Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Soudan Le Soudan du Sud dénonce la position de l'IGAD qui rejette la division du pays en 28 Etats


politique

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer Lu : 823 fois

Le gouvernement sud-soudanais a dénoncé l'Autorité intergouvernementale pour le Développement (IGAD) en Afrique orientale, qui a rejeté la décision de Juba de diviser le pays en 28 Etats, a rapporté jeudi Radio Tamazuj.


"La position adoptée par l'IGAD en rejetant la division administrative du Soudan du Sud en 28 Etats est sans fondement et le gouvernement n'est pas obligé d'y répondre", a rapporté la radio, citant le ministre sud-soudanais de l'Information, Mickael Makuei.
"Le Soudan du Sud a son président et les médiateurs de l'IGAD ne dirigent pas le Soudan du Sud depuis Addis-Abeba", a-t-il souligné.
M. Makuei a qualifié l'initiative de l'IGAD d'"intervention qui touche à la souveraineté nationale", appelant l'IGAD à s'enquérir de la raison de la création des 28 Etats au Soudan du Sud avant d'envoyer un communiqué aux médias.
Dans un récent communiqué, l'IGAD a critiqué la décision prise au début du mois d'octobre par le président du Soudan du Sud, Salva Kiir Mayardit, d'étendre les Etats du pays à 28 par rapport à 10 actuellement, expliquant que cette décision violait l'accord de paix signé par les rivaux sud-soudanais en août dernier sous l'égide de l'IGAD.
D'après le décret, les régions riches en pétrole sont devenues affiliées aux Etats habités par les communautés appartenant aux Dinka, tribu à laquelle appartient M. Kiir, tels que Fuluj et Ruweng, et la plupart de ces Etats sont sous l'influence de l'opposition.
Juba a déclaré que la décision du gouvernement a été prise pour créer un système fédéral pour diriger le pays en réponse aux "demandes populaires", alors que l'opposition armée, menée par l'ancien vice-président Riek Machar, considère cette décision comme une violation de l'accord de paix.
Le Soudan du Sud a plongé dans la violence en décembre 2013 quand les combats ont éclaté entre les troupes fidèles au président Kiir et les transfuges dirigés par M. Machar, son ancien colistier.
Les violences se sont vite transformées en guerre, et le conflit a vite pris une dimension ethnique. Les affrontements ont tué des milliers de Soudanais du Sud et ont obligé près d'1,9 millions de personnes à fuir leurs foyers. Fin



Autres titres

Soudan report de la cérémonie officielle du démarrage de la transition au soudan du sud 
Soudan l'onu demande davantage de soutien pour le soudan, le soudan du sud et la somalie 
Soudan le président sud-soudanais promet de respecter l'accord de paix 
Plus de nouvelles





TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com