Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 9:40:29 PM Mercredi, 23 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burkina-Faso Négociations prix des hydrocarbures et justice en couverture des quotidiens burkinabè


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 216 fois


Les journaux burkinabè s’intéressent, ce mardi, aux questions liées à la justice, notamment, le procès du putsch manqué de septembre 2015, sans oublier de commenter la rencontre entre le gouvernement et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère (CCVC), tenue la veille à Ouagadougou, à propos des prix des hydrocarbures.

«Négociation sur les prix des hydrocarbures : Pas d’accord entre gouvernement et syndicats», titre le quotidien public Sidwaya qui relate que le gouvernement a repris les pourparlers avec les responsables de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC), hier lundi à Ouagadougou.

Selon le journal, après sept heures d’échanges, il n’y a pas eu d’accord sur le principal point, de la plateforme revendicative, à savoir : la baisse du prix des hydrocarbures.

C’est à juste titre que Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, arbore en première page: «Rencontre PM (Premier ministre)-CCVC sur la hausse des prix des hydrocarbures : Rien n’a bougé».

Pour sa part, Le Pays, autre quotidien privé, reprend à sa une ces propos du représentant de la CCVC, Chrysogone Zougmoré : «Nous sortons insatisfaits».

Pendant ce temps, Le Quotidien se veut plus direct quand il affiche : «Négociations entre le gouvernement et la CCVC sur le prix des hydrocarbures: pas de réduction du prix du carburant».

Le même journal privé évoque le procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015 en reprenant les propos du présumé cerveau, le général Gilbert Diendéré qui a affirmé à la barre : «Si le juge d’instruction voulait la vérité, il devait pousser l’investigation».

De son côté, Aujourd’hui au Faso parle d’un «document séditieux à problème», revenant ainsi, sur une pièce que le général Diendéré a produite lors de son 12e jour d’audition, le vendredi dernier.

Sidwaya informe que l’audition du général de brigade, Gilbert Diendéré, s’est poursuivie, le lundi 17 décembre 2018 à Ouagadougou, avec les observations des avocats de la partie civile et celles du parquet militaire sur l’authenticité des deux pièces fournies par l’accusé.

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, il consacre sa une à un contentieux judiciaire entre une banque (United Bank of Africa (UBA)) et une société privée (Etudes et réalisations des ouvrages hydrauliques (EROH)).

Le journal met en exergue les propos du patron de EROH, Thomas Baguemzanré qui dit dans une interview: «C’est le ministre de la Sécurité qui bloque la décision de justice».




Autres titres

Burkina-Faso politique, société et justice au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso meguet accueillera la 1ère journée mondiale des légumineuses 
Burkina-Faso nomination du premier ministre et procès du putsch manqué au menu des quotidiens burkinabé 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com