et purement simple : Faure doit quitter le pouvoir que le RPT lui a offrit ; des mots des milliers de manifestants qui en ont marre de la mauvaise gestion du coffre national, mauvaise gouvernance, la corruption, le favoritisme, le népotisme, et sa famille d’abord. Si Faure continue, ce n’est pas la constitution que le peuple veut avoir mais aussi plutôt changer le président de la république. Faure aussi veut devenir roi ou demi-dieu comme son père et en même temps préparer le terrain pour son fils, que Dieu le bénisse ; mais il doit d’abord massacrer ces milliers de personnes qui sont présentes dans les rues avant de pouvoir réaliser son rêve » Faure donne l’impression de quelqu’un qui veut vraiment partir car il s’avance toujours sur des terrains glissants et risquant son éloge démesuré et arrogant. Faure n’est pas en contact avec le peuple, il ignore les réalités du pays.


Faure ne semble pas avoir entendre les cris ardents des Togolais et il agonisse dans son maquis, se bat incessamment comme une corbeille dans un tonneau d’eau en train de chercher un sauvegarde pour ne pas se noyer. Il ne veut pas croire que son temps est fini et qu’il est temps d’accepter la réalité qui se présente devant lui. Faure vraiment croit que l’heure actuelle est de son côté ou dans son camp, comme avant dans le passé. Il veut toujours croire que le lendemain sera en sa faveur. La chute ou la défaite d’une royauté n’est jamais prévenue ; c’est clandestin, sournoise, plutôt imprévue et brusque. La santé d’un roi ou demi-dieu dépend de son comportement, de son alliance populaire, de son leadership et le comportement de ses barons, serviteurs ou servants louables et confidentiels. Faure doit comprendre que la révolution populaire togolaise est due précédent et que cela signifie un moment de non-retour incontestable qui atteste de la proximité de la fin de son régime, de ses derniers temps au gouvernail de la nation Togolaise.

Togolais debout car le temps a sonné et le moment est sacré. Togolais soit au garde-boue. La nation nous appelle. Le moment est sacré. La fin du régime Gnassingbé peut être accompagné comme toujours des viols, des tueries, des sacrilèges commis par les sectateurs du régime Faure Gnassingbé. Comme toujours ils volent, dérobent, tuent et font captives des enfants, des femmes, des vieillards, des jeunes gens, des moines, hommes de tous âges et toutes conditions comme un lion blessé et en dérapage. La chute du régime Eyadema sera et marquera la fin d’un peuple agenouillé et courbé pour plus de 50 ans, et qui a finalement jeté l’héritage du dauphin Gnassingbé dans l’impasse total inaperçu et inédit. Seule, l’histoire appartiendra aux témoins oculaires de la vaillante révolte populaire tragique d’un peuple désormais réveillé et non plus ensommeillé.
Dans un pays ou les aventures du président sont modifiés par les femmes, la nature du président de la république et des cadres du gouvernement est attachée à la perpétuation de l’espèce, fonction essentielle de l’homme, toute une série de sensations qui les entraînent, les obligent, les subjuguent, auxquelles la plupart des actes de leur existence sont subordonnés contrairement aux aspirations du peuple. Chez le président et ses barons du pouvoir, ces sensations ne sont ni moins actives ni moins violentes. Elles leur fournissent la plupart de ses sentiments, engendrent un grand nombre de ses idées, déterminent les manifestations les plus vives de leur caractère vis-à-vis de la bonne gouvernance et un bon leadership, qui par ailleurs surement impactent l’économie et amputent le trésor national pour un développement réaliste et rassurant.

L’amour utopique d’un leader pour son pays n’engendre que du chaos et du désordre pour le maintien d’ordre, de sécurité, de la bienveillance et de la bonne gouvernance du pays. Cet amour, « ou ce qu’on appelle ainsi », est au fond de la plupart des évènements qui sont les plus négatifs et profondément troublés les destinés de la nation Togolaise. C’est regrettable, c’est pitoyable et c’est de la tragédie nationale.
Qui peut soutenir ce que l’on sait ou connait du moral d’un homme vagabond ? Si l’on ignore comment il se comporte a l’égard des femmes et quelle place il les accorde dans sa vie, le reste c’est le gaspillage du trésor public ! Je ne veux plus parler ou discuter de l’impossibilité, de la non-gouvernance, de la corruption, et l’impunité, des gagatismes, de la belligérance et de la négligence au développement économique du pays officiellement qui sont orchestré par l’élite du gouvernement au pouvoir. Les Togolais en ont pris conscience, la distribution des biens de leur nation de côte en côte de l’azur Africain et dans le monde. Courage ! Peuple Togolais, la lutte sera longue mais la victoire est certaine si nous luttons dans l’unisson, mains en mains. L’union fait la force.

Hermann K. Attiogbe

L'AUTEUR
Attiogbe H. Kokou
USA



Autres titres

Togo le tapis rouge de tchalévi secu… 
Togo michaëlle jean vs louise mushikawabo, pour devancer demain 
Togo du pape jean-paul 2 à emmanuel macron : décryptage du message sur le statut quo 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com