Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 3:59:25 AM Samedi, 15 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Politique, économique et migration au menu des hebdomadaires marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 303 fois


La question de l'intégrité territoriale du Royaume, l’accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie, les relations maroco-espagnoles et la question de la migration sont les principaux sujets traités par les hebdomadaires marocains parus ce samedi.

+Challenge+ aborde ainsi l’intégrité territoriale du Royaume. Revenant sur la table ronde prévue les 5 et 6 décembre courant à Genève, l’hebdomadaire estime que cette étape est "cruciale" pour la suite du processus.

Voulant éviter le « jeu malsain » des séparatistes et de leur mentor, les membres du Conseil de sécurité ont opté pour la participation directe de l’Algérie aux côtés de la Mauritanie et du Maroc, relève-t-il, estimant que le jeu des coulisses et des provocations continuera et qu’aucun diplomate « ne jurera sur un changement des comportements ».

+La Vie éco+ revient sur la question de l’accord de libre-échange entre le Maroc et la Turquie. Commentant la décision du Maroc de faire appel à une décision de l’OMC favorable à la Turquie au sujet de l’acier laminé à chaud, la publication affirme que le Royaume est, certes, une économie ouverte, découlant d’un choix stratégique, mais « ce choix n’est guère contradictoire avec ses droits de défendre son économie, surtout face à des pratiques anti-concurrentielles », émanant de la part de pays avec lesquels il a conclu des accords de libre-échange.

Advertisment

End of break ads in 17s
Il souligne la nécessité pour l’économie marocaine de « se réinventer dans un contexte résolument ouvert », et suggère de tirer profit des « trêves » pendant lesquelles sont appliquées les mesures de protection commerciales, afin de « se muscler et pouvoir faire face à des économies de plus en plus agressives ».

+L’Observateur du Maroc et d’Afrique+ affirme que la visite récemment du chef du gouvernement espagnol au Maroc s’inscrit dans un contexte très particulier.

Malgré les changements de majorité et les difficiles équilibres politiques en Espagne, les relations entre les deux pays paraissent très apaisées et même très bonnes, estime le journal.

Mais, si sur le plan économique, le partenariat avance très correctement et sur les questions de l’immigration et du terrorisme, le Maroc reste un allié « fiable » et « indispensable » pour l’Espagne, « il y a une véritable méfiance réciproque », déplore-t-il, jugeant nécessaire que les associations, les artistes, les intellectuels des deux pays échangent et collaborent pour que cette coopération soit enracinée.

+Le Temps+ affirme que le lancement le 15 novembre dernier du TGV, la participation du Maroc, en la personne du Roi Mohammed VI, au Forum international de la paix à Paris et le lancement du satellite d’observation « Mohammed VI-B », qui s’est installé en orbite à quelque 700 KM au-dessus de la Terre, sont les « trois raisons d’aimer encore plus le Maroc ».

Le Maroc avance, ralentit parfois, accélère souvent, mais ne s’arrête jamais, relève-t-il, soulignant que « cette dynamique, qu’incarne le Souverain aujourd’hui, vaut au royaume un beau capital de sympathie à travers le monde et qui nous donne à être fiers de notre marocanité ».

Pour sa part, +Maroc hebdo+ aborde la Conférence internationale sur la migration, prévue les 10 et 11 courant à Marrakech. Le Pacte sur la migration, qui devra être signé le 10 décembre courant, « marque un fait historique », car « c’est le tout premier document de l’ONU traitant de la question de la migration dans toutes ses dimensions », constate-t-il.

Ce Pacte est « consensuel, mais aussi équilibré, éligible à une perspective réaliste, prenant en compte finalement les intérêts de tous », explique-t-il, soulignant que la Conférence de Marrakech est « un appel à l’action, parce qu’elle doit délivrer ses promesses, et ce en traduisant la cinquantaine d’articles qui l’articulent en politiques nationales ainsi qu’en mesures d’application concrètes ».




Autres titres

Maroc législatif, économie et migration au menu des quotidiens marocains 
Maroc migration et économie au menu des quotidiens marocains 
Maroc agriculture, économie et lutte contre terrorisme à la une des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com