Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:55:19 AM Samedi, 15 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Politique, économie et sport au menu des quotidiens marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 185 fois


La question du Sahara, les relations maroco-algériennes, la problématique des crédits interentreprises et la finale-retour de la Coupe de la CAF sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce jeudi.

+Akhar Al Yaoum+ rapporte le sous-secrétaire d’Etat américain, en visite au Maroc, a fait savoir que les Etats-Unis d’Amérique saluaient l’initiative du roi Mohammed VI de tendre la main à l’Algérie, en l’appelant à un dialogue dans l’intérêt des peuples de la région.

Au sujet du Sahara marocain, les sources du quotidien ajoutent que le responsable américain a réaffirmé la position de Washington soutenant les efforts de l’Envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies au Sahara marocain, en vue de trouver une solution politique à la question. Et d’ajouter que les USA accordent un intérêt au Maroc, eu égard à son rôle et à ses potentialités.

+Al Massae+ fait savoir que l’Algérie cadenasse ses frontières avec le Maroc, quelques années après l'installation, par le Royaume, d'un dispositif de sécurité sophistiqué au long de sa frontière Est. Les Algériens, écrit le journal, annoncent ainsi avoir déployé un dispositif de sécurité sur des milliers de kilomètres. Cette clôture est parsemée de tours et de points de contrôle.

D’après le quotidien, qui cite des sources algériennes, cette muraille barbelée a été, en effet, déployée sur quelque 6.000 km, avec l’installation de centaines de tours de contrôle équipées de radars nouvelle génération fonctionnant de jour comme de nuit. En parallèle, ajoute le journal en citant les mêmes sources, des patrouilles mixtes, formées de brigades de l’armée, de garde-frontières et de la Gendarmerie, ont été déployées au long de ce dispositif, afin «de parer à toute surprise».

Pourtant, souligne le journal, les frontières maroco-algériennes ne dépassent pas les 1.600 km de longueur et ont déjà connu la construction de tranchées et de plusieurs tours de contrôle équipées de caméras infrarouges. On parle également de radars mobiles et de moyens aériens, notamment de drones pour la sécurisation et le contrôle des frontières. Officiellement, ce dispositif a été mis en place pour «lutter contre les différentes formes de criminalité qui sévissent à travers les frontières».

+Aujourd'hui le Maroc+ affirme que la récente sommation royale aux services de l’Etat au sujet du paiement des arriérés aux fournisseurs, notamment les entreprises prestataires, a redonné de l’espoir au secteur privé, mais il y a toujours des « poches de résistance » qui s’activent dans l’administration.

Certaines entreprises publiques, opérant dans des secteurs névralgiques et connues pour le volume important de commandes qu’elles placent auprès des entreprises, surtout les PME, ont reçu depuis quelques jours de gros virements de l’Etat pour plusieurs centaines de millions de dirhams, mais n’ont pas utilisé les fonds reçus pour payer leurs dettes, dénonce-t-il.

+L’Economiste+ constate que la sempiternelle rengaine des impayés renforce l’incertitude autour des initiatives entrepreneuriale et retarde un peu plus les échéances de reprise.

Comme pour les sujets complexes, il n’existe pas de réponses toutes faites et définitives. La mise en place d’un dispositif réglementaire punitif serait un pas hasardeux à franchir, met-il en garde.

Au reghistre sportif, +Assabah+ souligne que Florent Ibenge, l’entraîneur du Vita club ne perd pas espoir. Le technicien congolais a déclaré qu’il compte corriger les erreurs du match aller face au Raja de Casablanca au titre de la finale aller de la coupe de la CAF. Il a en effet reconnu que ses joueurs ont laissé énormément d’espaces aux joueurs rajaouis, que ces derniers ont bien su exploiter.

En tout cas, Florent Ibenge dit, clairement, vouloir réaliser une « Remontada », selon ses propres termes. Cette déclaration intervient lors de la conférence en marge de la 5e édition du cycle de formation des entraîneurs africains « CAF PRO » organisé au Centre national de football à Maâmora, informe-t-il.

Du côté rajaoui et durant la même conférence, le directeur technique du club, Fathi Jamal, a invité les joueurs à garder un esprit d’humilité lors du match retour à Kinshasa. Il a également martelé que malgré la victoire par 3 buts à 0 lors du premier acte, le sacre n’est pas encore assuré. Les joueurs se doivent de montrer la même abnégation affichée à Casablanca au match aller. Le technicien marocain a aussi présenté ses excuses à Florent Ibenge pour le geste de Mohcine Yajour en fin de match.




Autres titres

Maroc législatif, économie et migration au menu des quotidiens marocains 
Maroc migration et économie au menu des quotidiens marocains 
Maroc agriculture, économie et lutte contre terrorisme à la une des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com