Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les trois grandes recommandations d’Agbéyomé KODJO à la commission des réformes d’Awa Nana


politique

AfreePress | | 5 Commentaires |Imprimer Lu : 3249 fois

La Commission de Réflexion sur les Réformes Politiques au Togo dirigée par la juge Awa nana Daboya, poursuit ses consultations et échanges avec les acteurs politiques du pays. Après l’Alliance nationale pour le changement (ANC), le Comité d’Action pour le renouveau (CAR) ou l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), c’est le tour de l’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) de recevoir la visite des membres de cette commission.

Une rencontre entre l’Ancien Premier Ministre Agbéyomé KODJO et les membres de la commission s’est tenue jeudi au siège du parti OBUTS, a appris l’Agence de presse Afreepress. Les discussions ont évidemment porté sur la question des réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles envisagées et l’analyse que fait ce parti de la démarche.

L’ancien Président de l’Assemblée nationale a dit avoir recommandé à la délégation, la prise en compte de « l’ensemble des réflexions menées précédemment sur le sujet depuis une décennie notamment les conclusions de l’atelier du HCRRUN tenu à Lomé du 11 au 15 Juillet 2016 ».

Le président de OBUTS a particulièrement insisté sur la nécessité pour cette commission, d’exécuter sa mission au plus vite afin, soutient-il, que ce « chapitre des réformes qui traînent depuis des années puisse connaitre son épilogue, pour renforcer l’architecture constitutionnelle du pays, et consolider les droits politiques, économiques culturels et sociaux des citoyens, indispensables à l’émergence du Togo, qui aspire à une société de justice, de paix de progrès et de prospérité partagée ».

Il a également recommandé à la commission la recherche de « consensus » dans leur travail, une chose selon lui, qui est « indispensable pour garantir la cohésion nationale et la paix ».

A.Y.



Autres titres

Togo proposition de loi anc-addi/débat à la commission des lois : députés séparés en queue de poisson, faure gnassingbé ne fera aucune réforme sans rapport de force conséquent 
Togo les conducteurs de taxi-moto menacent d'envahir le siège de l'assemblée nationale 
Togo nicolas lawson prévient faure gnassingbé 
Plus de nouvelles




 5   Dr Jacko | Vendredi, 17 Février 2017  - 19:6
  Réponse à 1-Diaz Tokoin
  Diaz d'Adéwi je suis d'accord avec toi à 100% et j'ajouterai que pour être ministre il faut d'abord être député.

 4   gh | Vendredi, 17 Février 2017  - 19:3
  Que dit Agbeyome a propos de la fermerture de LCF?

 3   🔫 | Vendredi, 17 Février 2017  - 17:2
  BIEN SURE TU FERAS TOUT SALE BOULOT EN 2020.

COMBIEN T'AS ENCORE TOUCHÉ POUR MAINTENIR LE 6666 AU POUVOIR EN 2020????

COMBIEN T'AS ENCORE TOUCHÉ POUR JOUER LE TROUBLE FAIT DANS L'OPPOSITION EN 2020 ???

RÉPONDS DÉMON 👹

Étouvi 🔫

 2   kaakoo | Vendredi, 17 Février 2017  - 16:31
  Les voix de l'opposition togolaise semblent aller dans le même sens quand bien même on peut noter quelques petites nuances de taille mineur. Que ceux qui décernent le label opposant aux autres sachent que l'opposition a plus besoin de l'unicité de sa voix que de faire des déclarations qui divisent.

 1   Diaz Tokoin | Vendredi, 17 Février 2017  - 11:7
  S'il n'en tenait qu'à moi, j'abaisserai le temps du mandat de 5 à 4 ans, et nul tel qu'il soit (pas les partis) ne pourra faire plus de 2 mandats, chaque élection pas que la présidentielle doit être à deux tours obligatoirement...seuls le mandat des députés et sénateurs seront de 5 ans et ce, renouvellables aussi qu'une seule fois...

Le renouvellement de la classe politique constemment donne de bonne gage au développement du pays...un député ou sénateur n'est éfficace quand il se sent ménacé et qu'il s'est qu'il peut aussi rendre des comptes.

Tous les magistrats, juges, les chefs de l'armée, d'état major, de la police, de la marine et des sociétés d'état seront nommés par le parlement et non plus par le chef d'état...les ministres doivent avoir l'onction du parlement qui est représentatif des populations pour une éfficacité dans les actions à conduire et les buts à atteindre...

Faites passer le message, Diaz Tokoin


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Commparer pour le meilleur pret auto| | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com