12:07:25 AM Samedi, 23 Mars 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

Burundi 4 axes pour faire progresser l'agriculture


Economie et Finances

Xinhuanet | | Commenter |Imprimer Lu : 2186 fois


A l'occasiona de la Journée mondiale de l'alimentation qui est célébrée le 16 octobre de chaque année, le gouvernement burundais promet de faire progresser l'agriculture et d'améliorer la protection sociale des populations agricoles en mettant l'accent sur quatre axes.


"Eu égard de son rôle prépondérant, le gouvernement du Burundi, à travers le ministère de l'Agriculture et de l'Elavage, compte réaliser les actions réparties sur quatre axes de développement pour faire progresser l'agriculture et améliorer la protection sociale des populations agricoles", a déclaré le ministre burundais de l'Agriculture et de l'Elevage, Déo Guide Rurema.
Les quatre axes tournent autour du développement d'une agriculture à haut potentiel de production, une agriculture mécanisée, la mise en place d'une agriculture maîtrisée par les producteurs formés et organisés et une agriculture organisée en filière maîtrisant l'ensemble de la chaîne de valeur.
Le premier axe consiste à continuer la politique de subvention des engrais chimiques et de la chaux agricole pour restaurer la fertilité des sols et lutter contre l'acidité. Il sera aussi mis en place une politique de subvention des semences améliorées pour augmenter la production et promouvoir la recherche participative.
M. Rurema a aussi indiqué qu'on va continuer la politique de repeuplement du cheptel à travers la chaîne de solidarité communautaire et voir les voies et moyens pour mettre en place des politiques de financement des systèmes de production agricole.
Pour le second axe, il s'agit de s'investir pour une agriculture mécanisée et écologiquement responsable, de poursuivre la construction des barrages d'irrigation, de faire des retenues collinaires, d'aménager des marais et de protéger les bassins versants pour la promotion des exploitations agricoles intégrées.
Le troisième axe est la mise en place d'une agriculture maîtrisée par les producteurs formés et organisés. Il s'agit de stimuler un véritable intérêt pour l'agriculture familiale en mettant en place des politiques, qui offrent des prix meilleurs aux agriculteurs, de poursuivre la vulgarisation des jardins de case et scolaires et organiser des programmes d'animation-formation en faveur surtout des femmes et des jeunes sous formes de champs écoles paysans.
Le quatrième axe consiste à assurer une agriculture organisée en filière maîtrisant l'ensemble de la chaîne des valeurs, à poursuivre la mise en place des greniers communautaires et à diffuser les techniques adéquates de conservation des produits agricoles et d'élevage.
L'on va aussi s'atteler à organiser les agriculteurs en groupements coopératifs pour mieux cerner les circuits de commercialisation des produits.
M. Rurema a exhorté les jeunes, notamment les diplômés et les acteurs du secteur privé, à croire et à s'investir davantage dans l'agriculture afin de lever le défi de l'abondance, de la qualité et de la sécurité alimentaire.
Il a aussi invité les Burundais à adhérer à la politique de planning familial et à limiter les naissances vu le morcellement des terres qui est un problème crucial au Burundi où l'on craint que les terres cultivables auront été réduites de 40% d'ici 2025.
Pour le planning familial, le gouvernement vient d'adopter un plan d'accélération de la planification familiale où il compte entre autre faire passer le taux d'accroissement de la population de 2,4% aujourd'hui à 2% en 2025. Fin




Autres titres

La stabilité et la croissance, deux défis à relever pour l'atteinte des ODD
Burundi - La stabilité et la croissance, deux défis à relever pour l'atteinte des ODD
La crise a un impact réel sur les indicateurs de l'activité des banques
Burundi - La crise a un impact réel sur les indicateurs de l'activité des banques
La qualité du café burundais appréciée dans le monde depuis deux ans
Burundi - La qualité du café burundais appréciée dans le monde depuis deux ans
La Banque centrale du Burundi rassure les citoyens sur la sécurité et la fiabilité de...
Burundi - La Banque centrale du Burundi rassure les citoyens sur la sécurité et la fiabilité de...
Le Burundi annonce la reprise des vols commerciaux
Burundi - Le Burundi annonce la reprise des vols commerciaux
Le Sénat du Burundi adopte un projet de loi portant régime général des contrats publi...
Burundi - Le Sénat du Burundi adopte un projet de loi portant régime général des contrats publi...
Don belge de 22 millions d'euros au programme agricole PAIOSA
Burundi - Don belge de 22 millions d'euros au programme agricole PAIOSA
L'ancien marché central de Bujumbura sera remplacé par un complexe commercial chinois
Burundi - L'ancien marché central de Bujumbura sera remplacé par un complexe commercial chinois
Plus de nouvelles




RECOMMANDÉS
Le Conseil de sécurité préoccupé par la lenteur des progrès du dialogue inter-burunda...
1.  Burundi - Le Conseil de sécurité préoccupé par la lenteur des progrès du dialogue inter-burunda...

2.  Burundi - Difficile dialogue entre le pouvoir et l'opposition

3.  Burundi - Des figures de l’opposition de retour au pays

4.  Burundi - Fin de 2017: l’ultimatum pour mettre au concubinage

5.  Burundi - Beyoncé s’associe à l’UNICEF pour que les enfants des régions reculées du Burundi, en...



Restez connectés sur iciLome



HOME Actualité Immobilier Annonces Forums Vidéos


Nos services : Reportages Publicité Soumettre un article

Sites web partenaires : Azizo.net LomeChrono.com AfricaHotNews


@iciLome 2019 Contactez-nous Termes et conditions Partenaires média