Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Awa Nana et sa délégation ont eu chaud à Sokodé hier




politique

iciLome | | 60 Commentaires |Imprimer Lu : 9135 fois

L’étape de Sokodé a été très mouvementée pour la délégation d’Awa Nana jeudi. Retour à la constitution de 1992, avec départ de Faure Gnassingbé du pouvoir ; c’est ce qu’a réclamé la population devant Awa Nana et ses collègues de la Commission de réflexion sur les réformes.

La population de Sokodé n’a pas eu froid aux yeux hier. Elle a tout déballé devant cette commission. D’abord, les participants à cette rencontre ont fustigé cette tournée qui, à les en croire, est un gaspillage pour le pays. « Vous amenez le pays à faire des dépenses inutiles. Vous dites que vous avez quitté Dapaong et vous allez à Lomé. Avec tout cet argent, on peut équiper l’hôpital de Sokodé qui n’a pas de scanner », a lancé un intervenant lors des débats.

Pour ce dernier, comme pour d’autres intervenants d’ailleurs, le régime sait ce qu’il faut faire. Et donc, il est inutile de faire une tournée pour, dit-on, recueillir les avis des populations. « Nous sommes dans un pays où on a permis à un ministre de devenir député, président de l’Assemblée nationale et président de la République en 24 heures », peste un intervenant.

Et un autre d’interpeller la conscience même des membres de la délégation conduite par Awa Nana. « Je voudrais dire aux membres de la Commission que votre travail s’inscrira dans les annales du Togo. S’il est bien fait, vous aurez le mérite. Mais s’il est mal fait, durant toute la vie du Togo, on parlera de vous. Ce travail que nous sommes en train de vouloir abattre aujourd’hui n’est pas un nouveau travail. La Constitution de 1992 a tout dit. Il y a eu des débats », a-t-il souligné.

Comme dans les autres villes parcourues par la délégation, la population de Sokodé demande le retour de la Constitution de 1992, la limitation du mandat présidentiel à deux, le scrutin à deux tours et même le départ de Faure Gnassingbé.

« Dites à Faure la vérité. Dites-lui ce qui se passe ici. Dites-lui que le peuple veut qu’il quitte le pouvoir », a exigé un intervenant, avant d’interpeller personnellement Awa Nana : « A vous Madame la présidente, en 1998, pourquoi avez-vous fui votre responsabilité ? Dites-nous la vérité ».

L’intervention du point focal de l’Union pour la République (UNIR) dans la localité, qui trouve que la constitution de 1992 est obsolète, a rendu furieuse la population. C’est sous les huées que la délégation a quitté la réunion qui n'est pas allée à terme.

I.K



Autres titres

Togo trente personnes interpellées lors des heurts ont été jugées vendredi sans avocat 
Togo sokodé, bafilo et mango : les populations dans la brousse crient à l'aide 
Togo une délégation de la cip-uemoa rencontre l'opposition ce lundi 
Plus de nouvelles



 60   GBOGBOYAGBO | Lundi, 14 Août 2017  - 21:11
  Réponse à 58-tedlesaint1
  Cette commission est en soit une drôle de trouvaille un cautère sur une jambe de bois.AWA ANANA qui l'incarne est une personnalité des complots contre le peuple.Je ne veux pas parler de comment elle avait démissionné à la tête de la CENI aux présidentielles 98 pour permettre au Général Séyi Mèmène de donner son résulté fabriqué au labo qui donnait vainqueur M.EYADEMA battu haut les mains par Gilchrist Olympio qui était à l'époque le chouchou du peuple toute ethnie confondue.Cette dame sera remerciée par le pouvoir qui lui avait trouvé une place à la cour de la CDEAO.De retour comment voulez vous qu'elle fasse autre chose que de porter coup de main à un régime qui veut s' éterniser.A quoi répond ce folklore de commission de réflexion.Ceux qui sont à l'Assemblée ne sont -ils pas les élus du peuple?Sont -ils incapables de réfléchir pour trouver ce qui est bien pour leurs populations qu'ils représentent.Sachez ceci :Faure veut mourir au pouvoir comme son papa et tous les stratagèmes sont bons pour jouer au dilatoire.J'interpelle sa conscience.Il lui revient de choisir le rôle qu'il veut jouer dans l'histoire de son pays.Qu'il sache que même les Israéliens qui lui organisent la sécurité ne sont pas pour autant invulnérables.Qu'il renonce à ce projet machiavélique que lui taille DEBASCH avant qu'il ne soit un jour surpris dans le sang.têtu qu'il est...

 59   X. Dilish | Lundi, 14 Août 2017  - 17:18
  BURKINA FASO
18 morts dans un attentat au Burkina, membre de la coalition anti-jihadiste au Sahel

 58   tedlesaint1 | Lundi, 14 Août 2017  - 8:49
  La commission de réflexion sur les réformes poursuit sa tournée nationale pour recueillir les avis et les attentes des populations; d'après les informations, à l'étape de la ville de Sokodé le débat a été très houleux et s'est malheureusement terminer en queue de poisson. Les participants à la rencontre n'ont pas voulu d'un débat contradictoire, ils se sont en pris à la présidente de la commission de réflexion Dame Awa nana Daboya par des invectives et autres. Dans un débat démocratique, après avoir donné son avis sur un sujet, on permet à l'autre d'exprimer aussi son avis même si on n'est pas d'accord avec lui. le fanatisme n'a pas sa place dans un débat démocratique. Il faut éviter de personnaliser le débat cela mène le plus souvent à la violence verbale voir physique. Malheureusement ce incident de Sokodé va entrain des conséquences sur le reste de la tournée, qui risque de perdre le crédit que les populations portaient à ces rencontres. il faille que les organisateurs de ces rencontres puissent un tant soit peu permettre aux citoyens de s'exprimer librement. Les Citoyens doivent aussi s'exprimer de manière courtoise, éviter des invectives et injures envers les membres de cette commission. Au finish, cette commission ne ferait que des propositions qui seront mis sur la table du parlement pour discussion et adoption.

 57   RienAirer | Dimanche, 13 Août 2017  - 15:54
  Et après ils viendront voter UNIR pour 5000 FCFA

 56   Lol | Dimanche, 13 Août 2017  - 14:50
  Tu parles de crétins? Va au Togo, ces crétins règnent sur le pays. Il y en a qui dirige le Togo actuellement (Kim Il fraude), donc laisse Trump en paix!

 55   Agoooo nami loooo | Dimanche, 13 Août 2017  - 13:21
  Après que Donald Trump a promis de répondre aux multiples provocations de Pyongyang (Corée du Nord) par «le feu et la fureur tels que le monde n’en a jamais vu», son conseiller évangélique Robert Jeffress en a remis une couche dans l’escalade verbale qui oppose le régime nord-coréen et la Maison-Blanche.
 
Robert Jeffress s’est fendu du communiqué particulièrement douteux suivant : « Pour ce qui est de la Corée du Nord, Dieu a donné à Trump toute autorité pour tuer Kim Jong-un » a-t-il affirmé.

Voyez-vous, les abrutis, il y en a sur tous les continents.

Alors ? C’est pour quand la création de l’association « CRÉTINS SANS FRONTIÈRES » ?

 54   Yovo | Dimanche, 13 Août 2017  - 2:50
  Faure même sait que les Togolais sont fatigués de lui. Après le pillage de nos ressources, il veut avec les caciques du régime Rpt Unir mettre le pays en feu et en sang avec KATANGA son beau. Au Togo, les partisans de l'UNIR croient que le pays appartient à eux seuls et les autres sont les esclaves.
Courage à ce jeune qui a pris son courage à deux mains pour dire plus haut , ce que 99% des togolais veulent.

 53   Yovo | Dimanche, 13 Août 2017  - 2:49
  Faure même sait que les Togolais sont fatigués de lui. Après le pillage de nos ressources, il veut avec les caciques du régime Rpt Unir mettre le pays en feu et en sang avec KATANGA son beau. Au Togo, les partisans de l'UNIR croient que le pays appartient à eux seuls et les autres sont les esclaves.
Courage à ce jeune qui a pris son courage à deux mains pour dire plus haut , ce que 99% des togolais veulent.

 52   Kozah Nostra | Samedi, 12 Août 2017  - 20:53
  Réponse à 16-Ségovi
  Ségovi, ce soi-disant Illuminati ne nous apprend rien quant au fait le Président Gbagbo, victime d'une cabale orchestrée depuis des années contre son intégrité, son nationalisme et son panafricanisme, était réellement le vainqueur des élections présidentielles en Côte d'ivoire en 2010 et qu'Alassane Ouattara n'était qu'un imposteur, pion de la mafia internationale (ONU-UA-CEDEAO-FRANCE). Le mensonge a beau courir très vite, la vérité finit toujours par la rattraper. Gbagbo sortira des geôles de cette mafia internationale en héros de toute l'Afrique comme l'a été un certain Thomas Isidore Sankara. WAIT AND SEE.
Quant au fainéant Faure (Al Capone) Gnassingbé, parrain de la Kozah Nostra, la mafia des mang.eurs de ch.ien a pris le Togo et tous les togolais en otage, avec la bienveillance de cette mafia internationale, qu'il sache que ses jours sont comptés à la tête du Togo. Encore WAIT AND SEE.

 51   yégor | Samedi, 12 Août 2017  - 18:47
  Cette grande dame me fait pitié. Elle aurait pu jouir de sa retraite paisiblement quelque part. qu'est-ce qu'elle cherche encore?

 50   OURO | Samedi, 12 Août 2017  - 16:22
  Quelques images de Sokodé. Mme Awa Nana et sa délégation ont vraiment eu chaud. Mais la prochaine fois, les jeunes ne seront plus aussi tendres avec eux. Promis.


 49   Beleyi | Samedi, 12 Août 2017  - 13:6
  Réponse à 48-Kouassi
  C'est Mèmène qui racroche et non Eyadema

 48   Kouassi | Samedi, 12 Août 2017  - 12:34
  Réponse à 46-Beleyi
  "Ensuite, Eyadema l'avait appelé pour le remercier au telephone. Mèmène replica: "C'est ce que tu voulais non?" et lui racroche au nez"

Hahahahahaha.
J'ai une question . pourquoi le pere Gnassional racroche au nez de memene ,alors que ce dernier viens de lui rendre un si grand service ? Lol

 47   Kouassi | Samedi, 12 Août 2017  - 12:33
  "Ensuite, Eyadema l'avait appelé pour le remercier au telephone. Mèmène replica: "C'est ce que tu voulais non?" et lui racroche au nez"

Hahahahahaha.
J'ai une question . pourquoi le pere Gnassional racroche au nez de memene ,alors que ce dernier viens de lui rendre un si grand service ? Lol

 46   Beleyi | Samedi, 12 Août 2017  - 11:47
  Réponse à 40-N'gazou
  Le non-dit? Selon Sehi Mèmène, Awa avait donné le vrai résultat à Eyadema, il avait perdu face à Gilchrist. Troublé, Eyadema s'était baricadé à Lomé II en se souillant de Tchoukoutou. Mèmène avait fait un petit tour dans son Jeep militaire au quartier général du RPT pour voir l'ampleur qui you reignait. Il vit des barons entrain de faire de petits calcul stratégiques pour malsifier le résultat. Après quelques observation, il quitta le lieu avec une idée toute faite. Déclarer Eyadema gagnant avec le score de Gilchrist . Il appela Awa de démissionner pour que lui même aille proclamer "ses résultats". Awa pris de peur, hésite. Finalement, elle fut transporter manu milirari pour déclarer son incompétence à proclamer le vrai résultat. C'est après que Mèmène mis son képi militaire pour déclarer à ciel ouvert son résultat. Ensuite, Eyadema l'avait appelé pour le remercier au telephone. Mèmène replica: "C'est ce que tu voulais non?" et lui racroche au nez. Les Gnassingbé n'ont jamais gagné une election au Togo, même un conducteur de Zed peut les battre aux elections. C'est ça le rapport.

 45   Lol | Samedi, 12 Août 2017  - 10:39
  Je l'ai toujours dit, il est regrettable que la veille Awa est toujours une Satan de la foi musulmane qui s'est installée au Togo. Une telle sorcière mérite une lapidation populaire. Iché Allah! son sort sera tranché par ce peuple épris de paix et liberté pour un développement équilibré.

 44   Le JUSTICIER | Samedi, 12 Août 2017  - 4:6
  Réponse à 23-Général Okonko#
  Ne vous en faites pas. Cette fois-ci, il ne s'agira plus de simples marches dans les rues. Le peuple qui ne peut pas se soigner, qui n'a pas de travail ou qui est tres mal paye, ce peuple qui a faim et qui en a marre du regime cinquantenaire, ira desormais reclamer son argent qu'on lui a pris aupres de ceux qui forment le clan de la minorite pilleuse. Nous les connaissons nous connaissons ou ils habitent et nous connaissons meme leurs maisons qu'ils ont mis en location. A cause de l'entetement et du desir de passage en force de ce regime, le soulevement de cette fois-ci sera un vrai TSUNAMI. A bon entendeur...

 43   bonobo | Vendredi, 11 Août 2017  - 23:31
  Réponse à 42-Jack le 1
  Falcificateur.affabulateur,Veux tu reinventer la roue?En tout cas tu es d une nullite effarante.On dirait que tu as la haine envers les Togolais.Vas te trouver un autre boulot que celui de defendre les fraudeurs qui sont entrain de tirer notre cher pays vers le bas.Tu fais pitie. toi et Emefa.Je prefere de loin les pantalonnades de Gnarou.

 42   Jack le 1 | Vendredi, 11 Août 2017  - 22:27
  IL y a de cela 3ans une information tomba de quelque part qui a fait froid au dos.La mort de mr notre president en Israel.L information est partit tres loin et poussa l ancien president;yayi boni a lancer un jour de deuil avec au Benin.IL y a plus de 200ans on a appris que quelqu un etait mort ET ressucité dans le même pays pour LA cause de l humanité;Faure lui c est pour LA cause des togolais;excellence mr le president votre retour trionphale au togo n est pas au hazard .nous force vive de la nation connaissons qu in seul homme vous.ET nous respectons la majorité du peuple qui a mis son choix sur vous./

 41   credo | Vendredi, 11 Août 2017  - 22:18
  les réformes doivent être faites dans la paix, dans le respect de l'autre et non dans la haine, et la violence! Nous sommes tous les fils et filles du même pays!

 40   N'gazou | Vendredi, 11 Août 2017  - 21:33
  C'est une question de principe, de structuration mentale: Maman Damboya Awa Nana doit solder le non- dit de 1998 avant de revenir aujourd'hui, jouer à je ne sais quel médiateur de la République. Elle n'était pas obligée de revenir sur le devant de la scène sachant qu'elle traine un passif, voire un vrai contentieux avec le peuple togolais depuis ces événements de 1998. Puisqu'elle a accepté cette nouvelle "mission" , elle doit de facto, souffrir qu'on lui demande des comptes au préalable. Qu'a t'elle dû faire ou ne pas faire en 98 en manigance avec l'autre officier félon Mèmène????
Autrement, tout le reste ne serait que (excusez du peu), du vrai FOUTAGE DE GUEULE!

 39   Faure Gnassingbé | Vendredi, 11 Août 2017  - 20:43
 
Kofi Annan

© koaci.com– Vendredi 11 Août 2017 – La longévité de certains dirigeants africains au pouvoir est mal perçue par Kofi Annan, l’ex Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU) qui a estimé que cet état de chose devient un abus de la tolérance de leur peuple pour s’éterniser aux affaires.

En se prononçant hier jeudi à Accra a l’occasion d’un programme tenu en son honneur, Annan a déclaré qu’il est inconcevable que dans un pays avec des millions de personnes, qu’une seule personne s’accroche au pouvoir pendant des décennies sans donner la chance aux autres de s’essayer.

En rapport avec la situation qu’il dénonce sur le continent, le diplomate ghanéen a rappelé que lors d'un sommet de l'Union Africaine (UA), il a entendu deux dirigeants qui ont discuté sur celui qui a la longévité au pouvoir.

De l’échange des propos entre les deux Présidents africains, l’ex Secrétaire général de l’ONU a rapporté que pendant que l’un des dirigeants disait qu’on lui attribue « 32 ans au pouvoir », le second a renchéri être crédité de « 32 ans et demi » de règne. Au regard de ces dires, Annan a estimé que ces dirigeants devaient avoir honte d'eux-mêmes, mais ils ne l'étaient pas.

En condamnant la manie avec laquelle certains dirigeants cherchent à s’éterniser au pouvoir en Afrique, le co-récipiendaire du prix Nobel de la paix 2001 a déclaré que le syndrome des « Présidents a vie» continue d'être enraciné parce que des dirigeants ont créé un environnement qui étouffe l'opposition.

Par rapport au problème des « Présidents à vie » en Afrique, le diplomate ghanéen a souhaité qu’un terme soit mis à cette pratique pour de nouvelles perspectives. Il a par ailleurs exhorté les jeunes dirigeants sur le continent à ouvrir l’espace socio-politique à d'autres de sorte qu’ils puissent s’exprimer et avoir eux aussi la chance de présider aux destinées de leur pays.

Et pour relever le défi des alternances en Afrique Rechercher Afrique et au-delà construire une Afrique Rechercher Afrique unie qui s’affirme d’une seule voix, l’ex patron de l’ONU a déduit que le continent est à la croisée des chemins et que les dirigeants doivent opérer des réformes qui répondent aux aspirations de leurs citoyens.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –

 38   1111 | Vendredi, 11 Août 2017  - 20:5
  Malgré une opposition farouche et des nombreuses contestations dans le pays, avec 54 % des voix Uhuru Kenyatta est vainqueur de l' élection présidentielle au Kenya !!!!!!

 37   betizard | Vendredi, 11 Août 2017  - 19:2
  Réponse à 16-Ségovi
  Frere SEGOVI votre narration nous rappelle aussi l'histoire d'un certain david kamara qui est toujours miraculeusement en vie
Le Mr voulait faire du bien a sa population en reorganisant le secteur minier qui ne profitait du tout a son pays.la suite vous la connaissez il a ete trahi par certains de ses camarades d'arme et hommes politiques instrumentalises par la FRANCE pour organizer une marche au cours de laquelle beaucoup de guineens perdrons la vie
pour mon pays leTOGO le mercenaire francais debash veille au grain et l'opposition tourney en rond.
Vouloir participer a une quelconque election avec un regime qui refuse tout est suicidaire Meme les plus grands GNAROUS finiront par comprendre

 36   Clairecommedelo | Vendredi, 11 Août 2017  - 18:28
  Réponse à 32-DEVA
  Tres bizare et surprenant ton raisonnement. Si Elle avait toute les informations avant la rencontre pourquoi elle le fait alors? Nous n'allons pas nous rabaisser à ton niveau car je te fais cette citation de Michelle Obama "when they get low, we get high". Elle dépasse les gens de Sokode en quoi? Diplôme, beauté ou richesse? La liste de femmes de Sokode qui la depassent sur tout les plan sera longue. Ce n'est pas parce que ces femmes ne veulent pas se salir dans "la porcherie " gouvernementale qu'elles ne peuvent pas occuper des postes plus élevés que celle de Awa Nana. Si l'école est un fardeau à Sokode toi même tu peux extrapoler ce qu'elle sera dans la ville de Awa? Nous connaissons très bien sa ville et la population qui y vit. En dehors de la préfecture et quelques petits bâtiments administratifs nous n'avons pas trouvé de maisons en briques de ciment dans sa ville. Sans dapaon on se demande si la modernité sera arrivée à mango car à l'opposé des autres villes comme Sokode qui ont utilisé leur passe pour se projeter dans l'avenir, mango semble figé dans son passe se faisant ravir la chandelle par les villes avoisinantes. Continue à rêver et à vous accrocher à quelques éduqués que vous avez et qui continuent à vous vendre pour des miettes de postes dans gouvernement.

 35   Atalolo | Vendredi, 11 Août 2017  - 17:24
  Bravo Sokodè! Vous devez être fières de vous même. Quelqu'un l' avait déjà dit: "finissons de craindre ceux qui vous menacent". Autrement dit, dites leur la vérité. Merci beaucoup peuple Sokodè.

 34   Habibi | Vendredi, 11 Août 2017  - 16:58
  Réponse à 30-Futur
 

Détrompe -toi mon frère, ce n'est pas Gnarou qui a écrit ca. Le monsieur n'est pas aussi intelligent et organisé dans sa tête. Naturellement il est brouillon et malpropre.
Mais bon peut être il a évolué en quelques jours, c est possible. Mais prudence on connait leur stratégie. endormir......

 33   Azaguidi | Vendredi, 11 Août 2017  - 16:56
  Réponse à 32-DEVA
  Deva,
on ne comprend rien à ton laïus!
Que veux-tu dire au fait?
Tu peux l'écrire en Kotokoli!

 32   DEVA | Vendredi, 11 Août 2017  - 16:52
  Ca m'étonne que les gens soit surpris de la réactions des "mèdèfrèri" en pensant que Awa nana a eu chaud. C'est dommage que ceux qui l'écrivent ne voient que le bout de leur nez.

Avec son expérience, Mme Awa Nana sait d'avance la réaction probable qu'il peu avoir sur le terrain ; les renseignements existent, elle sait également que cette tournée est nécessaire pour faire des propositions concrètes. Pourquoi pensez vous qu'elle a eu chaud. S'il faut faire parler politiquement, on dit en Kotokoli que "wa_gna_mii", elle vous dépasse. J'ai oublié, à Sokodé, l'école est un fardeau

Aujourd'hui l'opposition veut déjà s'accaparer les conclusions de cette tournée en son compte alors qu'elle disait que c'est une perte de temps. Si la commission avait voulu aller directement, le mandat de 5 ans allait être 7 alors que partout, la population a souhaité qu'on garde les choses telles qu'elles étaient.

Qui a fait un travail?

 31   Mc Donald | Vendredi, 11 Août 2017  - 16:38
  David Ihou, le pygmé raté de Témédja intellectuel et membre de ce machin HCRRUN?????? Hahaha notre pays est tombé bien bas!!!!!! La fin de ce régime assassin est proche. Il n'y a qu'au Togo que l'on fait la promotion de la médiocrité. Anyway, time will tell.

 30   Futur | Vendredi, 11 Août 2017  - 16:24
  Réponse à 19-GNAROU
  Gnarou
C'est veaimemt toi qui a écrit ça? Je n'arrive pas croire. Je t'ai dis que ce régime tombera mais tu ne m'as pas cru. Son mentor d'avant Blaise Campaire faisait de la bêtise mais quand le peuple a dit que trop c'est trop
il a fuit. Ce sera la même chose. Comme tu l'as dit il a envoyé cette vermine d'Awa Nana pour gagner du temps jusq'a l'année prochaine pour que les élections législatives viennent encore et qu'il s'empresse de Les organisé à sa manière. Mais a petit coût le temps va le rattrape.

 29   NON NON NON | Vendredi, 11 Août 2017  - 16:23
  Réponse à 25-El Niño
  Bonjour,

Je ne crois pas que ces lignes viennent de l'Avocat attaquant et defenseur Gnarou tout puissant.

Frère Gnarou peux tu confirmer?

Nous sommes fatigués de Nana Awa.

Bonne soirée.

 28   chromose 21 | Vendredi, 11 Août 2017  - 16:20
  Réponse à 19-GNAROU
  Gnarou n'est pas assez intelligent pour tenir un discours cohérent. j'ai dit

 27   momo le togolais | Vendredi, 11 Août 2017  - 16:17
  Réponse à 23-Général Okonko#
  les rats palmistes sont de sortie!!!!!!!
ca vous a saouler de manger les noix de palme et donc vous vous amener avec vos gueules de putois malodorants nous seriner vos habituelles désordres psychologiques qui font office de " reflexions"
hahahahahahahah
abrutis invertébrés. Votre tour viendra et votre calamité n'est un fétu de paille balloté par le vent de l'histoire et croyant qu'il est fort alors qu'il n'a juste aucune conscience....et qu'il est donc naturellement limité comme le sont tout les dictateurs abrutis qui ont dégradé et souillé l'afrique.

 26   Jack le 1 | Vendredi, 11 Août 2017  - 15:51
  Réponse à 23-Général Okonko#
  Mon frere cela me fait rire quand les poux font grater LA tête de certains internautes

 25   El Niño | Vendredi, 11 Août 2017  - 15:46
  Réponse à 19-GNAROU
  Dixit: ' Je commence par prendre mes distances de ces incapables !! Malgré tout, nous lui avions donner sa chance à FAURE de changer les choses positivement . Mais helas!! '

Waooh Gnarou. Tu commences à te reveiller de ton long sommeil enfin !

 24   Dwha | Vendredi, 11 Août 2017  - 15:43
  Faure a fait l'erreur de garder les mêmes personnes trop longtemps . Un jeune parlait de Yerima et que les anciens qu'il a, connus sont les mêmes jusqu'à son âge adulte. Quand il changeait ses collabos comme ayassor et régulièrement, les gens voyaient différemment. Macron et Trump sautent les gens chaque fois.

 23   Général Okonko# | Vendredi, 11 Août 2017  - 15:33
  Cela fait 12 ans que Faure est au pouvoir, nous avons entendu des vertes et des pas mures, et rien ne s'est produit. Ce n'est pas une agitation des militants du PNP qui va faire quelque chose. Fabre dans un passé proche avait déversé ses militants dans la rue sans rien provoquer. Les femmes se sont déshabillées à la demande d'Isa Améganvi sans rien provoquer, Ajavon et le CST n'ont pas fait bouger le rocher. Vrai peuple togolais soyez tranquille, Faure est fort. Et 2020 quand Faure va se représenter Mango et Sokodé voteront à 90% pour Faure et les jaloux vont maigrir.

 22   Jack le 1 | Vendredi, 11 Août 2017  - 15:17
  La main noire de tchagnao ET de Tikpi; sokodé rêve ET continue de rêver;chose impossible,sokodé ,dans son revr veut voire faure prendre son avion ET quitter le pays comme une femme .la constitution de 92 est morte seule voie pour parler de constitution sera le referendum ;ici pour encourager cette commission pour leur determination a conduire le pays vers la paix

 21   Kouassi | Vendredi, 11 Août 2017  - 15:17
  Faure ecoute la voix de ton peuple . le togolais n'est pas si mechant et il oublie vite.
Rentre dans l'histoire par la grande porte.

Lance les base d'une transition et une amnystie toi et tes proche. Libere ton frere kpatcha . fait la paix avec lui.
Pose les base de l'alternance , la paix et un devellopement durable.

Rawlings , kerekou , Diouf ... D'autres l'ont fait. Ils sont pas mort.
Que Dieu guide tes pas avant qu'il ne soit trop tard.

 20   Le Togolais | Vendredi, 11 Août 2017  - 15:8
  Chers amis internautes, ne pensez vous pas que la dame AWA Nana paye déjà pour tous les tors qu'elle a causé pour le peuple Togolais?

 19   GNAROU | Vendredi, 11 Août 2017  - 14:45
  Je me pose des questions !!

Qui sont les conseillers politiques de FAURE ?

Le pouvoir du pouvoir est le silence !! Et cela, les pharaons et les Azteques le savaient dejà.......Et toutes ces commissions et autres comités prescrits par ces conseillers politiques de FAURE vont inéluctablement faire tomber ce regime !
Ils sont voulu gagner du temps . Mais le temps est un facteur determinant dans l'accroissement des rancoeurs et de la colere !

Nous sommes à un point de non retour.
Ce regime tombera . Les seules questions encore possibles sont de savoir quand et comment ?
La fin des temps de ce regime est tres proches.!!
Une vraie autodestruction. Ennivrés par leur propre pouvoir et non par une quelconque force de l'opposition!!

Je commence par prendre mes distances de ces incapables !!
Malgré tout, nous lui avions donner sa chance à FAURE de changer les choses positivement . Mais helas!!
Complexé , mal entouré , il s'est laissé ennivrer par un pouvoir qu'il ne detient pas !! La vie jouissive de cette position lui a totalement deconnecté des realités sociales et politiques du pays!!

Moi GNAROU , je lui offre sans contrepartie un asile politique chez moi ici en Allemagne !
Il sera le bienvenu dans mes 4 pieces !!

Tres decus !!

Tres decus que ni le pere , ni le fils n'a su vraiment ce que le peuple attendait d'eux !!
L'on doit commencer par faire une croix sur la famille GNASSIMGBE! Et tres rapidement!

Que pourra -t-il faire pour que le peuple oublie tout ce gaschis politiques , economiques et sociales qu'il a herité et qu'il continue de trainer comme un boulet à ses chevilles ??

Qui le sauvera , lui et son regime de l'enfer qui les attend à l'horizon ??
Ma douleur est grande. Il est temps de tourner la page FAURE !!
Y en a marre de soutenir des idiots !!

 18   FAT 2 | Vendredi, 11 Août 2017  - 14:12
  Je cite un citoyen intervenant au cours de la réunion "Awa Nana" à Sokodé : « Nous sommes dans un pays où on a permis à un ministre de devenir député, président de l’Assemblée nationale et président de la République en 24 heures ».

L'excellent intervenant de Sokodé a oublié de rappeler que l'auteur (un Français) de cet incroyable bafouillage de la constitution togolaise (en 24 heures, dans une nuit de samedi à dimanche), est depuis février 2005, Ministre-Conseiller à la Présidence de la République; qu'il est royalement payé, que tous ses frais (résidence privée, téléphone, électricité, véhicules de fonction, essence, personnel de maison et agents de sécurité) sont entièrement pris en charge par l'Etat togolais, et qu'il touche de grosses commissions sur des marchés publics.

Braves citoyens de Sokodé, nous vous saluons

 17   FAT | Vendredi, 11 Août 2017  - 14:10
  Je cite un citoyen intervenant au cours de la réunion "Awa Nana" à Sokodé : « Nous sommes dans un pays où on a permis à un ministre de devenir député, président de l’Assemblée nationale et président de la République en 24 heures ».

L'excellent intervenant de Sokodé a oublié de rappeler que l'auteur (un Français) de cet incroyable bafouillage de la constitution togolaise (en 24 heures, dans une nuit de samedi à dimanche), est depuis février 2015, Ministre-Conseiller à la Présidence de la République; qu'il est royalement payé, que tous ses frais (résidence privée, téléphone, électricité, véhicules de fonction, essence, personnel de maison et agents de sécurité) sont entièrement pris en charge par l'Etat togolais, et qu'il touche de grosses commissions sur des marchés publics.

Braves citoyens de Sokodé, nous vous saluons.

 16   Ségovi | Vendredi, 11 Août 2017  - 14:7
  Lisez et vous comprendrez pourquoi nous nos resistances sont vouées à l'échec. Voilà ce qui me fait dire que lorsque le nègre avide de fortune,rentre dans un lobby blanc ,il devient de facto un soumis qui ne peut travailler que pour ses maîtres.Au cas contraire il est assassiné. Lisez plutôt ceci:


Côte d'Ivoire/ Déstabilisation et mort programmée du Président GBAGBO !! Les incroyables révélations d’un illuminati: « Le 11 Avril, un autre miracle se produit. Laurent Gbagbo s’en sort vivant »
Publié le Jeudi 10 Août 2017.

Par IvoireBusiness - Côte d'Ivoire. Déstabilisation et mort programmée du Président GBAGBO !! Les incroyables révélations d’un illuminati: « Le 11 Avril, un autre miracle se produit. Laurent Gbagbo qui devait être tué selon le plan, s’en sort vivant et fait prisonnier».


Le Président Laurent Gbagbo lors de son investiture en 2010 après sa victoire à l'élection présidentielle face à Alassane Ouattara.
« Je ne vous déclinerai pas mon identité, juste un pseudo et vous savez pourquoi. Mais le plus important est ce qui va suivre. Les Africains, particulièrement les Ivoiriens puis les Libyens ignorent le fond de leurs malheurs. Oui ce qu’ils subissent ne date pas de maintenant comme vous vous en doutez.
Ceux qui ont tiré et continuent encore de tirer les ficelles des crises et guerre en Afrique et ailleurs ont tout planifié en attendant le faux pas des leaders comme Laurent Gbagbo et Mouammar Kadhafi. Nous allons ensemble survoler le cas libyen mais aller en profondeur sur le cas ivoirien. La communauté de la haute finance (dirigée et contrôlée par les hommes gris/les illuminatis) dont je faisais partie a une règle simple l’argent et encore gagner de l’argent…
Concernant le plan des illuminatis ( dont font parties le CFR, la Commission trilatérale, le mouvement Skrull & Bones, les francs-maçons, la rose croix, ect...) le choix qui s'est porté dans les années 1970 sur Allassane Ouattara depuis qu’il était étudiant en Pennsylvanie aux Etats-Unis avait pour but de remplacer Félix Houphouët Boigny lorsque celui-ci serait vieillissant ou mourant. Nous avons à travers François Mitterrand poussé la création du multipartisme dans l’Afrique francophone. Objectif préparé 18 ans plus tôt, afin de remodeler l’espace politique africain. Nos experts ont déduit que l’application du multipartisme nous permettrait de remplacer la vieille garde politique par une nouvelle.
Pour y arriver il fallait faire chuter les cours mondiaux du cacao et autres matières premières. Ceci pour créer une crise économique et provoquer la colère populaire, pour finalement aboutir au pluralisme d’opinions qui fragiliserait les présidents d’alors qui étaient adulés et respectés comme Houphouët-Boigny. La haute finance n’a pas d’état d’âme. Notre système couvrait les dérapages et crimes de ce dernier (Houphouët-Boigny) tant qu’il nous était utile et en bonne santé. Mais ce dernier ayant découvert trop tard la manoeuvre, a tout fait pour ne pas permettre à Alassane
Ouattara d’être au pouvoir. Il a modifié la constitution afin de permettre à Henri Konan Bédié de venir aux affaires bien qu’il soi mal aimé de la population qui voyait en lui un héritier dynastique.
Cette situation d’antipathie d’une bonne partie du peuple nous donnait le temps de préparer la chute de Bédié qui s’est avéré un homme faible. Il nous fallait tout simplement jouer sur la fibre ethnique et religieuse pour placer Ouattara au pouvoir quelque soit celui qui était en face.
Créer subtilement le Rdr et en faire un parti ethnique avec des militants que nous savions pour la plupart peu instruits ou analphabètes a été d’une aisance modèle, car plus faciles à manipuler. Nous y reviendrons plus loin. Ouattara étant présenté comme victime par nos médias (Cfi, Tv5, Rfi…), il devint facile de manipuler les militaires ivoiriens du nord tel Ibrahim Coulibaly dit « IB », Issiaka Ouattara, Oumar Diarrassouba etc. Objectif : saisir une situation et créer un mouvement de révolte, placer un homme lige pour une transition et aboutir à une élection truquée comme plus tard en novembre 2010. Bédié entretemps tombé le 24 Décembre 1999, le Général Guéï est placé provisoirement à la tête du pays mais plus tard, ce denier retournera sa veste. Deux tentatives de coup d’état contre lui échouent, puis, Laurent Gbagbo vient aux affaires suite à une élection controversée. Nous avons été surpris par la réaction populaire qui a permis de rendre à Gbagbo sa victoire. L’arrivée au pouvoir de cet homme (Gbagbo) que nous avons par l’entremise de Ouattara tenté de supprimer en 1992 lors de la marche de l’opposition du 18 Février de ladite année a fait trembler la HAUTE FINANCE SATANIQUE comprenant LE CLUB DE PARIS, LE FMI, LA BANQUE MONDIALE, LE CLUB DE ROME etc... Le plan pour l’éliminer fut secrètement mis au point en attendant une occasion dorée qui s’est présentée lors de cette marche (18 février1992). Mais l’humanisme des gendarmes d’alors a gêné la mise à mort de l’homme.
Certes, nous voulions une opposition contre le pouvoir Houphouêt afin de l’affaiblir puis le remplacer, mais nous ne voulions pas d’une opposition puissante comme le Fpi avec un leader aussi charismatique qu’incontrôlable comme Gbagbo. Un tel homme au pouvoir suite aux élections de 2000 n’arrangeait pas les affaires des banquiers et les chocolatiers internationaux guidés par les hommes gris (illuminati). Laurent Gbagbo, un homme qui n’est pas esclave de l’argent et de luxe démesuré est un poison pour ceux qui l’ont finalement eu le 11 Avril 2011.
Gbagbo arrive au pouvoir et découvre que le pays dont il tient les rênes n’est pas réellement indépendant, mais pire, les richesses du pays appartiennent à la France qui les gère pour les intérêts de la communauté internationale dirigée par les illuminatis.
Il décide alors de tout remettre à plat concernant les relations entre son pays et la France.
Tout l’argent de corruption à lui offert par les pontes du pouvoir financier français est directement versé dans les caisses du trésor ivoirien. Car disait-il, c’est l’argent des ivoiriens. Crime de lèse majesté pour les financiers occidentaux, car on ne refuse pas impunément les offrandes de gens qui ont toujours procédé ainsi pour avoir la mainmise sur les dirigeants et les richesses des pays du sud. Non seulement l’élection de Gbagbo nous a surpris, mais il commet le crime d’être incorruptible. Il fallait s’en débarrasser le plus vite possible. Janvier 2001, première tentative qui échoue par précipitation. Septembre 2002 fût préparé au Burkina Faso avec l’appui de Blaise Compaoré, franc-maçon de catégorie esclave, franc-maçon soumis qui respecte les règles criminelles de la cause.
Entrainements intensifs des militaires exilés ivoiriens qui échoueront miraculeusement le 19 septembre.
Mais tout est réorganisé pour partitionner le pays puis le conquérir petit à petit afin d’affaiblir le pouvoir Gbagbo insoumis, panafricaniste et nationaliste. Mais les combats sont meurtriers malgré le faible équipement des militaires loyalistes. Une ruse est parallèlement organisée pour neutraliser Gbagbo.
1- Mise sur pied par la DGSE française d’un commando afin d’assassiner des personnalités plus ou moins importantes (le comédien Camara dit « H », le Docteur Dacoury frère du rebelle Dacoury Tabley, Guy André Keiffer etc…) pour faire accuser Gbagbo avec des supposés escadrons de la mort fabriqués de toute pièce par les services secrets français.
2- Les accords de Marcoussis pour le dépouiller de son pouvoir gênant. Là encore Gbagbo se montre habile politicien et déjoue tous les pièges qui lui sont tendus.
L’armée ivoirienne qui se rééquipe ne rassure pas les intérêts occidentaux car les soldats loyalistes commencent à surmonter leur peur et prêts à broyer du rebelle afin de libérer le pays. Voyant la supériorité militaire loyaliste se forger et gagner du terrain, un traité de paix est provoqué et signé pour stopper la belligérance.
Comment stopper les achats d’armes que Gbagbo opérait, telle devenait l’objectif à court terme pour les illuminati.
Nos experts composés de la DGSE française, de la CIA américaine et du Mi5 britannique en liaison avec les services secrets burkinabé, maliens et sénégalais se mettent au travail pour trouver une solution afin de verrouiller militairement l’armée loyaliste appelée FDS-CI.
La première trouvaille est une marche organisée par l’opposition en Mars 2004. Le but était de pousser Gbagbo à massacrer le maximum de « civils » (infiltrés pour l’occasion, de rebelles) et permettre ainsi à l’Onu (qui est l’arme diplomatique des illuminati) de sortir une résolution d’embargo sur la Côte d’Ivoire. Mais pour y parvenir, une commission d’enquête fût dépêchée afin de produire un faux rapport qui allait justifier l’embargo. Une fois de plus, Gbagbo sent le piège et produit un contre rapport juridique qui bat en brèche les arguments de la commission de l’Onu. Quel est cet homme qui réussi à bousiller un plan bien pensé et aussi couteux que cette marche où nous avons bien manipulé les partis d’opposition avec leurs chefs cupides avides de pouvoir ?
Dans la colère certains services secrets proposèrent l’élimination physique de Gbagbo. Mais ce projet fût abandonné pour raison de guerre civile qui n’arrangeait pas nos affaires. Avec un monsieur comme Blé Goudé à la tête d’une forte jeunesse nourrie à la sève nationaliste, sans oublier les militaires loyaux, il ne fallait pas prendre de risques. L’occasion rêvée s’est présentée lors de la tentative de libérer le territoire avec « l’opération César », où une agression de l’armée Fds-ci a été simulée pour détruire les aéronefs loyalistes et procéder à un coup de force pour renverser Gbagbo. Là encore, échec et mat, qui s’est achevé par le massacre de nombreux civils par l’armée française. Cap à alors été mis sur la fin du mandat de Gbagbo en 2005. Mais entre temps, vu les manoeuvres du médiateur Sud Africain Thabo Mbéki qui étaient dangereuses pour nous, il fallait le court-circuiter.
Tous les moyens médiatiques furent déployés afin de demander la démission de Gbagbo et permettre la mise sur pied d’une transition. Vous vous en souvenez n’est ce pas ?
J’en ris encore aujourd’hui car c’était grotesque.
Mais il fallait quand même essayer. Cette manoeuvre ayant échouée, l’objectif fut d’attaquer à nouveau Gbagbo à travers l’union africaine corrompue en imposant un nouveau 1er ministre en la personne de Konan Banny. Le choix de Banny s’est joué sous la pression d’Olusegun Obasanjo l’ancien président nigérian qui est aussi francmaçon. Banny nous paraissait plus pugnace qu’un Seydou Diarra faiblard et aphone. Mais le choix de Banny en décembre 2005 n’avait rien de promotionnel. Nous savions que la population baoulé (qui commençait dangereusement à succomber au charme Gbagbo) en grande partie nostalgique du temps Pdci houphouêtiste allait croire à un retour aux affaires du parti. Leur haine allait se consolider contre Gbagbo pour la suite de notre plan. Banny allait croire en l’appui du Rdr de Ouattara pour faire chuter Gbagbo vu que le Groupe de Travail International (GTI-arme diplomatique) à été mis en place pour la cause. Objectifs : dissoudre l’assemblée nationale, contrôler l’armée, museler les patriotes de Blé Goudé et organiser des élections avec un ficher électoral tronquée sur base d’audiences foraines faussées. Là encore Gbagbo s’en sort avec maestria avec l’appui des jeunes patriotes guidés par Blé Goudé et Eugène Djué. Mais nous avions marqué un point important dans cette défaite. La haine des militants Pdci baoulé pour Gbagbo a ressurgit et s’est consolidée grâce à « la cause » Konan Banny. Cela nous servira pour la suite, car la manipulation est notre jeu favori. La DGSE française au service des Illuminatis organise l’introduction des déchets toxiques dans le but de créer l’émoi et la colère populaire. Le choc subit par l’opinion suite aux effets néfastes des déchets toxiques avait commencé à faire son effet mais une nouvelle fois Gbagbo prend le dessus car il avait compris la manoeuvre diabolique française.
Pour reprendre la main afin d’effacer l’épisode GTI-Banny-dechets toxiques, Gbagbo initie l’accord politique de Ouagadougou. Nous étions sonnés mais pas vaincus. Il nous fallait « récupérer » l’accord de Ouagadougou car notre pion Blaise Compaoré en était le parrain. Il lui fallait profiter de la confiance de Gbagbo pour vider cet accord de son contenu. En sujet obéissant, il rendait compte à ses maitres après chaque décision importante. Mais il ne fallait pas aboutir au désarmement.
Une fois la circulation des biens et des personnes démarrée, les armes étaient facilement transportables pour les disséminer à travers toute la partie sud du pays. Cela enclenché notre objectif a été de distraire l’opinion. Il fallait faire du bruit concernant l’enrôlement, le listing électoral et exiger la date des élections étant donné que l’opposition a eu la mainmise sur la CEI (Commission Electorale Indépendante) suite à l’accord de Prétoria. Mandat a été donné aux rebelles de récuser ensuite la médiation de Thabo Mbéki. Mais entre temps ce dernier a été poussé afin de permettre la candidature de tous et l’introduction d’un nombre important d’opposants dans la Commission Electorale Indépendante s’il voulait la paix en Côte d’Ivoire. Pour ne pas entacher la crédibilité de sa mission. Il nous fallait avoir le contrôle de la CEI. Pourquoi ? Je vous explique les raison : les services secrets on diligenté une enquête secrète pour jauger la popularité des principaux candidats. Résultat : 65.90% en faveur de Gbagbo, 20.08% pour Bédié et 14.02% pour Ouattara. Constatant ce résultat effrayant, Il fallait passer à la vitesse supérieure c'est-à-dire confier l’enrôlement à un service technique étranger, verrouiller la CEI et procéder à des enrôlements tronqués.
Remarquez que dans les zones qui semblaient favorables à Gbagbo, les centres d’enrôlements ont été mal disposés afin de décourager ceux qui en étaient éloignés alors que les centres sont plus proches des populations du nord majoritairement Rdr. Ordre a été donné pour que les étrangers Cedeao viennent gonfler le nombre d’enrôlés car les votants réels ivoiriens du nord n’étaient pas aussi nombreux comme souhaité. Quand au projet de société de Ouattara pour les élections, il ne fallait pas se casser la tête. Gbagbo avait déjà réfléchi et fait tout le travail à notre place. Il a suffit de changer quelques éléments de son projet pour en faire un semblant de différence. Ce qui fait de celui de Ouattara, une pâle copie du programme de Gbagbo, génialement pensé. Avec une flottille de militants fanatiques et peu avertis, cela passa comme lettre à la poste.
Enfin, lors du cinquantenaire célébré à Yamoussoukro, Gbagbo annonce la date définitive des élections. C’est le top départ pour la grande manoeuvre d’intimidation et de corruption des chefs militaires afin de déstructurer l’armée Fdsci.
Des hauts gradés tombent comme des fruits mûrs dans la besace. Mais fait inattendu ! Beaucoup d’officiers dont le Colonel Major Konan Boniface et le regretté Capitaine Kouadio Timothée mort à Tiébissou lors des combats du 30 mars 2011 sont approchés, mais résistent fermement. Les milliards de francs CFA proposés ne les ébranlent pas. Ils disent être des hommes d’honneur et que cet honneur n’est pas à vendre. Un choc pour nous ! Des militaires négro africains, qui logiquement doivent s’abaisser à la bêtise ethnique, refusent l’argent, demeurent intègres et nationalistes, tout le contraire du Capitaine Allah Kouassi Léon. Décidément on aura tout vu en Côte d’Ivoire.
Les votes du 1er tour se déroulent et les craintes des dirigeants financiers occidentaux se confirment : Gbagbo est le plus populaire des candidats malgré les manipulations que nous avions opérées, mais pire, Bédié est 2ème avant Ouattara. Ça nous ne pouvions l’accepter et les résultats on été inversés en faveur de Ouattara. Bédié qui demeure un homme faible et poltron se laisse faire. Tous ses biens sont bloqués sans oublier tous les documents qui démontrent ses malversations économiques passées qui lui sont brandis. Bédié soutient alors Ouattara qu’il croyait rouler dans la farine afin que ce dernier amène ses votants en sa faveur au second tour. Il fût pris à son propre piège. C’est la même méthode qui sera appliquée pour le choix des candidats aux prochaines législatives. Vendre et rendre le Pdci inoffensif, ce qui arrange la situation des maitres occidentaux de Ouattara. Au second tour, malgré les appels de Bédié à voter pour Ouattara, le taux de participation est faible. Il fallût gonfler le nombre de votants par rapport aux listings dans les régions du nord non désarmées. Les hommes de Gbagbo à la CEI bien qu’en faible nombre, demeurent extrêmement vigilants.
Les 03 jours requis pour annoncer les résultats provisoires sont passés sans proclamation de résultats. Il fallait opérer un passage en force. Tâche qu’accomplissent les ambassadeurs français et américain. Une fois annoncés les résultats sur France 24, le reste, nous nous en occupions par médias et ONU interposés. Gbagbo ne se laisse pas faire pour autant malgré le fracas médiatique des chaines de télévision et de radios occidentales. Il applique la loi dans toute sa rigueur mais que pouvait-il devant une telle force ? vu que nous avions réussi à mettre le doute dans l’esprit des populations. Il fallait le présenter comme le mauvais perdant, le dictateur… et ça nos média s’en sont donné à coeur joie. Mais cet homme ne nous laisse toujours pas tranquille et se met à éveiller les consciences des masses africaines avec des émissions et des débats télévisées transmis à outrance sans oublier une diplomatie qui tournait à plein régime. Les chefs d’état africains sont menacés par les pays occidentaux tenus par les illuminatis. Les vieilles dettes de beaucoup de pays africains, en passe d’être annulées ne le seront plus s’ils n’obéissent pas aux ordres, c'est-à-dire faire tomber Gbagbo par l’Union Africaine, un organisme corrompu, mendiant et squelettique. Il a même été proposé par le président Sarkozy lors d’une session de l’UA, un droit de véto à l’Onu pour les africains. Du pur baratin pour naïfs.
Entre temps, pendant les tractations diplomatiques avec la CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union Européenne et l’Onu depuis Janvier, les forces militaires venues du Sénégal, du Burkina-Faso et du Nigeria commencent à débarquer dans le nord de la Côte d’Ivoire avec armes et logistique. Officiellement et diplomatiquement, l’option militaire est rejetée, mais officieusement tout est en place. L’Onu permet la mise en service d’hélicoptères russes de type Mi24, officiellement pour défendre les civils mais en vérité ces engins meurtriers sont destinés à ouvrir le passage sur les différents fronts militaires aux combattants rebelles de Ouattara appuyés par les soldats Cedeao.
Lorsque les services secrets conduits par la DGSE française font leur rapport pour dire que tout est OK, les hostilités militaires rentrent alors dans leur phase active après le constat des avancées du commando invisible d’Ibrahim Coulibaly dit IB appuyé par l’armée française et l’Onuci à Abobo, commune favorable à Ouattara. Les différents fronts militaires sont mis en branle. La résistance des Fds-ci est farouche, surtout dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Les miliciens associés aux Fds donnent du fil à retordre aux forces Cedeao rompues au combat terrestre. Mais chaque fois, les Mig 24 de l’Onuci sont intervenus pour dégager les obstacles. Curieusement, la suite s’est facilitée avec le recul des militaires restés loyaux à Gbagbo. Car pour nous, la guerre devait durer au moins 06 mois. Ces longs combats allaient nous permettre de massacrer la communauté chrétienne en masse afin d’atteindre une quantité de sang à faire couler pour cause rituelle satanique illuminati.
Le retrait des Fds-Ci a empêché ce carnage parce que la visibilité du terrain allait dévoiler ce génocide religieux. Les intenses prières chrétiennes ont un rôle néfaste contre les illuminatis qui sont, eux, adorateurs de Lucifer. Ce plan a été déjoué on ne sait comment. Mais il fallait continuer sur Abidjan où les fds se sont regroupés pour engager la bataille ultime. L’entrée à Abidjan des Frci, appuyés par la force licorne et l’Onuci s’est soldée par un échec cuisant avec la perte d’au moins 80% des forces rebelles-Cedeao sans oublier des soldats Onuci et licornes morts au combat. Ce fut un véritable massacre de la part des Fds-Ci qui ont subitement pris le dessus malgré le commando invisible d’Ibrahim Coulibaly. Nicolas Sarkozy est sommé par les banquiers occidentaux de passer à la vitesse supérieure. C’est alors que tous les hélicoptères sont déployés contre les militaires ivoiriens. C’est le pilonnage tous azimut pour affaiblir les positions des Fds-ci conduites par les vaillants chefs militaires que sont le Colonel Major Konan Boniface, Le Général Dogbo Blé, feu le Colonel Major Gohourou, le Commandant Abéhi et bien d’autres qui contrairement à beaucoup de gradés des Fds-ci, ne se sont pas vendus aux forces occultes qui sont les maitres de la banque mondiale et du Fmi, mandants d’Alassane Ouattara. Mais vu les corps des jeunes, massacrés par les hélicoptères français autour de la résidence du Chef de l’Etat Laurent Gbagbo, vu que l’armée française a détruit quasiment toutes les armes de pointe des soldats ivoiriens, Laurent Gbagbo décide de se livrer en demandant d’abord aux soldats d’arrêter de combattre et de se mettre en sécurité car dit-il, c’est lui que la communauté internationale veut. Malgré eux, le coeur meurtri, les combattants Fds-ci se retirent et vont se mettre en sécurité où ils peuvent. Le 11 Avril, un autre miracle se produit. Laurent Gbagbo qui devait être tué selon le plan, s’en sort vivant et fait prisonnier. La communauté internationale est malheureuse mais fait dire à travers ses médias tels France 24 (qui comme les autres médias occidentaux, ont une mission de bourrage de crânes à travers le mensonge savamment distillé aux populations) que Laurent Gbagbo doit être bien traité. Leur peur est que Gbagbo devienne un héros vivant. Ce qui est bien le cas aujourd’hui.
Un petit pays comme la Côte d’Ivoire qui tient tête à tout un système (la haute finance internationale), qui a poussé la communauté internationale à la faute en l’obligeant à faire la guerre au vu et au su de tous. Cela a permis aux jeunesses africaines de comprendre définitivement qu’on les a prises pour des idiotes depuis toujours et que leurs pays ne sont pas véritablement indépendants comme on tente de le faire croire avec des fêtes d’indépendance célébrées chaque année. La communauté internationale se sent affaiblie car Laurent Gbagbo l’a poussée à se dévoiler en plein jour alors que par le passé tout était déguisé et les peuples manipulés n’y voyaient que du feu. Quand j’ai vu cet homme de plus près à l’hôtel du Golf suite à son arrestation, quand j’ai lu dans sons regard si profond, certes rempli de déception, je n’y ai pas aperçu de signe de défaite, de peur ni de faiblesse. Oui assurément c’est un grand homme,incorruptible et pardessus tout un génie de la politique jamais vu en Afrique depuis un certain Patrice Lumumba. Quand son regard à croisé le mien alors que les badauds fanatiques d’Alassane Ouattara le couvraient d’injures de toutes sortes, j’ai compris que le combat que mène cet homme n’est pas terminé même s’il mourrait ce jour où il fut arrêté. Gbagbo n’a pas été tué physiquement, mais la communauté internationale voulait se rattraper autrement. La trouvaille, c’est la Cour pénale internationale (Cpi) qui doit servir à abattre l’homme définitivement. Le procureur Ocampo a reçu pour cette tâche, 1.000.000$ versés par les services de l’ombre de la communauté internationale sur un compte offshore aux Bélizes qui est un paradis fiscal pour le blanchiment d’argent. Gbagbo en prison au nord, le régime Ouattara demeure fébrile et ne rassure pas du tout car l’image du leader charismatique écroué gauchement, continue d’avoir un impact sur les populations africaines. Son transfèrement précipité à la Cpi avait pour objectif d’abattre moralement ses soutiens militants et pousser les partis politique qui lui sont proches à abandonner la course aux législatives.
Mais, coup de théâtre, sa première comparution à la Cpi s’avère un poignard dans le ventre de la communauté intinternationale qui comprend alors tardivement qu’elle a affaire à un homme d’une dimension à nul autre pareil. Un individu, qui a été maltraité, humilié et détenu dans des conditions inhumaines, réapparaît à la face du monde, requinqué, plus combattif que jamais avec comme cerise sur le gâteau, une intervention magistrale qui a fait l’effet d’une bombe. Dans toute l’Afrique, l’espoir des jeunes africains refait surface et se décuple. C’est les débats pleins d’ardeur qui reprennent leur droit dans les quartiers des capitales africaines. En face, la communauté internationale se sent ridicule face à un seul homme qui incarne l’espoir politique de tout un continent avide de liberté et de démocratie sans influences extérieures. Elle se sent coupable de n’avoir pas assassiné ce Gbagbo qui les a poussé à révéler au grand jour toutes leurs combines.
Côté Côte d’Ivoire, les nouvelles consignes françaises sont les suivantes : étouffer la presse « bleue », proche de Gbagbo par tous les moyens afin de l’empêcher de faire un travail de communication efficiente et redonner de l’espoir aux ivoiriens, l’empêcher d’assurer son travail d’éveils des consciences pour maintenir la flamme patriotique.
Manoeuvres rondement menées à coup de sanctions du Conseil national de la presse (CNP) dont c’est la mission principale sous l'oeil bienveillant du ministère de l’intérieur qui est suivi à son tour de très près par les services secrets français. Ceci avec des arguments fallacieux basés sur l’esprit d’un pseudo réconciliation et la « paix ».
Au niveau international la consigne claire est d’étirer le procès de Gbagbo en longueur à la Cpi avec de multiple reports afin d’émousser l’espoir des jeunesses patriotiques africaines. La remplaçante du procureur Ocampo, le futur procureur Fatou Benssouda de race noire a été approchée avec le double du gain (2.000.000 $) de son prédécesseur pour finir le travail d’accusation. Le choix d’un procureur de race noire est stratégique afin de ne pas donner au procès, la couleur raciste que tout le monde africain critiquait sous l’ère Ocampo. Sur le terrain ivoirien, l’organisation des législatives a pour objectif de déposséder les ivoiriens de leurs terres, permettre une recolonisation très moderne de la Côte d’Ivoire par la France au profit de la communauté internationale. C’est cela le plan.
Mais la crédibilité de ce scrutin est très largement affaiblie car l’appel lancé par le parti de Gbagbo provoque la non participations des ivoiriens au vote du Dimanche 11 Décembre 2011. Il faut alors truquer les résultats et donner un chiffre de taux de participation erroné. En vérité, le
réeltaux de participation est de 16% et non 36% qui sont purement mensongers. Encore une victoire à l’actif de Laurent Gbagbo. Oui assurément, Gbagbo n’est pascomparable à Alassane Ouattara qui est fabriqué et tenu en laisse par la France et les puissances étrangères. Cet homme, Gbagbo, s’est fait lui-même sans appui extérieur. Il croit en l’Afrique alors que Ouattara aide à piller la Côte d’Ivoire avec des gros contrats offert à des entreprises burkinabè comme par exemple le marché de 25 milliards pour la réfection du quartier d’Abobo donné à une entreprise du pays de Blaise Compaoré. Les plus gros marchés sont réservés aux entreprises françaises pour le compte de ses maîtres de la communauté internationale. Mais rien n’est tard puisqu’un esprit nouveau est né en depuis l’an 2000 et n’est pas près de s’éteindre. Un homme appelé Laurent Gbagbo, que je n’aime pas (ce n’est pas obligatoire), c’est vrai, mais que je respecte, a pensé un projet de société révolutionnaire qui à terme devait faire de la Côte d’Ivoire et de la sous région une puissance économique et industrielle avec sa propre technologie tenue et conduite par les africains eux même. Il a contribué à la mise sur pied du premier satellite africain RASCOM, qui du coup rendait l’Afrique autonome au niveau Télécommunication et informations.
Sa politique de transformation des matières premières allait enrichir et rendre puissants économiquement les paysansqui allaient se voir dotés de moyens techniques de dernières génération. Il avait pour objectif, le montage d’abord dé véhicules de transport avec pour finalité d’en construire localement avec les ingénieurs sortis de l’INP-HB. Et plus encore il a entamé une ingénieuse politique de désendettement (PPTE) de son pays pour finalement aboutir à une autonomie basée sur les propres ressources ivoiriennes. Ce désendettement avait pour objectif de mettre à l’abri du besoin la majeure partie des travailleurs ivoiriens en augmentant drastiquement tous les salaires d’au moins 65% en plus de mettre tous les moyens économiques à un niveau où la jeunesse pouvait comprendre qu’il ne faut pas mettre ses espoirs dans l’immigration massive en occident. C’est l’un de ses plans secrets que nous avons découvert. Ça, la communauté internationale ne pouvait l’admettre. Pour mettre fin à cette vision, ses propres frères, égoïstes, avides de richesses faciles, de postes politiques honorifiques, afin de jouir de la vie se sont vendu au diable et l’on renié.
Mais comme je l’ai dis précédemment, cet homme digne de respect appelé Laurent Gbagbo a suffisamment enseigné et nourri politiquement les jeunesses ivoirienne et africaine pour continuer le combat car je vous informe que la communauté internationale, au-delà de toute fanfaronnade, a beaucoup de faiblesses. Je sais de quoi je parle et je ne dis pas n’importe quoi. Quand à Alassane Ouattara, tous les documents compromettants le concernant ont été archivés pour le faire chanter le moment venu. Au delà de tout ce que je viens de vous démontrer, je vous suggère d’exploiter votre intelligence à fond dans la combativité et vous verrez que ces hommes politiques qui sont guidés par les dirigeants de la haute finance qui conduisent la communauté internationale ne sont que des hommes comme vous. Ils ne sont pas plus intelligents que vous comme le croient bêtement beaucoup d’africains adeptes de la paresse, de la mendicité et de la fatalité. Je suis de race blanche certes, mais il est stupide de croire qu’on est plus intelligent que les autres races. Les chinois nous ont prouvé le contraire.
C’est votre tour aujourd’hui. Gbagbo vous a montré le chemin et libre choix à vous de finir le travail ou l’abandonner par faiblesse, négligence et paresse. Humblement je vous soutiens et je vous encourage à bien vous organiser pour que la vérité éclate à la Cpi et que Gbagbo ne soit pas assassiné scientifiquement comme sait si bien le faire la communauté internationale. Au delà de ça, comme Martin Luther King, une main africaine risque d’être payée pour faire le sale boulot d’élimination physique. Priez beaucoup mais agissez aussi beaucoup avec intelligence, ardeur et sans répit malgré les difficultés et épreuves jusqu’à l’obtention de résultats probants. Mais si vous priez beaucoup et agissez moins, alors vos prières s’avèreront inutiles. Car la prière sert à vaincre ce qui est invisible et c’est les actes qui obtiennent physiquement ce qui est obtenu dans le spirituel. C’est simplement ce que font les illuminatis dont je faisais partie. Ils adorent Lucifer et agissent de même dans le réel pour des résultats concrets.
Prières et actions intelligentes sans émotions pour une victoire certaine, voici le secret.»

Une contribution d'un ILLUMINATI

 15   Kakaboto | Vendredi, 11 Août 2017  - 13:43
  Je suis vraimemt decu ! Donc personne n'a eu le courage ligoter at casser la Gueule d'un nain DR DAVID IHOU , membre de cette commission ? Damn man !
Anyway ,
Atapkame , kpalime , notse , aneho , lome. You are next.
Venez nombreux avec des oeufs , et tomate pouris .
Merci.

 14   JO | Vendredi, 11 Août 2017  - 13:23
  Mdrrr sacré Togo ... Il y en a qui se croient plus malin et prennent des gens pour des cons pensant qu'ils'sontnentrain de faire de la politique !!!!

Bravo à toutes ces populations qui ont su a des degrés divers , ces imbéciles à leur place !!!!

C'est quand le rendez vous à lome ? J'espère vraiment que les populations de lome et environs Vont pouvoir les corriger comme
Il faut .

J'aurais aimé qu'au rendez vous de lome tous les leaders de partis d'opposition soient présents en personne et ensembles avec les populations . Certainement que ça donnerait une autre saveur a l'étape de lome . Un peu de créativité dans la lutte !!!

 13   pipo | Vendredi, 11 Août 2017  - 13:13
  Merci nos freres et soeurs du nord. Vous qui semblez etre du nord et blamez ici les gens du sud, c'est vous qui, quand les elections s'approchent, allez prendre l'argent, le riz, Tshirt... de RPT unir pour distribuer à nos freres, soeurs, parents tenus dans la misere et leur dire de ne pas voter l'opposition. car si les gens du sud gagnent, on va les renvoyer... puisque chaque 5 ans, les gens par ce biais emplissent les poches en mentant à leurs parents et en les engloutissant dans la misere.
Meme si on sait que certains opposants ne sont pas serieux, comme ANC, un faux de fabre qui a decu toute la population en 2015 en se presentant à une election sans garantie pour legitimer un regime sur bequilles, alors que jusqu'à la veille, on nous faisait entendre "sans reforme pas d'election"
Dans tous les cas, Unissons nous dans ce pays pour chasser un clan, une famille cinquantenaire de regime militaire pour le remplacer par qui que ce soit. certainement, le remplacant ne pourra resister comme le regime militaire actuel au cas où il se permet de deconner.
merci

 12   Maximus DJITRI | Vendredi, 11 Août 2017  - 12:57
  Réponse à 4-GOZAN GOZAN
  Idiot de merde toi et tt ceux qui ici approuvent ton idiotie de sortie.

Arrete d accuser les gens du Sud. Pour 1 oui ou pour 1 non.

Va a Be repeter ce que tu viens de dire et tu seras terminer comme un animal que tu es.

Va a Atakpame dire ces betises et tu verras.

Qui a plus payer de son sang et des fils et filles ds cette lutte pendant que vous mangiez et cohabitiez avec le regime sanguine.

Etre des opposants de la derniere minute ne fais pas de vous les meilleurs opposants.

Et que dis tu des nordistes PODOZANT comme Ayeva, henri lardja, taama, etc

Respectez vous avamt kon ne vs manque de respect

 11   Le Patriote Guevara | Vendredi, 11 Août 2017  - 12:47
  La question qu'on se pose est si Faure a fidèlement des échos de cette tournée.
Nous savons que dans le rapport qui lui sera transmis, personne n'aura le courage de lui dire l'aspiration réelle de la grande partie du peuple.

Awa Nana et sa suite lui dira à coup sûr que ce sont des groupuscules de gens manipulés par l'opposition.

Vraiment si notre président peut commencer à chercher une honorable porte de sortie, cela lui serait très utile pour son avenir.

Jerry John Rawlings a tué à son arrivée au pouvoir au Ghana, mais après des réfomes et son départ, personne ne l'a inquiété.

Faure Gnassingbe, il est donc temps de commencer à se poser beaucoup de questions sur l'avenir de NOTRE FAUTEUIL PRESIDENTIEL, car ce n'est par pour toi seul.

 10   Nietzsche | Vendredi, 11 Août 2017  - 12:34
  Gnarou au secours on demande le départ de ta calamité nationale. Merde ces gens pensent que nous sommes en 1880.Quelle honte.
Cette fois ci il va pouvoir génocider tout le Togo pour continuer son règne à vie avec sa minorité.

 9   Nesto | Vendredi, 11 Août 2017  - 12:26
  Merci mes frères du Nord

 8   Agban Agbodji | Vendredi, 11 Août 2017  - 12:18
  Merci SOKODE que Dieu soit avec vous frères tenez bon notre confiance est sur vous.

 7   Cherif | Vendredi, 11 Août 2017  - 11:53
  Réponse à 4-GOZAN GOZAN
  Merci pour ton commentaire. Tu as dis la verite. Si les gens du sud etaient aussi determines pour le changement (en acte en parole), le regimes des Gnassimgbe serait deja fini.

 6   Abladjo | Vendredi, 11 Août 2017  - 11:50
  Lapider les qu'attendez vous pour réssuciter EkpeMog?

George W Bush a recu des volés de sandales lors d'un meeting en Irak. Pourquoi pas cette vipere de Awa et sa clique de parasites de la nation.

 5   666 | Vendredi, 11 Août 2017  - 11:47
  Madame Awa Nana est salope, une vraie salope qu'on doit combattre par tous les moyens. Merci à mes compatriotes Tems qui lui ont dit la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Ce qui est sûr c'est que la fin de ce régime sanguinaire et méchant arrive à grands pas. J'ai dit.

 4   GOZAN GOZAN | Vendredi, 11 Août 2017  - 11:45
  N'oubliez pas aussi que nos frères et soeurs de Kara n'ont pas été timide a ces idiots. Felicitation a nos freres et soeurs du nord.
Maintenant, on verra comment les gens du Sud vont se comporter. Attapame, Palime, Notse, Tsevi, Vogan, Tablibo, Aneho et Lome, on verra.
Car, ce sont les gens du sud qui sont les moutons et facilement corrompu. on verra comment ils vont se comporter.

 3   K. Kofi FOLIKPO | Vendredi, 11 Août 2017  - 11:45
  Réponse à 1-BEBETO
  On sent vraiment venir les CHOSES SÉRIEUSES dans les semaines et mois à venir ....
Toute Notre Admiration aux intrépides "SEMON" de Sokode!
Nous regrettons seulement que Awa Nana est repartie sans pouvoir aller montrer aux siens les "séquelles" de sa provocation suicidaire envers la paisible Population de Sokode ...
La rencontre aurait dû être plus "chaude" !!!
Qu'elle pose un peu la question à son "co-religionnaire" Edouard Edem Kodjovi KODJO pour savoir ce qui lui est arrivé en 2006 ou en 2007 quand il avait osé venir provoquer par effronterie les Patriotes togolais en SUISSE!
Qu'elle pose un peu la question à son "co-religionnaire" Gilbert Bawara pour savoir ce qui lui est arrivé en 2007 quand il avait osé venir provoquer par effronterie les Patriotes togolais en SUISSE!

Mais il est à espérer que les Populations des autres localités prendront exemple sur la détermination de la Population de Sokode.

K. Kofi FOLIKPO
PYRAMID OF YEWE

 2   ABALO HODO | Vendredi, 11 Août 2017  - 11:36
  Les honorables populations de Sokode tout comme de Mango ne sont des dupes, n'ont pas froid aux yeux et ne se laissent pas berner par des affabulations. Ce sont de dignes citoyens qui tiennent a leur pays. Cette mascarade politique de Nana Awa aura une tache tres rude dans les jours a venir dans d'autres villes du pays. Je ne crois pas que cette bande d'affabulateurs se hasardera avec une telle comedie dans le centre ville de Lome sinon a Agoue-Niwe de meme qu'a Aneho ou ils seront purement et simplemet lapides. A bon entendeur...

 1   BEBETO | Vendredi, 11 Août 2017  - 11:24
  Bon travail population de Sokode, Si toute la population togolaise pouvait cesser d'etre mouton et faire autant ,ce regime comprendra finalement qu'il est vomi par le people togolais .Bravo!!!!!!!!!!


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com