Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 12:20:32 PM Dimanche, 17 Décembre 2017 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Economie et politique dominent la Une des quotidiens marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 676 fois



Les quotidiens marocains parus ce jeudi se focalisent sur nombre de sujets notamment la croissance économique du Royaume, le secteur du textile, l’accès des citoyens du Nord du Maroc aux présides occupés de Sebta et Mellilia et le bilan de 4 mois du gouvernement.

+Aujourd’hui le Maroc+ relève si l’année 2017 sera bien mieux que prévue avec une prévision de croissance de 4%, 2018 ne devrait pas suivre le même chemin. Cité par la publication, le HCP s’attend à ce que la croissance décélère pour s’établir à 2,8%: « Les perspectives économiques à l’horizon 2018 confirment le ralentissement de la croissance économique nationale et particulièrement les difficultés pour les activités non agricoles à se réinscrire dans le sentier de croissance de plus de 4%», explique le HCP, cité toujours par le quotidien.

Le HCP en profite également pour balayer d’une main «la pseudo situation de stabilité macroéconomique qui brouille l’éclairage de la prise de décision». Une critique dirigée tout bonnement contre la Banque centrale, comme l’indique le quotidien qui ajoute que l’institution cite spécifiquement le déséquilibre du commerce extérieur qui n’a cessé de se creuser, « mettant en exergue les faibles capacités d’une offre compétitive de l’économie nationale tant sur le marché domestique que sur le marché extérieur ».

+L’Economiste+ rapporte que le secteur du textile, qui a brassé 35,3 milliards de dirhams de chiffre d'affaires à l'export en 2016 s’inquiète de la situation sur le marché interne où la contrebande et les importations à bas coûts, généralement des produits soutenus par les pays d'origine, comme le note le quotidien, font rage.

Pire, le journal avance que la consommation provenant des importations informelles de produits finis atteint 14 milliards de dirhams contre 8 milliards DH déclarés officiellement à l'import.

Karim Tazi, président de l'Association marocaine de l'industrie textile et de l'habillement (AMITH) estime dans les colonnes du journal que les opérateurs évoluent dans un marché hostile faisant face de nombreuses contraintes et à une compétitivité déloyale.

L’association estime la perte d’emplois à 20.000 par an induite par la contrebande et les importations « low cost ». Au total, ce ne sont pas moins de 120.000 postes supprimés entre 2008 et 2012.

+Les Eco+ s’intéresse aux nouvelles mesures que le gouvernement espagnole compte imposer aux Marocains du Nord du Maroc pour entrer aux présides occupés de Sebta et Mellilia.

« Bab Sebta : vers une suppression de l’exception d’accès aux résidents tétouanais », titre le quotidien, soulignant que lors de sa comparution devant le Congrès des députés, le ministre de l’Intérieur espagnol, Juan Ignacio Zoido a indiqué que les autorités marocaines et espagnoles mènent des négociations pour trouver une solution définitive à la situation des femmes-porteuses s’affairant entre le Maroc et Sebta.

Devant les membres de la commission de l’Intérieur, Zoido a déclaré qu’une commission mixte maroco-espagnole étudie les dispositions à adopter pour réguler l’activité des porteurs.

Le ministre a souligné que parmi les mesures envisagées, l’abrogation de la décision autorisant l’accès au préside, sans visa, aux résidents de la province de Tétouan. Les deux parties mettront en place des critères permettant de sélectionner les personnes autorisées à accéder à l’enclave. L’objectif est de «mettre un terme à une situation destructive pour les deux pays», a soutenu le chargé du portefeuille de l’Intérieur en Espagne. Lors de cette comparution, députés et gouvernement ont lamenté le tragique décès de quatre victimes survenu cette année aux frontières, à cause de bousculades au poste-frontière.

Dans le même sillage, +Libération+ fait savoir que le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoid, a admis lors de son audition devant la commission parlementaire de l’intérieur que son département est en train de négocier avec les autorités marocaines pour trouver une solution « définitive » à la situation des femmes porteuses de marchandises.


Selon le portail « ceutaldia » qui a rapporté cette information, l’une des options prévues est celle concernant la révision du système qui permet aux habitants résidant à Tétouan et ses environs d’entrer au préside occupé sans visa.
Au registre politique, +Le Matin+ affirme qu’à travers un document intitulé «120 jours, 120 mesures», le gouvernement a présenté, lundi à Rabat, le bilan de ses quatre premiers mois d’exercice.

En plus des axes des réalisations au cours de cette période, le document a également évoqué les futurs chantiers sur lesquels va se pencher l’équipe El Othmani. Ces chantiers annoncés sont au nombre de onze. Pour certains, il s’agit de chantiers qui constituent la continuité de ceux déjà engagés par le précédent gouvernement, alors que pour d’autres, il s’agit de nouveaux projets à lancer. Ainsi, dans le sens de la continuité, les chantiers futurs annoncés concernent tout particulièrement le parachèvement de la régionalisation avancée.

S’agissant des chantiers nouvellement conçus, l’on peut retenir quatre importantes initiatives du gouvernement. Le premier est le lancement la Stratégie nationale pour l’emploi. Un autre chantier concerne l’adoption de mesures au profit des entreprises et des investisseurs.

Sur un autre volet, le gouvernement annonce l’élaboration de la loi-cadre relative à l’éducation et à la formation. Le document du gouvernement annonce l’accélération de la procédure d’élaboration de la loi-cadre sur la réforme du secteur, souligne la publication.

Le dernier chantier annoncé est tout aussi nouveau qu’inédit. Il s’agit du lancement du projet de création d’une « haute commission pour l’actualisation et la codification des lois ». C’est une entité chargée d’examiner les propositions de loi déposées au Parlement et de suggérer la position à prendre par le gouvernement à leur égard.



Autres titres

Maroc diversité de sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc politique, économie, social et sport au menu des quotidiens marocains 
Maroc diversité de sujets à la une des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
http://www.mon-transatbebe.com| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com