9:19:11 PM Lundi, 8 Mars 2021 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Forums  |  Annuaire  |  Videos  |  Photos 

etats-unis-trump-et-les-complotistes -l-apocalypse-du-nouvel-ordre-du-monde-troisieme-partie

États-Unis - TRUMP ET LES COMPLOTISTES : L’Apocalypse du Nouvel Ordre du Monde (Troisième partie)

États-Unis - Politique
5 -3 - Le Covid-19 et les Ondes 5G,
des armes de ‘’Destructions Massives’’

- La 5G et l’enjeu de la souveraineté nationale

À peu près un an avant la crise mondiale du coronavirus, il y avait eu la crise des ondes cellulaires de cinquième génération, la 5G. Cette crise avait mis aux prises le géant de la téléphonie chinoise Huawei et l’administration américaine de Donald Trump. Et l’Amérique avait rallié ses partenaires stratégiques de l’Europe, le Japon et l’Australie à sa cause face à la Chine. Quel est le fond du problème ?

En réalité les Etats-Unis d’Amérique ont assuré leur suprématie militaire et économique sur le reste du monde pendant le 20e Siècle dernier en s’appuyant essentiellement sur leur capacité en innovations technologiques et leur dynamisme de pénétration des marchés étrangers. Mais au tournant du premier quart du présent 21e Siècle la Chine a défié cette suprématie. L’un des fers de lance de la Chine dans cette aventure audacieuse est la société Huawei.

Huawei, autour des années 1990, est partie de sa position de modeste magasin de distribution d’appareils électroniques bon marché pour s’élever au statut de concepteur et producteur d’équipements électroniques haut de gamme et très compétitifs sur le marché mondial en moins de 30 ans. Ainsi dès l’année 2018 Huawei accompli l’exploit inattendu d’être la première entreprise mondiale à concevoir et maitriser la technologie de la connectivité cellulaire la plus avancée, la 5G. Un article de Evgeny Morozov publié dans Le Monde 8 en octobre 2020 expose bien cette aventure entrepreneuriale remarquable de Huawei.

Cet exploit de Huawei signifie que les Etats-Unis avec ses fleurons de la télécommunication tels que AT&T, Cisco, Apple etc. sont détrônés dans ce secteur de la connectivité cellulaire. Cela est vécu dans les milieux américains des décisions en géostratégie comme une humiliation pour l’orgueil national de souveraineté en technologie et en même temps comme une annonce d’un cycle de pertes économiques énormes sur le marché mondial.

La riposte immédiate de l’administration Trump est de procéder à des investigations. Les investigations ont abouti à des accusations. Les accusations sont formulées en deux volets. Le premier dit que Huawei a commis un crime de vol de propriétés intellectuelles en copiant des formules de composantes conçues aux USA. Le deuxième dit que Huawei a inséré des pièces ou des programmes dans ses équipements de connectivité cellulaire 5G qui lui permettront d’espionner le monde entier à travers tout appareil connectable sur la 5G chinoise : téléphones, ordinateurs, télévision, réfrigérateur, cameras, voitures etc. .

L’affaire a été portée devant la justice à la cour fédérale américaine de Brooklyn en 2019. Huawei s’est défendu de n’avoir commis aucun de ces crimes. Et aucune preuve tangible n’est apportée non plus par l’accusation. Toutefois les Etats-Unis ont appliqué leur loi d’extraterritorialité pour faire pression sur leurs alliés politiques et partenaires commerciaux les invitant à faire un blocage contre la pénétration des équipements du géant chinois Huawei sur leurs territoires. Ainsi le Royaume Uni, La France, la Hollande, le Japon et l’Australie ont accédé à cette demande de blocage.

Ce blocage auto-imposé crée quand même un vide en infrastructure et un retard en productivité. Deux dispositions alternatives sont envisagées par les USA et ses alliés pour combler le vide et le retard. L’une consistera à subventionner les meilleurs équipementiers cellulaire européens que sont Nokia et Ericsson afin d’accélérer les recherches sur la 5G et rattraper le plus tôt le retard en équipement par rapport à la Chine.

L’autre option consistera à adopter ‘’le tout software’’ en se repliant sur des applications internet. Il s’agira concrètement de subventionner les géants du numérique Google et Facebook afin qu’ils développent des applications (programmes) internet qui seront hébergés dans des serveurs qui capteront et achemineront les données sur ondes 5G vers les appareils interconnectables sur le marché.
Les hostilités étaient à ce niveau-là quand le virus de contagion massive explosa à Wuhan en Chine, fin d’année 2019.

- Le coronavirus au creux de la 5G, un greffage de ‘’destruction massive’’

Wuhan avec son laboratoire de biologie était resté hors des projecteurs pendant tout le temps où le coronavirus faisait des ravages en Chine en automne 2019. Mais dès l’hiver et le printemps 2020 quand le coronavirus a débordé de la Chine pour s’épandre dans le reste du monde avec des dégâts massifs en Europe suivi des hécatombes journaliers en Amérique, Wuhan avec son laboratoire et Huawei avec ses ateliers électroniques se sont vite vus jumelés et enrobés dans l’énigme du complot du nouvel ordre mondial qui s’enflait déjà en Europe et en Amérique.

Les combinaisons d’idées et les imaginations fertiles ont labélisé le coronavirus et les ondes électroniques 5G comme une même invention venant des comploteurs. Cette idée soutient que les ondes 5G détruisent d’abord le système de défense du corps humain et le virus s’y introduit ensuite pour s’y développer sans rencontrer de résistance. La théorie du complot mondialiste retrouve ainsi une vigueur en Occident en s’introduisant par la fenêtre du commerce international ouverte sur la Chine. Cette campagne d’informations toxiques ou infox est diffusées essentiellement sur les réseaux sociaux et fait croire au public que les pilonnes et les antennes de connexions 5G seraient les relais d’ondes nuisibles au système de défense naturelle du corps humain.

L’idée était devenue une croyance populaire en un temps record durant le printemps 2020. Des convertis qui sont convaincus qu’il existe un lien réel entre le coronavirus et les ondes cellulaires 5G ont attaqué et détruit des équipements de connexion 5G au Royaume Uni, en Holland, en Belgique et en Irlande au cours du mois d’Avril 2020. Ainsi en Europe plus de 77 pilonnes et antennes de télécommunication ont été incendiées selon le site Politico 9.

Aux Etats-Unis en fin d’année 2020, le 25 décembre jour de Noël, un individu nommé Anthony Warner - 63 ans, s’est fait exploser lui-même avec un minibus bourré de bombe devant le quartier général de la compagnie de télécommunication AT&T à Nashville dans l’Etat du Tennessee. L’explosion a endommagé plus de cinq immeubles. Les enquêtes du FBI ont dévoilé que Anthony Warner croyait se sacrifier et mourir en héro en combattant les ravages meurtriers de la télécommunication cellulaire 5G dans la région.

On peut déduire avec raison que ces actes extrêmes de vandalismes et d’attentats au sein du public montrent à quel point l’hostilité politique préalable, pour des intérêts stratégiques et économiques aux USA et en Europe, contre la 5G de Huawei aurait nourrit facilement les imaginations complotistes fertiles. Ces imaginations ont vite fait de jumeler la 5G de Huawei au coronavirus de Wuhan - diabolisant au passage la Chine à l’extérieur - et renforçant à l’intérieur la rancœur populaire contre les présumés comploteurs mondialistes.

6 – La Science en otage et les Masses manipulées

La lutte contre le coronavirus - covid-19 a dévoilé un visage méconnaissable de la communauté scientifique mondiale. Devenue une priorité politique, les gouvernements ont assujetti la lutte contre le coronavirus à des plans, à des stratégies et à des tactiques alignés sur les idéologies politiques dominantes dans chaque pays. Dans ce climat, l’OMS (Organisation Mondial de la Santé) fait des recommandations internationales mais chaque pays agit en interne selon son degré de souveraineté et sa doctrine d’exercice du pouvoir.

En Amérique Donald Trump prend le devant d’une tendance souverainiste qui voudrait classer le mal du covid-19 au rang des infections respiratoires ordinaires déjà connues dans le milieu médical. Ce classement voudrait utiliser les traitements avoisinants, ou du moins une combinaison de ces traitements ordinaires, qui existent déjà et qui sont peu coûteux afin de vite soigner l’écrasante population de malades. Cette option donne la préférence aux conseils médicaux du professeur Didier Raoult. Le professeur reconnu, Didier Raoult, a fondé ses conclusions sur les expériences cliniques qu’il a réalisées à Marseille en France en utilisant l’hydroxychloroquine pour traiter les malades.

Or en France le pouvoir politique d’Emmanuel Macron en place est plutôt mondialiste et s’inscrit dans une approche de solution globale : internationaliste, novatrice et rentable. Dans cette approche il s’agit de cerner la particularité biologique du coronavirus, Covid-19, d’innover dans son traitement puis de maitriser la récession économique causée par sa pandémie ; et tout ceci dans la coopération entre les nations. Alors il faut financer de grands projets pour de nouvelles recherches, de tester d’autres médicaments, de créer un vaccin… etc.

Sans surprise cette orientation internationaliste a provoqué une levée de bouclier en France au sein de la frange souverainiste de l’opposition. Les factions radicales du souverainisme français ne se privent pas de traiter cette option comme une manœuvre des capitalistes dans le but d’enrichir les grandes firmes pharmaceutiques. Mr François Asselino, chef du mouvement politique UPR est l’un des portevoix de cette dénonciation en France.

Des activistes encore plus radicaux ne se privent pas de relayer des théories du complot du nouvel ordre mondial qui veut créer un vaccin morbide dans le but de contrôler la démographie sur la planète. Dans cette ambiance un sondage Ipsos réalisé en fin décembre 2020, montre que 60% de la population française ne voudraient pas se faire vacciner contre le Covid-19.

En Allemagne la nébuleuse complotiste QAnon, pro-Trump, a conquis des milliers de sympathisants, près de 200.000 abonnés sur les media sociaux tel que Telegram. En plus un autre mouvement d’initiative locale en Allemagne appelé Querdenkens 711 exerce une influence considérable dans la propagation des informations complotistes concernant le coronavirus. L’opposition et les manifestations de ces mouvements contre les mesures sanitaires publiques, pourtant reconnues à l’extérieur à l’unanimité comme efficaces, ont mitigé la visibilité des efforts de l’administration fédérale allemande.

6-1 – Les Points culminants
En Europe deux évènements médiatiques notoires représentent les points culminants de la confrontation entre les complotistes et les ‘’comploteurs’’ par la désinformation. Le premier événement est la publication le 22 mai 2020 d’un article de recherche scientifique dans le prestigieux journal médical anglais le Lancet. L’étude cherche à démontrer que le traitement contre le coronavirus, Covid-19 avec l’Hydroxychloroquine n’est pas efficace et peut être plutôt dangereux.

Cet article introduit une vive tension dans la communauté scientifique médicale. Le camp favorable à l’hydroxychloroquine relève des failles vérifiées dans cette étude et dénonce une manipulation au profit de grands intérêts financiers des firmes pharmaceutiques. Les auteurs de l’étude ont dû reconnaître les défauts scientifiques de l’étude et cette étude a été officiellement retirée des répertoires. Cet épisode sème un grand doute dans le public en ce qui concerne l’objectivité de la science et son crédit. C’est un discrédit indéniable qui entache objectivement les mondialistes.

Le deuxième évènement culminant est la diffusion du film documentaire ‘’Hold Up, Retour sur un chaos’’ dès le 11 novembre 2020. Le documentaire fait un exposé des origines suspectes du coronavirus, et des intentions malfaisantes qui se trouvent derrière. Ce documentaire se réfère en fin de compte au concept du Grand Recet (ou La Grande Réinitialisation, The Great Recet en Anglais). Le Grand Recet est proposé par le prince Charles du Royaume Uni lors du Sommet Economique Mondial de Davos en Mai 2020 comme un nouveau plan économique international.

Le documentaire Hold Up pointe du doigt le Grand Recet comme un pas décisif dans le complot mondial de soumission des peuples aux grands intérêts financiers du capitalisme. Le documentaire a eu une grande audience fulgurante en quelques jours. Mais il fut supprimé sur la plupart des principaux media sociaux en moins de deux mois. La censure s’est appliquée suite aux exigences règlementaires de vérification de faits. Ce fut un grand moment de confusion et de doute dans les masses. C’est un discrédit pour les complotistes.
Nous voyons par ces deux faits majeurs que chacun des deux camps utilise la tromperie par moment pour faire avancer et imposer son plan ou sa position au grand public.

Au Canada, quand le premier ministre Justin Trudeau dans son allocution à l’ONU en septembre 2020 a mentionné Le Grand Recet (la Grande Réinitialisation) comme la nouvelle vision pour orienter l’économie globale, des protestations politiques et populaires se sont multipliées dans son pays. Il a été traité de promoteur du Nouvel Ordre du Monde qui est un complot contre les peuples.

7- Que retenir ? Qu’est-ce finalement le Nouvel Ordre du Monde ?
( lire la suite et conclusion dans le supplément 3’)
_________________________________
Références
8- Bataille Géopolitique autour de la 5G
https://www.monde-diplomatique.fr/2020/10/MOROZOV/62292

9- Les pyromanes du 5G s’illustrent en Europe continental
https://www.politico.com/news/2020/04/26/5g-mast-torchers-turn-up-in-continental-europe-210736