Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo La ville de Dapaong a fait parler d'elle samedi






politique

iciLome | | 14 Commentaires |Imprimer Lu : 6171 fois

Dapaong n'a pas connu de manifestations les 7, 8 et 9 novembre derniers. Mais cette ville a démontré samedi qu'elle reste mobilisée pour plus de démocratie et de changement au Togo.

La séance de rattrapage organisée par la ville de Dapaong ce samedi a été un véritable succès, selon les organisateurs de la manifestation. Des milliers de personnes sont sortis dans les rues pour manifester leur colère contre le régime de Faure Gnassingbé.

"La liberté ne se négocie pas, elle s'arrache", "Faure dégage !" sont entre autres messages qu'on peut lire sur les pancartes exhibées par les manifestants.

Dapaong reste également debout dans cette lutte pour le retour à la Constitution de 1992. La ville se prépare donc pour les manifestations des 16, 17 et 18 novembre prochains.


I.K



Autres titres

Togo crise politique : un émissaire d'alpha condé à lomé ce week-end 
Togo la société civile togolaise à la recherche d’outils de règlement pacifique de la crise 
Togo la mobilisation de contestation du pouvoir s’amplifie : un gouvernement d’union, le piège pour noyer la lutte 
Plus de nouvelles


Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle


 

 14   GNAROU | Lundi, 13 Novembre 2017  - 23:14
  Discours de Fraude :
Chèrs invités en parcourant le monde ce jour,
Il n'y a qu'un mot de 7 mots : Klimaaa
Et un meuh de 7 boeufs : Yadémaaa
vive le COP23, et mort le TOGO, en PAIY

 13   El Fouego | Lundi, 13 Novembre 2017  - 22:57
  Les gens de Dapaong n'ont pas pu manifester en semaine car la derniere fois c'etais un fiasco. Ils ont choisi le samedi mais c'est la même chose. Moins de 700 personnes le samedi au stade.
Les chaussures des marcheurs commencent à s'user.

 12   The-GAME-is-OVER | Lundi, 13 Novembre 2017  - 22:21
  LE FAIT MEME D'ALLER S'ADRESSER AUX MILITAIRES DANS LES CASERNES (LANDJA, TEMEDJA, etc...) EST LE SIGNE REVELATEUR QUE CE REGIME SANGUINAIRE EST FINI, EN ETAT DE PUTREFACTION AVANCEE, VOMIT PAR LES MILITAIRES, QUI EUX MEMES SONT POUR SON DEPART IMMEDIAT, EN ONT MARRE DE CE QU'IL FAIT DU PAYS, ET AUSSI DE CE QU'IL FAIT DE LEUR CARRIERE, DE LEUR VIE, DE LEUR ENGAGEMENT CENSE ETRE REPUBLICAIN, ET PAS MILICIEN.

LES CASERNES NE SONT PAS PRO-FRAUDE GNASSIMGBE, CONTRAIREMENT AUX APPARENCES, AUX CEREMONIAUX ET DISCOURS DE QUELQUES OFFICIERS GENERAUX CORROMPUS ET PARTISANS DEVANT DES DETACHEMENTS AU GARDE-A-VOUS . LE FRAUDEMA CHERCHE DESESPEREMENT DU SOUTIEN EN VAIN CHEZ LES MILITAIRES, CHERCHE A JOUER AVEC LES MEDIAS LA FAUSSE APPARENCE. CHEZ LES CIVILS C'EST LA DEBANDADE AU SEIN DU ERPETUNIR REDUIT A L'ETAT DE DESORDRE, SQUELETTIQUE, IMPOPULAIRE ET DU FAIT-QUI-PEUT , VOLE-QUI-PEUT, TRICHE-QUI-PEUT, DETOURNE-QUI-PEUT, MENT-QUI-PEUT , VEND-QUI-PEUT, ET ... SAUVE-QUI-PEUT.

DU COUP, LE FRAUDEMA ARPENTE LES CASERNES , RACONTE N'IMPORTE QUOI AUX SOLDATS QUI NE SONT PAS BETES, SAVENT BIEN CE QU'IL SE PASSE, MAIS FONT SEMBLANT DE L'ECOUTER DEBITER SON BLABLA RIDICULE DE CHEF TOTALITAIRE ULTRA-PARTISAN.


C'EST UN POINT DE NON RETOUR, CE REGIME EST FINI, CET USURPATEUR PRESIDENT QUI PASSE SON TEMPS A SE POINTER DANS LES CASERNES ET DANS LES TRUCS DE PARTI POLITIQUE ERPETUNIR ET A PARLER COMME UN MARGINAL TETU, SECTAIRE, EST BIEN FINI.

 11   El Niño | Lundi, 13 Novembre 2017  - 16:7
  Réponse à 10-GNAROU
  Gnarou, tu te ridiculise a chaque occasion. As-tu besoin de nier aussi l'évidence de la sortie massive des gens de Dapaon? Le Rpt/Unir est toujours dans le déni irréfléchi.
Gnarou, dis-moi combien ce président lâche te paie a ce point ?

 10   GNAROU | Lundi, 13 Novembre 2017  - 13:12
  Réponse à 9-KASSANDA
  Combien d'hbts compte Dapaong ???

Ce groupe de non circoncisées reprente-t-il la prefecture ??


 9   KASSANDA | Lundi, 13 Novembre 2017  - 12:27
  Gnarou voici les images de Dapaong tu es servi. Tout le pays est avec nous bientôt d'autres localités vont se joindre à nous.

 8   AMAH AYAYI DI SANXHK | Lundi, 13 Novembre 2017  - 12:4
  Notre revolution a deja reussi, le reste nest que de la finition.

En effet, une analyse profonde de la situation qui prevaut sur la terre de nos aieux laisse entrevoir que la sortie de crise transitera par lun des 3 cas de figure ci dessous developpes.

Dans chaque cas de figure, la revendication mere de la coalition qui est: le depart immediat de faure est assuree.

Constatez plutot:

1. Dans ce cas de figure, la coalition et le gouvernement sinclinent devant la volonte de la cedeao et de la communaute internationale. Cette volonte cest le dialogue, ce mot de 8 mots mais de mauvaise augure devant lequel la coalition active tous ses scanners et son arsenal de detectio et brandit deja ses propres sujets de dialogue.

Cest aussi le cas dans lequel, faure reste president jusquen 2020 mais en echange, le gouvernemet de klassou secroule et avec lui, beaucoup dautre maison detat telle lassemblee.

Faure tjrs president mais seul contre une transition derudits, elle meme sous loeil menacant du peuple qui garde toujours ses chaussures de marche demissionera de lui meme avant sa date de peremption et dans le cas echeant, il serait desarme et deaactive par cette transition avant meme 2020.

Cest la revolution qui gagne.

2. Demission volontaire de faure

Ce cas de figure consiste a ce que la coalition drague doucemenr faure vers une ambuscade et refermer les portes aussitot en laissant derriere, toute la meute rpt/ unir qui suivra.

De tout ce reste (meute uriniste) , il nya aucune autorite qui puisse sarroger le droit de la presidence moins encore tenir tete au peuple.

La encore, la transition prend le controle.

Mais comment amadouer faure vers cette ambuscade?

Le peuple, a travers la coalition peut faire des propositons juteuses mais en coulisses au president.

La coalirion, a travera un appel officiel mais fraternel avec pour raison, la primaute du pays, peut appeler le president a demissioner.

Dailleurs, un tel appel peut servir de preuve de la main tendue de la coalition sur toutes les tables de negociation.

Enfin, le peuple devrait apparaitre comme des parents au yeux du simple homme devenu anguinaire(mdr!)ce que le peuple fait deja.

Il nous reste donc a esperer voir si faure trouvera un allie dans ce peuple.


3. En effet, ce cas de figure se resume en ceci:

" apres moi, le deluge!".

Faure a perdu de toute sa legitimite envers "son" peuple.
Meme les prelats ont pris position et ont hausse le ton. Faure ne dispose desormais que des deux portes ci dessus citees.

Or jusquici, faure a boycote ses paires/peres africains et puisqu il nya pas de guaranti pour loption 2, on peut se permettre une speculation ce cas de figure 3

En se fiant aux evenements similaires du passe, on se rend compte que le regime a epuise de toute ses strategies mais que le mouvement populaire ne faibli guere.

Pourtant, le timonier national refuse de descendre. Il va meme jusqua soliciter lappui de notre armee republicaine pour que celle ci le protege contre un peuple a mains nues.

Ceci, dans un etat de droit, sapelle de la haute trahison et une police se serait chargee de prendre faure avant meme qu nait termine sa recitation devant les officiers.

Mais pourkoi au lieu du peuple, faure va saddresser en cachette a larmee? Cest parcequ il sait quil est en pleine illegalite et quavec ceci, il jetera le pays dans limpasse et le plus arme gagnera. Dans le cas echeant, apres lui, le pays serait a genoux.

Mais a la difference des autres mouvements populairs au togo, notre revolutíon cette revolution est exceptionnelle. Le peuple togolais sest leve du coup comme un seul homme. De dapaong a lome aucune ville nest epargnee.

Alors, si nous suposons sans admettre que larmee a entendu lappel de faure, nous nous poserons aussi la question de savoir si ce sont les freres, peres epoux...epoux soldats de dapaong qui tireront sur leur parents de dapaong ou ceux de kara qui en feront autant? La meme question traverse ttes les villes.

En tout cas, face a la determi

 7   AMAH AYAYI DI SANCHO | Lundi, 13 Novembre 2017  - 11:57
  Notre revolution a deja reussi, le reste nest que de la finition.

En effet, une analyse profonde de la situation qui prevaut sur la terre de nos aieux laisse entrevoir que la sortie de crise transitera par lun des 3 cas de figure ci dessous developpes.

Dans chaque cas de figure, la revendication mere de la coalition qui est: le depart immediat de faure est assuree.

Constatez plutot:

1. Dans ce cas de figure, la coalition et le gouvernement sinclinent devant la volonte de la cedeao et de la communaute internationale. Cette volonte cest le dialogue, ce mot de 8 mots mais de mauvaise augure devant lequel la coalition active tous ses scanners et son arsenal de detectio et brandit deja ses propres sujets de dialogue.

Cest aussi le cas dans lequel, faure reste president jusquen 2020 mais en echange, le gouvernemet de klassou secroule et avec lui, beaucoup dautre maison detat telle lassemblee.

Faure tjrs president mais seul contre une transition derudits, elle meme sous loeil menacant du peuple qui garde toujours ses chaussures de marche demissionera de lui meme avant sa date de peremption et dans le cas echeant, il serait desarme et deaactive par cette transition avant meme 2020.

Cest la revolution qui gagne.

2. Demission volontaire de faure

Ce cas de figure consiste a ce que la coalition drague doucemenr faure vers une ambuscade et refermer les portes aussitot en laissant derriere, toute la meute rpt/ unir qui suivra.

De tout ce reste (meute uriniste) , il nya aucune autorite qui puisse sarroger le droit de la presidence moins encore tenir tete au peuple.

La encore, la transition prend le controle.

Mais comment amadouer faure vers cette ambuscade?

Le peuple, a travers la coalition peut faire des propositons juteuses mais en coulisses au president.

La coalirion, a travera un appel officiel mais fraternel avec pour raison, la primaute du pays, peut appeler le president a demissioner.

Dailleurs, un tel appel peut servir de preuve de la main tendue de la coalition sur toutes les tables de negociation.

Enfin, le peuple devrait apparaitre comme des parents au yeux du simple homme devenu anguinaire(mdr!)ce que le peuple fait deja.

Il nous reste donc a esperer voir si faure trouvera un allie dans ce peuple.


3. En effet, ce cas de figure se resume en ceci:

" apres moi, le deluge!".

Faure a perdu de toute sa legitimite envers "son" peuple.
Meme les prelats ont pris position et ont hausse le ton. Faure ne dispose desormais que des deux portes ci dessus citees.

Or jusquici, faure a boycote ses paires/peres africains et puisqu il nya pas de guaranti pour loption 2, on peut se permettre une speculation ce cas de figure 3

En se fiant aux evenements similaires du passe, on se rend compte que le regime a epuise de toute ses strategies mais que le mouvement populaire ne faibli guere.

Pourtant, le timonier national refuse de descendre. Il va meme jusqua soliciter lappui de notre armee republicaine pour que celle ci le protege contre un peuple a mains nues.

Ceci, dans un etat de droit, sapelle de la haute trahison et une police se serait chargee de prendre faure avant meme qu nait termine sa recitation devant les officiers.

Mais pourkoi au lieu du peuple, faure va saddresser en cachette a larmee? Cest parcequ il sait quil est en pleine illegalite et quavec ceci, il jetera le pays dans limpasse et le plus arme gagnera. Dans le cas echeant, apres lui, le pays serait a genoux.

Mais a la difference des autres mouvements populairs au togo, notre revolutíon cette revolution est exceptionnelle. Le peuple togolais sest leve du coup comme un seul homme. De dapaong a lome aucune ville nest epargnee.

Alors, si nous suposons sans admettre que larmee a entendu lappel de faure, nous nous poserons aussi la question de savoir si ce sont les freres, peres epoux...epoux soldats de dapaong qui tireront sur leur parents de dapaong ou ceux de kara qui en feront autant? La meme question traverse ttes les villes.

En tout cas, face a la determination du peuple, on peut se permettre de croire quil va falloir aneantir le dernier des togolais pour pouvoir arreter cette revolution.

Moi, je suis le premier a dire a faure que le togo sera un grand champ de mais sans lui ni moi, un champ qui nourrira les habitants des pays limitrophes.

Ici encore cest le.peuple qui gagne.


 6   Ogbonè | Lundi, 13 Novembre 2017  - 11:25
  Réponse à 1-chromosome 21
  Excellente analyse. Bravo. Il faudrait publier cela sur you tube.
Dans la diaspora en France, il y a des binationaux qui sont des électeurs. Il faut qu'ils contactent leurs élus députés, maires, ils peuvent saisir Matignon et l'Elysée sur leur blog pour leur faire part de la situation au Togo avec des documents de preuve á l'appui. Envisager la suspension de la livraison des helicopteres quand on sait ce dont sont capables les militaires togolais qui sont de věritables fauves assassins.

 5   Kozah Nostra | Lundi, 13 Novembre 2017  - 10:40
  Les leaders de l'opposition doivent drainer toute la population togolaise depuis Cinkasse' jusqu'à Lomé lors d'une longue marche de 15 jours pour prendre le pouvoir!!!! ON QUITTE CINKASSE POUR DAPAONG ET MEME MANGO LE PREMIER JOUR... ainsi de suite jusqu'à rassembler plus de 5 millions de togolais à Lomé puis marcher sur la présidence!!!! ON VA VOIR SI FAURE TOHOSSOU GNASSINGBE VA RÉSISTER OU DETALER À 4 pattes comme les ch.iens qu'il mange!!!

 4   Zoro | Lundi, 13 Novembre 2017  - 10:19
  Réponse à 3-kokotako
 
C´est toi le pauvre connard, nostalgique. Le monde nous régarde aujourd hui. Le temps ou le RPT-UNIR a reprimé sans que l´oppinion internationale soit au courant est passé.
Tous les projecteurs sont braqués sur le Togo en ce moment. Ceux même qui n ont jamais entendu parler du Togo ont su oú le Togo se trouve et qui et qui dirigent la reprimade etc......
wait and s.....

 3   kokotako | Lundi, 13 Novembre 2017  - 9:17
  Réponse à 1-chromosome 21
  tu as oublié ton cousin que Faure a envouté TCHAKATOU. Il faut l'ajouter à la liste
co***nnnn****ar*d

 2   Zoro | Lundi, 13 Novembre 2017  - 8:59
  Réponse à 1-chromosome 21
 
Merci beaucoup, tu as tout dit.

 1   chromosome 21 | Lundi, 13 Novembre 2017  - 8:51
  POURQUOI FAURE GNASSINGBE DOIT PARTIR
1. Assasinat de pere en fils
Voici une liste non exhaustive
Avec le père
- Omer Aka ADOTE, tué par le Lieutenant PELLOW
- Tavio Ayawo AMORIN, assassinés par les policiers BOUKPESSI Pangalou et KAREWE Kossi
- Dr Marc Atidepe, M. Mama Touré MOUSSA, M. Atchankpa Zakari OURO, M. Tchadjobo Alasa SAMA, assassinés par un commando dirigé par le Colonel AREGBA et le Capitaine Ernest GNASSINGBE
- Djobo Boukari, assassinés par empoissonnement
- Ahlonko David BRUCE, porté disparu depuis sptembre 1994
- Rafiou Dotsé Laurent ALANDOU empoisonné en détention sur ordre du Gle GNASSINGBE Eyadema
- Les massacres de la lagune de Be dirigé par Lieutenant-colonel GNASSINGBE Toyi et le Lieutenant Gnassingbé Ernest
- les massacres et génocide pour cause de faune à Kolowaré, Kparatao, Kéran, Oti et Tône commis par le Commandant Djoua Yoma Narcisse et le Lieutenant GNASSINGBE Essonam Ernest
- Le député Gaston Aziandouvor EDEH, assassiné sur ordre d’Emmanuel GNASSINGBE
- Les citoyens tombés à fréau jardin
- Les vaillants combattants défenseurs de la transition tombés à la primature sous le feu des commandos amenés par GNASSINGBÉ Toyi et le capitaine BITENEWE
- Gle Mawulikplimi AMEDJI fusillé par le Caporal-chef Ali AYENAM
- Colonel Eugène TEPE fusillé sur ordre du Lieutenant SIMEZA
- Lieutenant-Colonel Gnandi Akpo assassiné après son hospitalisation au pavillon militaire du CHU
- le Capitaine BITHO empoisonné sur ordre du Gle GNASSINGBE Eyadema
- Tous les officiers et soldats de rang tués (Capitaine EPOU, le soldat TCHAOURO, le Caporal AMAO, le Sergent-chef KOLANI) pour « nettoyer l’armée des traitres» sous les ordres du Capitaine Kouma BITENIWE
Avec le fils
- Toutes les victimes de 2005 :
• Massacres à Atakpamé organisé par les milices du Major N’MA Bélézim KOULOUNE et du libanais Aboukérim
• Massacre à Aneho organisé par le Général Assani TIDJANI et M. Edoh KAGNI
• Massacre à Bassar et bandjeli organise par le Capitaine WADJA
- Dr Atsoutse Agbobli, retrouvé mort à la plage de Lomé
- Etienne Kodjo Yakanou, mort pour simple paludisme en détention pour défaut de soins
- Les enfants tues par les militaires du régime lors des manifestations publiques:
• Anselme Sinandare, tué par balle à Dapaong
• Douti Sinalengue, tué par coup de botte
• Abdoulaye Yacoubou tué par balle à Mango
• Rachad Agrigna tué par balle à bafilo
*2. Sabotage économique*
- Sortie illicites des fonds 8 233 milliards de FCFA entre 2005 et 2011
- Incendie des marchés de Kara et de Lomé
- Impunité pour les fossoyeurs des deniers publics :
• FER avec Ferdinand TCHAMSI
• Togo Telecom avec Sam Bikassam
• BTCI avec Yao Kanekatoua
• Les fonds de la route Lome-Vogan avec CECO BTP
- Surfacturation érigée comme mode de fonctionnement dans les administrations publiques
*3 Ganstérisme DE L’ETAT*
- Non-respect des institutions de la république :
• le tour de passe-passe organise à l’assemble au décès du président Eyadema en violation de la constitution
• le trucage du rapport de la CNDH
• la non soumission des Ministres aux injonctions de l’assemblée nationale,
• l’instrumentalisation de la justice
- Culture de l’impunité et de la promotion des prédateurs des droits de l’homme (Major Kouloum, Colonel Massina)
- Violation de domicile, torture des prévenus…..
- Création et entretien de milices armées pour terroriser les populations (Kara, Atakpame et lome)
- Privation d’informations (coupure de l’internet, fermeture, menace, intimidation et harcèlement des médias surtout à l’intérieur du pays) LCF et X-solaire fermes
- Achat de conscience lors des consultations électorales
- Etat de siège et exactions (tortures, barbaries, meurtre) contre les populations de Glei, Mango, Sokode
*4- Indifférence face aux besoins sociaux et aux cris de detresse*
Centres hospitaliers de référence délabrés (obligé de contractualiser avec des privés lors des grandes rencontres ; prise en charge des gouvernants à l’étranger)
- Un seul centre de dialyse disponible dans le pays
- Scanners toujours non fonctionnels (tous les malades du pays y compris ceux des savanes sont obligés de venir à Lomé)
- Problème foncier généralisé
- Education supérieure obsolète (Manque d’infrastructure pédagogique et technique, Parcours académique ou Filières vieilles et obsolètes non adapté au marché de l’emploi). Les descendants des gouvernants étudient à l’étranger
- Chômage chronique (Aucune politique de résorption du chômage)
Aucune politique de promotion du sport et de la culture
- Extractions des minerais non suivi d’une politique de développement des zones minières
- Indifférence de Faure GNASSINGBE face aux manifestations de la population
ÇA DOIT CHANGER !


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com