Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:24:46 PM Samedi, 15 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo 12 personnes arrêtées lors des deux dernières manifestations de la Coalition des 14


politique

iciLome | | 7 Commentaires |Imprimer Lu : 2809 fois


Il a été préconisé dans la feuille de route de la CEDEAO, des mesures d’apaisement pour décrisper le climat politique et parvenir à la résolution définitive et durable de la crise. Ces mesures sont liées à la libération des toutes les personnes arrêtées lors des manifestations pacifiques de la Coalition des 14, et détenues jusqu’à ce jour dans les prisons.

Malheureusement, ces mesures d’apaisement n’ont pas été respectées par le régime de Faure Gnassingbé. A ce jour, ces personnes arrêtées croupissent encore dans les prisons, malgré cette recommandation de la CEDEAO. Pire, le pouvoir en place continue de jeter arbitrairement des gens en prison.

Selon la Coordinatrice de la Coalition des 14 partis de l’opposition, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson qui est intervenue ce matin sur RFI, 12 personnes ont été encore arrêtées ces derniers jours. Elles s’ajoutent donc aux 44 qui sont toujours détenus. En effet, les 17 et 29 novembre et le 1er décembre derniers, plusieurs personnes qui ont désiré rallier les points de départ des marches de la Coalition ont été empêchées par les forces de l’ordre.

Devant cet obstacle, nombreux sont ces manifestants qui ont engagé un bras de fer avec les forces de l’ordre, notamment à Agoè. Des courses-poursuites et des tirs de grenades lacrymogènes ont été le spectacle vécu par la population de cette partie de la capitale togolaise. Dans la foulée, certains manifestants ont été arrêtés. Détenus d’abord dans divers lieux, ils ont été déférés à la prison civile de Lomé quelques heures plus tard.

A en croire de nombreux observateurs, empêcher les gens de ne pas se rendre à une manifestation pacifique qu’organise la Coalition des 14 relève d’une provocation de la part des forces de l’ordre. Malheureusement, ces dernières vont plus loin en arrêtant et jetant les gens dans les prisons. Un comportement qui risque d’embraser la situation, a indiqué un responsable de la Coalition.

Aujourd’hui, le nombre des personnes arrêtées et détenues revient à 56. Ainsi au lieu de libérer les détenus politiques, le régime de Faure Gnassingbé se plaît à augmenter le nombre des prisonniers. Voilà comment on continue de compliquer la situation dans la crise.


I.K




Autres titres

Togo les forces armées et de sécurité votent par anticipation mardi prochain 
Togo elections législatives du 20 décembre : les populations promettent plusieurs sièges au pdp 
Togo fiacre ayao atsou de la liste « bâtir » : « les jeunes veulent innover, montrer qu’il est possible de faire autrement » 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 7   El Fouego | Mercredi, 5 Décembre 2018  - 16:3
  Les sodjats apprêtez-vous il y aura du travail pour vous et vous devez le faire proprement. des individus drogués veulent perturber ma tranquillité. gazez lès, traitez les proprement comme des braqueurs de banque. Mais cette fois-ci visez en premier les escroc qui se disent responsable de partis.

 6   GNAROU | Mercredi, 5 Décembre 2018  - 14:43
  Face aux terroristes, on ne constitue pas prisonniers !!!

On liquide un jihadistes .

 5   le noire | Mercredi, 5 Décembre 2018  - 11:1
  c'est parceque le gouvernament blague avec c'est ! disant opposants; qu ils violent une minorite de citoyens pour leur Ambition caché dans leur tête.
"une violation démocratique"ces genres d'opposants doivent être le plus vite que possible arrêté.je ne vois pas quel magie qu'ils ont plusque le Gouvernement en place.


 4   Allah | Mercredi, 5 Décembre 2018  - 10:58
  Réponse à 2-Danyi
  Ils iront tous en prison tant qu'ils creeront du grabuge

 3   Honvio | Mercredi, 5 Décembre 2018  - 9:54
  Et on dénombre combien de prisonniers des 56 issus de la famille directe des leaders de la coalition? Quelqu'un pour me renseigner

 2   Danyi | Mercredi, 5 Décembre 2018  - 9:42
  Que Faure Gnassingbé et ses sbires arrêtent et emprisonnent tous les Togolais qu'ils humilient et paupérisent. On verra après comment ils vivront quand ils n'auront de vaches laitières à traire.

 1   Bande de voyous | Mercredi, 5 Décembre 2018  - 9:37
  LA LOI VS SERA APPLIQUÉE DANS TOUTE SA RIGUEUR BANDE DE VOYOUS ET DE LEADERS IRRESPONSABLES


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com