Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Le FIDA menace de suspendre le financement du PNPER


economie et finances

iciLome | | 12 Commentaires |Imprimer Lu : 3032 fois

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) qui finance le Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural (PNPER) menace de suspendre son investissement dans une initiative dont l'évaluation à mi-parcours n’est pas encourageante.

Entamé il y a trois ans, le bilan du Projet national de promotion de l’entrepreneuriat rural à mi-parcours se révèle être un risque. Les raisons restent que les réalisations physiques sont faibles, le taux de décaissement se limite à 10% sur une somme totale de 19,2 milliards. A cela, il faut ajouter le retard pris dans le financement des promoteurs agricoles ruraux...

Selon les experts du Fonds international pour le développement agricole arrivés à Lomé pour l’évaluation, le PNPER ne bénéficie pas d’une performance institutionnelle. Dans ces conditions le FIDA envisage la suspension ses financements.

« Conformément aux procédures du FIDA, tant le gouvernement du Togo que le FIDA, reconnaissent que la mise en œuvre du projet ne peut se poursuivre comme il se présente aujourd'hui. En effet, le projet est classé à risque pour la deuxième année consécutive et, par conséquent, candidat à la clôture anticipée », avertit Esther Kasalu Coffin, chef de mission de FIDA. Le ministre en charge de l’Agriculture, Ouro-Koura Agadazi, promet rectifier le tir.

Une autre mission est attendue à Lomé dans le mois d’octobre prochain « pour examiner la mise en œuvre de ces conditions et la mise en œuvre du plan d'actions, pour la décision finale sur la fermeture ou la reprise de la mise en œuvre du projet, sous sa forme restructurée », a ajouté Kasalu Coffin.

A.H.




Autres titres

Togo togocom en chiffres 
Togo thomas koumou : « …la politique économique ne nous permet à ce jour d’espérer une amélioration » 
Togo thomas koumou à propos de togocom : « il apparaît des incohérences graves dans les chiffres annoncés par les gouvernants » 
Plus de nouvelles




 12   Abladjo | Vendredi, 14 Juillet 2017  - 16:22
  Réponse à 4-tedlesaint1
  Parce que tu es et reste naif de croire que Woabé Calamité prend des responsabilités dans ce pays?

Il n'est que le cache sexe de la mafia militaro politique qui pille ce pays.

 11   paysan1 | Mercredi, 12 Juillet 2017  - 18:47
  Réponse à 9-Force tranquille
  Que veux tu que Gilbert houngbo fasse? Comment peut-il couvrir une telle situation? Si un soit disant ministre montre ses lacunes en ne pouvant pas piloter des projets qui puissent absorber les fonds alloués, que le président prenne ses responsabilités en le sautant de là au lieu de compter sur son compatriote qui est au FIDA...Et si c'était un autre pays? Mon frère laisse Houngbo tranquille OK!

 10   KOUVE | Mercredi, 12 Juillet 2017  - 14:47
  Réponse à 8-GNAROU
 
Fatou veut vendre coton, cacao , café aux français et revenir acheter le chocolat, nescafé, vetements ....made in france pour mieux developper l'afrique. Elle a de bonne idées pour faire avancer mon cher Togo.
Pauvre conne , la Fatou!!!!!!

 9   Force tranquille | Mardi, 11 Juillet 2017  - 22:50
 
je veux voir son excellence Gilbert Hongbo au secours!

 8   GNAROU | Mardi, 11 Juillet 2017  - 18:19
  Réponse à 7-Fatou
  Tu veux manger ton coton ??

 7   Fatou | Mardi, 11 Juillet 2017  - 15:27
  Ils faut investir abondamment dans les secteurs porteurs de notre agriculture surtout les produits qui sont demandés sur le marché international ( coton, café, cacao, soja, fleurs...)

C'est bien de developper les champs d'ignames, de mil, de mais de sorgho, mais combien coutent ces produits vivriers sur le marché international

 6   Mola | Mardi, 11 Juillet 2017  - 14:1
  Quand on ne connaît pas et on croit qu'on connaît, c'est là où on arrive. Ce monsieur qui insulté en publique les vrais techniciens, les envoie les policiers pour dépouiller leurs ordinateurs et téléphones à pourri l'ambiance dans ce ministre. Tous les coordonnateurs des projets du ministère n'ont pas la main libre pour travailler. C'est lui même qui choisit les projets ruraux à financer. Avec ce comportement, les agronomesavons feront semblant de travailler ou vont quitter la barque, c'est le ça du premier coordonnateur de ce projet. Agadazi la insulté devant tout le monde.

 5   FAs | Mardi, 11 Juillet 2017  - 13:23
  Réponse à 4-tedlesaint1
 
Je suis parfaitement d'accord avec toi, la responsabilité est dans les mains du Président de la République qui maintient malgré tout ce Ministre qui brille par son incompétence.

On se pose la question de savoir si FAURE s'intéresse à la condition de vie de nos paysans???

Je crois que non son souci c'est comment faire encore 4 mandats pas la situation de la poulation

Que c'est triste

 4   tedlesaint1 | Mardi, 11 Juillet 2017  - 12:48
  Le Togo comme nous tous nous le savons est essentiellement agricole, on a plus de 70% actifs dans le secteur agricole, l'on ne comprend pas qu'une institution internationale comme la Fida qui alloue des financements pour des programmes et qu'on n'arrive pas à consommer. Il faille que les plus hautes autorités de ce pays prennent vraiment leur responsabilité dans la gestion des projets initiés pour améliorer les conditions de vie des populations rurales des hameaux de notre pays. Tous les espères dans le domaine économique des pays africains reconnaissent que le développement ou émergence des pays africains au sud du Sahara doit venir de l'essor du secteur agricole, il faille que le chef de l'état puisse prendre ses responsabilités pour que ce secteur primaire au Togo puisse permettre l’émergence prochaine du pays.

 3   FAs | Mardi, 11 Juillet 2017  - 11:49
  Il faut virer ce Conard de ce Ministère

 2   GOMIDO | Mardi, 11 Juillet 2017  - 11:19
  Voilà au moins une femme qui est arrivée à tenir mon Col. par ses testicules en lui disant la vrai vérité véridique. Que peut il rectifier? Bravo Mme Coffin. Si tous les émissaires de différents partenaires arrivent à faire pareil, plus jamais, il n'y aura d'arrêt brusque et prolongé de chantiers, plus d'échec de subvention d'engrais aux paysans et la liste est longue. Aoh! mon Pays. Jusqu'à quand?

 1   KOUVE | Mardi, 11 Juillet 2017  - 9:48
  Les même manquements dans l’exécution des projets ont été constatés par le fida et on a toujours assisté aux même réactions du ministre agadazi "Je promets de rectifier le tir" genre pour dire a son bienfaiteur Faure, "Excellence, pardon ne me saute pas, accorde moi une chance de corriger les choses".
Pauvre Togo!!!! La place de colonel est de se mettre dans ses bottes de grenouille pour aller nager. Après tout n,'est il pas un marin?


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Test de transat bébé| Plombier Orléans| | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
www.voirbonfilm.com
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com