Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:47:45 AM Jeudi, 24 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Marche de la C14 : Manifestations interdites à l’intérieur, itinéraires imposés à Lomé


politique

iciLome | | 27 Commentaires |Imprimer Lu : 3314 fois


Les manifestations publiques pacifiques prévues par la Coalition des 14 partis de l’opposition à travers tout le pays ce samedi 12 janvier n’auront pas lieu dans les villes de l’intérieur du pays. Le gouvernement vient de l’interdire par un communiqué du ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, Payadowa Boukpessi.

« Pour l’intérieur du pays, vous avez juste annoncé votre intention d’y organiser les mêmes marches, sans indiquer ni les villes concernées, ni les itinéraires correspondants. En conséquence, les manifestations programmées à l’intérieur du pays pour le samedi 12 janvier ne sont pas acceptées pour manque d’informations légales », a écrit Payadowa Boukpessi dans sa réponse aux responsables de la Coalition des 14.

Pour ce qui concerne Lomé, le gouvernement rejette les itinéraires prévus par la Coalition et lui impose d’autres. « Je tiens à vous rappeler que certains tronçons et lieux que vous avez choisis à Lomé ont déjà été utilisés pour les mêmes causes pendant plus de sept mois par votre coalition. Et comme nous avons déjà eu l’occasion de vous le dire, cette utilisation à répétition de ces lieux, a entraîné de la part des riverains concernés des plaintes pour tous les désagréments que cela entraîne », a indiqué le ministre.

Et d’ajouter : « Pour éviter que la poursuite d’utilisation de ces tronçons et lieux pour les manifestations n’entraîne des risques de troubles graves à l’ordre public, le gouvernement a décidé que ces tronçons, places et quartiers, utilisés durant plus de sept mois consécutifs soient soulagés ».

Le gouvernement demande donc à la Coalition des 14 de confiner sa manifestation dans zone de Bè. Ainsi, selon Payadowa Boukpessi, le premier point de rassemblement doit être le rond-point de Bè-Gakpoto et le second, le carrefour du marché de Bè. Le point de chute demeure le carrefour de l’église des Assemblées de Dieu à Dzifa-Kpota.

Pour l’heure, aucune réaction des responsables de la Coalition des 14 partis de l’opposition. Vont-ils se plier à la volonté du gouvernement ?


I.K




Autres titres

Togo qui est yawa tsegan, la nouvelle présidente de l’assemblée nationale ? 
Togo assemblée nationale : le message d’un député indépendant à la c14 
Togo et le président de l’assemblée nationale est… 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 27   Edekpe | Vendredi, 11 Janvier 2019  - 18:30
  Réponse à 23-Boukpessi
  Remets les moi par le même intermédiaire. Ton frère.
Ne crois pas que même si je viens chez toi tu peux me faire disparaitre ou me faire du mal. Je suis bien protégé.

 26   DELIR POLITIK | Vendredi, 11 Janvier 2019  - 7:23
  c' est le début d'un délire politique qui durera 5 petites années

 25   LU POUR VOUS | Vendredi, 11 Janvier 2019  - 7:12
  Dixit TRUMP
"comment on peut comprendre que cette même opposition échoue depuis 28 ans à l'examen avec les mêmes épreuves....Imaginez-vous un élève qui échoue à un examen pendant 28 ans ? Ne serait ce qu'après 3 ans, on lui conseillerait d'abandonner pour apprendre un métier"

 24   Marches BOYCOTTÉES | Vendredi, 11 Janvier 2019  - 6:32
  La c14xO est en pleine débandade et ne sait plus quoi inventer pour couvrir la honte. Surtout celle d'avoir bouffé les maigres sous du peuple et de la diaspora pour un échec impossible à dissimuler ! On ne va pas en rire mais on peut juste être soulagé que ces parasites n'auront plus de mandats électifs à se tirailler avec 'en aucun cas' fétiche. Un petit hahahaha suffira devant cette c14x0 qui boycotte ses propres marches avec report à d'autres dates....

 23   Boukpessi | Vendredi, 11 Janvier 2019  - 6:19
  Réponse à 21-Edekpe
  Vraiment tu m'excuse, j'ai oublié . si tu as le temps un de ces beaux matins tu viendra à la maison le chercher....encore toute mes excuses.

 22   Atonvi | Vendredi, 11 Janvier 2019  - 6:17
  Réponse à 20-ABOMINATION
  Toi qui es si combatif, je me demande ce que tu attends pour donner l'exemple. Ailleurs d'autres ont fait ce que tu dis sur eux-mêmes en se versant de l'essence sur le corps et terminer avec une allumette, ce qui a donné directement la révolution espérée. C'était plus courageux et responsable que de détruire le peu que tu n'as pas construit.

Comment peux tu reconstruire en détruisant alors que tu n'as rien, aucune force, aucune oeuvre de toi même depuis que tu es sur terre, RIEN !?

Tu ne possèdes que ta haine et ta conviction que si ça ne tenait qu'à toi, ce pays où tu es né par accident, devrait être réduit en cendres pour que tu ne sois plus le seul malheureux fainéant sur terre.

Allez ! Décides toi ! Juste un petit bidon d'essence et c'est bon. Prends soin de convoquer la presse et soignes la mise en scene avec une déclaration terminée par "Allahou Akbarou" !!!



 21   Edekpe | Vendredi, 11 Janvier 2019  - 4:25
  Boukpessi,quand est-ce que vous allez me rembourser mes 500.000 milles franc CFA comme dépôt pour me louer un des magasins dans le bâtiment que tu as acheté à des centaines de millions sur l'avenue de la libération. Cet achat qui t'avait coûté le poste du ministre des finances. Moi, c'est de l'argent que j'ai gagné par labeur.

 20   ABOMINATION | Jeudi, 10 Janvier 2019  - 22:35
 
JEUNES TOGOLAIS, METTEZ FEU A CE PAYS QUARTIER PAR QUARTIER.

STATIONS D'ESSENCE, ECOLE, EDIFICES PUBLICS, VEHICULES CARBONISES

AUCUN PARTI POLIQUE NE VOUS DIRA CETTE VERITE.

ILS LE DISENT TOUS LES JOURS C-A-D ILS NE PEUVENT VOUS DIRE QUOI FAIRE.

CHAQUE TOGOLAIS PEUT POSER SON ACTE.

LES AMINAUX VALENT MIEUX QUE LE TOGOLAIS


 19   ABOMINATION | Jeudi, 10 Janvier 2019  - 22:30
  Aussi longtemps que le togolais continuera avec ses salopris de bible et marche pacifique, il sera traité moins que des chiens.

Tous ces coups ne sont pas nouveaux. J'attends de voir ce qu'ils font dire, ces monsieurs de C14.

On ne peut pas continuer à faire les memes choses et esperer des resultats differents.

Les gens de Be eux autres ne sont pas des citoyens du Togo?

J'imagime que eux ils ne seront jamais fatiqués des marches.

Le probleme ce n'est pas le rpt-unir, le vrai probleme, c'est nous qui acceptons qu'il nous traite de cette maniere.

Comment ces monsieurs de C14 peuvent ils servir le rpt de cette maniere.

Ils ne sont pas meme capables de faire au moins les choses comme cela se doit?

Mon coeur saigne, Contre toute attente meme la RDC vient de faire un pas de geant.

Gilchrist est assis dans la residence du benin en train de boire le sang de son pere croyant boire du vin rouge.

BRULONS CE PAYS, ON VA LE CONSTRUIRE EN UN TEMPS RECORD. QUEL ETRE HUMAIN DOUE DE TOUS SES SENS PEUT ACCEPTER DE TELLE HUMILIATION

DES MORTS QUI ONT PEUR DE MOURIR





 18   GNAROU | Jeudi, 10 Janvier 2019  - 20:41
 
AU TOGO IL Y A PLUS DE DEMOCRATIE QU'AU BENIN.


BENIN.


De nouvelles règles électorales

Lors de ces législatives, les candidats seront soumis aux règles qui figurent dans le nouveau code électoral, entré en vigueur en juillet dernier et contesté par l'opposition.

Pour cette élection, les partis politiques seront organisés en blocs : d'une part le bloc de la mouvance présidentielle, réunissant tous les partis derrière le président Patrice Talon, et de l'autre le bloc de l'opposition, dans lequel devraient figurer les opposants au pouvoir, comme Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), de l'ancien président Thomas Boni Yayi.

Contacté par Jeune Afrique, le député Issa Salifou (Alliance soleil), qui a rallié la mouvance présidentielle, se réjouit des nouvelles règles électorales. « Sur le plan de la gestion, les choses seront plus faciles. Avant, en tant que chef de parti, on finançait toute la liste pour se retrouver avec deux ou trois députés. Les chefs de partis se cotisent désormais pour payer la caution », précise-t-il.

Il faut dire que la caution que doit débourser chaque parti est colossale. Elle s'élève à 249 millions de francs CFA (environ 380 000 euros) par liste présentée, selon le code électoral (loi n°2018-31) voté le 7 août dernier par la commission des lois de l'Assemblée nationale.

Des listes dissidentes déclarées

Malgré la mise en place du code électoral qui favorise deux blocs, plusieurs listes dissidentes sont déjà déclarées, comme celle du Parti du renouveau démocratique (PRD).

Le scrutin qui se profile ne devrait pourtant pas être facile pour les listes individuelles : un parti ne pourra entrer à l'Assemblée qu'en obtenant au minimum 10% des suffrages sur le plan national.



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com