Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Soudan Juba déclare que les sanctions de l'ONU vont saper le processus de paix


diplomatie

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 1379 fois

Le gouvernement du Soudan du Sud a averti que les sanctions que l’ONU vient d’imposer à six de ses généraux ne feront que remettre en cause le processus de paix dans le pays.

Le ministre chargé des Affaires gouvernementales, Martin Elia Lomoru, qui s'exprimait jeudi à Juba, a confié jeudi aux journalistes que les sanctions n'allaient nullement affecter les opérations de l'Armée du Soudan du Sud (SPLA) contre les forces de l'opposition pour la “défense” de la constitution de transition dans le pays.

“L'imposition de sanctions ne va pas arrêter le conflit, elle ne servira à rien. Nous n'avons cessé de dire que l'imposition de sanctions va ruiner les efforts pour la recherche de la paix. Elle va compliquer le processus de paix”, a réagi le ministre.

“Le moral de notre armée est au beau fixe car nos soldats n'ont rien fait de mal. Leurs actions visent à défendre la constitution. Il n'y a rien d'illégal à défendre la constitution”, a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a imposé mercredi des sanctions contre des généraux des deux parties qui mènent une guerre depuis 18 mois dans a lus jeune Etat du monde.

Le Conseil a accusé les six généraux d'attiser la guerre civile et de commettre des atrocités.

Les trois officiers ciblés sont le général Marial Chanuong Yol Mangok, chef de la garde présidentielle du président Salva Kiir, le lieutenant-général Gabriel Jok Riak, dont les forces se battent dans l'Etat de l'Unité et la général Santino Deng Wol qui a dirigé en mai dernier une offensive à travers l'Etat de l'Unité et durant laquelle, des enfants d es femmes et des personnes âgées ont été tuées.

Du côté des forces loyales à l'ancien vice-président devenu chef des rebelles, Riek Machar, le Conseil a imposé des sanctions aux trois généraux que sont le général Simon Gatwech Dual, le chef d'état-major, le général James Koang Chuol qui a mené les attaques dans l'Etat du Haut Nil et le général Peter Gadet, le chef d'état-major adjoint pour les opérations.

Le six généraux sont interdits de voyage et verront leurs avoirs gelés.



Autres titres

Soudan regret et mécontentement contre le décret de trump 
Soudan l'onu proroge le mandat de sa mission pour une durée de six mois 
Soudan l'onu dénonce les souffrances des civils sur fond d'escalade du conflit 
Plus de nouvelles





TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
Commparer pour le meilleur pret auto| | Comparatif vpn sur Meilleur vpn.net | | .
Toutes les infos sur comparateur-de-mutuelle.info pour votre mutuelle
Serrurier Paris 6| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com