Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:31:54 AM Jeudi, 24 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Pour l´assaut final, les uns laisseront-ils encore la lutte aux autres ? À la C14, on dit quoi?


opinions

iciLome | | 13 Commentaires |Imprimer Lu : 2902 fois


Quand le "petit-frère fit appel au "grand-frère" au lendemain du 19 Août 2017 pour s´organiser et obtenir le retour de la Constitution de 1992 et des réformes politiques nécessaires à des élections crédibles, tout le monde connaît la suite.

La mise sur pied de la coalition de l´opposition regroupant 14 partis politiques, la C14, l´organisation des manifestations sur toute l´étendue du territoire, l´intrusion de la CEDEAO sous couvert du fameux dialogue inter-togolais et aujourd´hui la fin des illusions avec le nouveau coup de force électoral comme sait bien le faire le régime Gnassingbé depuis un demi-siècle. Colère, déception, tristesse, tels sont les sentiments que nourissent les togolais ces derniers jours. Colère surtout contre l´organisation sous-régionale dont les chefs d´état ont une fois encore montré, par leur hypocrisie, leur manque de vision, de courage et surtout leur incompétence, pourquoi l´Afrique noire est au bas de l´échelle sur le plan mondial.

En même temps que les togolais sont très en colère et déçus, ils sont unanimes que la lutte doit continuer, qu´une minorité, malgré la terreur, malgré l´accaparement de tous les moyens du pays, ne peut jamais avoir raison sur la majorité. Certes, nous venons de perdre une bataille, mais la guerre est loin, très loin d´être terminée. "Un coup isolé n´arrête pas le combat," disait un personnage très connu de tous les togolais. Alors que faire? Comment s´organiser pour chasser les ennemis du Togo et récupérer le pouvoir des mains d´un régime apparemment bien enraciné, mais qui, à voir de près, n´attend que le coup de grâce pour tomber?

En même temps que nous nous insurgeons contre l´hypocrisie et la méchanceté de la communauté internationale, et surtout de la CEDEAO pour leur soutien au régime de terreur contre le peuple togolais, nous n´avons pas le droit de méconnaître que des disfonctionnements en termes de mobilisation aient eu lieu dans nos rangs surtout ces dernières semaines. À un moment, nous avons eu l´impression que le problème togolais ne concerne qu´une certaine communauté de notre pays. Certains de nos compatriotes vont même jusqu´à affirmer que nous ne serions pas aujourd´hui à cet ènième échec si toutes les régions du Togo avaient mis la main à la pâte en sortant massivement dans les rues. Le feront-elles aujourd´hui? Nos leaders de partis cesseront-ils de faire leurs calculs politiciens et mobiliser leurs militants pour l´assaut final? Au sein de la C14 tous les leaders seront-ils unanimes pour savoir qu´il ne s´agit pas d´une lutte régionale ou ethnique, mais de la libération d´un Togo que nous avons tous en partage?

Même si c´est un aveu d´échec qu´après 28 ans de lutte, nous en sommes à nous rappeler du slogan de Tchèkpo du Professeur Gnininvi,"Démocratie d´abord, multipartisme après", les sages mots du vieux professeur nous interpellent toujours. Et le mandat donné par le peuple, toutes régions et ethnies confondues, le 20 décembre dernier aux leaders de l´opposition est impératif et ne doit en aucun cas être ignoré. C´est pourquoi tout autre comportement de quelque leader que ce soit en dehors d´une mobilisation de tous et partout, serait perçu comme une trahison de la lutte.

Samari Tchadjobo




L'AUTEUR
Samari Tchadjobo
Allemagne



Autres titres

Togo les gesticulations compulsives notoires de la france en afrique : la dernière en date, la rdc - congo 
Togo la situation au kongo est le résumé parfait de la "merde" africaine. 
Togo 13 – 17 janvier: hommage du mo5 à sylvanus olympio et patrice lumumba 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 13   GNAROU | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 11:49
  Réponse à 12-LU POUR VOUS
  Il a tout dit !!!

C'est au PEUPLE de tirer les consequences.

 12   LU POUR VOUS | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 11:21
  Dixit TRUMP
"comment on peut comprendre que cette même opposition échoue depuis 28 ans à l'examen avec les mêmes épreuves....Imaginez-vous un élève qui échoue à un examen pendant 28 ans ? Ne serait ce qu'après 3 ans, on lui conseillerait d'abandonner pour apprendre un métier"

 11   LIGNORANCE TUE | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 11:16
  Sois réaliste jeuhne homme ! Il est trop tard pour rêver d' assaut final. Comment veux-tu lancer un assaut avec la Coquille Vide qu' est devenue la C14-n. Samari Tchadjobo, nous venons de subir l' ECHEC FINAL qui nous meurtrit dans la chair jusque dans l' âme et au-delà.
- Tikpi est toujours en fuite
- la C14-n est en déroute / (c' est irréversible)
- Adzamagbo la Dame de Fer a disparu de la circulation
- Dupuy se fait invisible
- Ameganvi devenue plus muette qu' un carpe
- Amuzun a fui la CENI
- Apevon , Kissi au plus bas d' eux-mêmes Kuakuvi
- les héros sont fatigués!




 10   JOHN | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 11:15
  Le 20 décembre, beaucoup de togolais n'ont pas voté non pas par soutien à l'opposition mais à cause du manque de concurrence face à UNIR. Pourquoi voter s'il n'y a pas de challenge? Cette "bête" opposition ne doit pas voir cela comme une victoire et c'est là aussi leur perpétuelle erreur. Parlez toujours au nom du peuple alors que ce peuple se désintéresse de plus en plus de la politique au Togo.
Comme l'a dit quelqu'un, au regard des échecs depuis 1990, les dirigeants des partis d'opposition doivent tous démissionner, on le voit en Europe et en ALLEMAGNE mais pas au TOGO. Sur ce plan, UNIR a connu des changements, RPT est devenu UNIR, FAURE a remplacé EYADEMA. Du coté de l'opposition, GIL est resté, FABRE est toujours aux affaires, le CAR est le même, bref les mêmes têtes depuis 1990 alors qu'à UNIR, les têtes de 1990 n'y sont plus aux commandes. Après, ces opposants dictateurs osent traiter FAURE de dictateur alors qu'eux même refusent de faire évoluer le stratégie et leur mode de gouvernance de leur parti qui selon eux est une bien familial.

 9   GNAROU | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 11:3
  Réponse à 7-TRUMP
  " .....comment on peut comprendre que cette même opposition échoue depuis 28 ans à l'examen avec les mêmes épreuves. " Dixit TRUMP !!

Hahahaha......!!

Chez nous à SOTOUBOUA on l'envoie cultiver !!!

Merde !


 8   FIASCO C14-n | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 10:35
  Ce compatriote se fout de nos gueules ? Encore un assaut final ?
Adzamagbo avait déjá lancé un assaut final!
Résultats au 20.12.18 = Echec final et total

 7   TRUMP | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 10:34
  Un aveu d'échec! Oui et c'est très honnête de ta part de le reconnaitre, monsieur Djobo le sama rien dans la tête, sinon, comment on peut comprendre que cette même opposition échoue depuis 28 ans à l'examen avec les mêmes épreuves. Il vaut mieux reconnaitre que les leaders de la C14 ne sont dotés d'aucune intelligence. Imaginez vous un élève qui échoue un examen pendant 28 ans? Ne serait ce qu'après 3 ans, on lui conseillerait d'abandonner pour apprendre un métier. Il est clair que les leaders qu'on connait depuis doivent céder en toute humilité leur place. Ce serait utile pour cette opposition d'admettre l'auto critique en son sein, de reconnaitre que monsieur Fabres n'est pas à la hauteur et que mme Adjamagbo est trop conne et aussi que Tikpi avec la méthode djihadiste, le replis identitaire en faisant de son combat une affaire de Kotokoli, de mangeurs de colas et de musulmans a échoué lamentablement. Il est grand temps pour ces leaders d'abandonner. En tout cas, ce n'est pas crédible pour une coalition qui comprend quelqu'un comme Agboyibor, celui là qui refuse le changement dans son parti de se mettre avec les gens qui veulent l'alternance.
Ne pensez pas, en ruminant votre colère que le tort est à la communauté internationale notamment la cedeao. Réfléchissez à vos propres erreurs. Vouloir encore exposer le peuple à d'autres souffrance en voulant encore continuer l'insurrection sera criminel.
En Turquie, ceux qui ont échoué au coup d'Etat contre Erdogan sont traqués sans pitié. Si le régime de Faure a été complaisant contre des putschistes djihadistes en leur permettant encore de circuler librement, cela ne saurait continuer. Car, le peuple, le vrai qui a voté le 20 décembre avec un taux de 59% ne laissera plus cette opposition satanique agir pour nuire sans réagir.

 6   Julsto | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 10:26
  L'autre con aux dents pourries

 5   Kpakpatrou | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 10:11
  Samari Tchadjobo
Allemagne.
Faudrait-il résider en Allemagne pour être une référence ? Encore un autre médecin après la mort de la trempe de Godwin TETE ou Togboatta Apéro et consorts. Tu aurais fait mieux de te taire car tu n'as rien à dire.
Quand une opposition politique est inspirée par des "pseudos intellos" de ce acabit, le résultat ne surprend que les rêveurs .

 4   mazama | Mercredi, 26 Décembre 2018  - 10:3
  Réponse à 3-Mentalist
  Le vrai problème du pays est le régionalisme de l'ANC et les autres leaders du sud. Ils sont toujours dans les réflexes des années 90.

Les leaders du sud veulent à tout prix incarner le changement. Ils veulent le changement par eux et pour eux. Et ça ne marchera pas. C'est la raison pour laquelle ils ont tout fait pour saboter Atchadam et le PNP. Sinon, pourquoi les principales villes du sud du pays ne se sont-elles pas mobilisées comme s'il s'agit d'une affaire de la seule ethnie Tem du pays.

Comme tu l'as bien dit, ils s'agit d'une lutte de libération du Togo et non d'une lutte relative à une quête du pouvoir par une ethnie quelconque.

L'histoire de notre pays est un éternel recommencement. Et c'est le même schéma qui prévalait dans les années 50. Mais le jour où les Togolais de tout bord avaient compris qu'il fallait se concentrer sur l'indépendance du Togo et non sur des considérations ethniques, nous avions réussi à nous débarrasser du colonisateur. Malheureusement, cela reste le seul enseignement à tirer si nous voulons en finir une fois pour de bon avec ce régime sanguinaire et assassin.



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com