Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:01:24 PM Mercredi, 23 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burkina-Faso Baisse du prix du carburant et procès du putsch manqué en vedette dans les quotidiens burkinabè


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 175 fois


Les quotidiens burkinabè commentent ce jeudi, l’actualité nationale relative au procès du putsch manqué et à la baisse du prix des hydrocarbures.

«Réajustement des prix du carburant: Ce qu’en pensent les Burkinabè», arbore le journal privé Le Pays qui publie la réaction des Ouagalais, au lendemain de l’annonce de la baisse des prix des hydrocarbures.

Le confrère rappelle que dans un communiqué rendu public le 8 janvier 2019 sur le plateau de la télévision nationale, le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, a fait part de la décision du gouvernement de procéder à la baisse des prix du carburant à la pompe.

De son côté, le quotidien national Sidwaya affiche : «Baisse du prix du carburant : les explications du gouvernement», avant de détailler que les baisses sont de 20 FCFA pour l’essence, de 30 FCFA pour le gasoil et de 83 FCFA pour le pétrole lampant.

Le journal rapporte que selon le ministre Harouna Kaboré, «le mécanisme (de fixation des prix des hydrocarbures au Burkina Faso) prévoit une révision des prix tous les trois mois, toutefois, toute tendance baissière autour de 50 F CFA observée pendant un mois, sera automatiquement répercutée à la pompe sans attendre l’échéance de trois mois».

Sidwaya fait remarquer que de l’avis de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère (CCVC), cette légère diminution des prix du carburant est «une diversion».

Le même journal évoque la comparution, hier mercredi, du général du général de gendarmerie Djibrill Bassolé, dans le cadre du procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015, en titrant : «Les avocats de Bassolé déploient leurs arguments».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, fait observer que «la défense du général crie à l’acharnement».

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, reprend à sa une ces propos du général Bassolé : «Si j’avais été chef d’état-major…».

Quant à Le Pays, il mentionne que «Bassolé préfère une indemnisation des victimes à un procès des putschistes».




Autres titres

Burkina-Faso politique, société et justice au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso meguet accueillera la 1ère journée mondiale des légumineuses 
Burkina-Faso nomination du premier ministre et procès du putsch manqué au menu des quotidiens burkinabé 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com