Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 9:39:06 PM Mercredi, 23 Janvier 2019 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Politique, économie et migration au menu des quotidiens marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 479 fois


La question du Sahara, le projet de loi de finances pour 2019, les enjeux de la réforme politique et institutionnelle et la question de la migration sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mardi.

+Assabah+ écrit que la table ronde de Genève sur le conflit régional créé autour du Sahara marocain a servi d’indicateur à la communauté internationale pour se positionner objectivement par rapport à ce dossier et aux parties qui y sont directement concernées.

Selon le quotidien, la Fédération de Russie a bien recadré les choses en qualifiant l’Algérie de partie concernée et impliquée dans ce conflit. Dans une interview accordée au site électronique Sputnik news, l’ambassadeur de Russie au Maroc, Valerian Shuvaev a fait savoir que « la Russie entretient des relations d’amitié au même niveau avec les parties du conflit, le Maroc et l’Algérie ». Ce qui explique, font remarquer les sources du quotidien, que la Russie considère désormais l’Algérie comme partie prenante du conflit, sans laquelle aucune solution ne peut être envisagée.

Pour sa part, l’Administration américaine a réaffirmé son soutien à l’initiative de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, appuyant la table ronde de Genève à laquelle l’Algérie était invitée en tant que partie concernée par le conflit et non pas en tant qu'observateur pays voisin.

+Aujourd'hui le Maroc+ aborde le PLF 2019, qui vient d’être adopté par la Chambre des conseillers. La réaction des députés sera très attendue concernant un amendement très spécifique, en l’occurrence la taxation des boissons sucrées, alors que les représentants parlementaires étaient les initiateurs de cette taxation en première lecture, souligne la publication, se demandant si les députés adopteront l’amendement introduit par les conseillers parlementaires ou rétablir l’amendement tel qu’il a été adopté en première lecture.

L’adoption du PLF 2019 n’est plus qu’une question de jours, puisque le plus gros travail a été effectué en première lecture, estime-t-il.

Revenant sur les enjeux de la réforme politique et institutionnelle au Maroc, +L’Opinion+ souligne la nécessité de sortir de « la logique de l’improvisation, des approches populistes et des meurettes sans retombées réelles, qui estampillent aujourd’hui l’action gouvernementale », pour passer à la gestion intégrée où la réforme politique aura agi en catalyseur sur les politiques publiques, faisant du citoyen l’élément central.

Pour ce faire, tout doit être entrepris pour réhabiliter la chose politique, réformer les institutions représentatives aux plans national et local, et mettre à niveau les partis politiques via une révision de la loi sur leur organisation, afin qu’ils puissent assurer pleinement leur rôle d’encadrement, explique-t-il, la finalité devant être la crédibilisation de l’action politique et la consécration de la politique du respect de l’engagement et des promesses.

+Al Ahdath Al Maghribia+ fait savoir que le port de Tanger Med devra accueillir, incessamment, 75 véhicules à 4 roues motrices et d’autres engins logistiques en provenance du port d’Algésiras. Les autorités marocaines vont les réceptionner, officiellement, dans le cadre de l’aide accordée au Maroc par l’UE pour lutter contre l’immigration clandestine.

Ces véhicules blindés résistent aux attaques et aux jets de pierres. Selon le quotidien, les autorités espagnoles et marocaines ont décidé d’acheminer ces véhicules par le port de Tanger Med au lieu de celui de Sebta. Pour des raisons politiques, le Maroc a refusé de réceptionner ce matériel à travers le poste frontière de la ville occupée. En 2006, une crise similaire s’est produite quand le Maroc avait refusé de réceptionner une autre cargaison en provenance de Sebta. Les autorités espagnoles ont été, alors, acculées à la livrer via le port de Tanger Med.




Autres titres

Maroc tourisme, social et climat au menu des quotidiens marocains 
Maroc economie et social dominent la une des quotidiens marocains 
Maroc economie et social au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com