Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 11:42:38 PM Samedi, 15 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Lettre ouverte à la Fédération Togolaise de Boxe


opinions

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer Lu : 884 fois

Au Conseiller Technique du Ministre des Sports M.MANOU Adjiwanou, au Président du Comité National Olympique du Togo M. BAYOR Kélani et son Secrétaire Général M. AKPAKI Kodjo Déladem


Messieurs,
Nous, membres élus le 19 août 2017 de la Fédération Togolaise de Boxe avons observé vos comportements, vos actes, vos déclarations, vos correspondances depuis notre élection et sommes obligés de passer par cette lettre ouverte pour vous permettre de mieux comprendre le tort que vous faites au noble art au Togo depuis plus de 16ans.
Nous sommes obligés par cette Lettre ouverte par votre refus de collaboration, votre acharnement, votre indifférence, votre méconnaissance des textes de la fetoboxe et le refus de régler les problèmes dans le Fair play depuis 6 mois.


Nous sommes terriblement désolés par votre ignorance des textes qui régissent les fédérations en l'occurrence ceux de la Fédération Togolaise de Boxe (FETOBOXE).
Qu'il vous souvienne qu’avant les élections du 19/08/2017 vous avez cautionné la modification unilatérale des statuts de la FETOBOXE et que Nous (candidats) avons démontré que vous ne pouvez pas en aucun cas toucher une virgule des statuts de cette fédération sans aller à une assemblée générale statutaire. Notre doléance a été prise en compte si nous n’avons pas attiré votre attention sur cette faute grave du CNO et du Ministère en charge des Sports. Nous croyons que vous avez compris cette leçon mais hélas !!!

Cet acte prouve à suffisance que vous ne maîtrisez pas les statuts de la Fetoboxe, ni leur esprit. Vous continuez à convoquer le corps électoral en violation flagrante des statuts.
C'est regrettable pour un Conseiller technique du Ministre en charge des Sports, un Président d’un Comité National Olympique d’un pays et son Secrétaire Général.
L’amateurisme doublé d’incompétence est un crime dit-on et se traduit visiblement par vos décisions à la tête du client.

Par votre méconnaissance des textes, vous avez contribué à créer plus de problèmes dans les fédérations surtout celle de la Boxe par des décisions iniques, unilatérales et légères voire sans fondement juridique.
Monsieur MANOU Adjiwanou, au lieu de Conseiller le Ministre, vous ne dites pas la vérité à ce dernier et vous bloquez toutes les correspondances et autres demandes d'audience pire vous continuez à jouer un
jeu trouble pour la déstabilisation de la Boxe togolaise avec celui(BAYOR Kelani) qui a dirigé cette discipline pendant 16 ans et qui n’a pas laissé une seule paire de gants à la nouvelle équipe.
Le conseiller technique d’un ministre peut assister à une réunion d'un club de football s'il n'est pas invité par la Fédération Togolaise de Football par exemple?

La réponse est Non et pourquoi vous le faites avec la Boxe ?
Monsieur MANOU, depuis la pseudo sanction du président de la Fédération Togolaise de Boxe ,quel était votre rôle de Conseiller technique du Ministre ?
Il est dit que vous êtes au cœur de la sanction de Monsieur TOTO, dites-nous dans quelle charte des sports du Togo, dans quels statuts du Comité National Olympique ou de l'AIBA qu'un Président d'un CNO peut sanctionner un Président de Fédération sans l’écouter ?


Nous aimerions avoir ces textes, ces articles ou une correspondance du ministre demandant la sanctio du président de la Boxe togolaise. Nous vous rappelons que le Ministère délégataire du pouvoir à la Fédération ne peut s'immiscer dans la vie des fédérations sans informer l'instance continentale et mondiale. Notez-le pour votre gouverne.
Vous avez quand même du temps pour passer des heures au CNO pour rencontrer des vrais-faux clubs de Boxe pour décider de la modification unilatérale des statuts de la Fédération Togolaise de Boxe et même
convoquer un congrès électif. Chapeau l’expert !!!

Nous sommes en sport et vous avez un Certificat d’éducation physique et sport. Les règles de bienséance en sport vous imposent une rigueur et la maîtrise des textes des fédérations avant votre nomination.
Vous maîtrisez vraiment les textes?
Le Comité Exécutif de la FETOBOXE jouit de ses prérogatives, et peut convoquer Tout congrès statutaire et électif et non un Comité Olympique mais il y a des principes juridico-sportifs conformément à la charte
Olympique à respecter ;
L’Habeas Corpus en Droit sportif, AD Subjiciendum qui stipule qu’on ne peut pas condamner, sans avoirentendu l’intéressé.

Vous, (Conseiller Technique du Ministre, le Président du Comité National Olympique Togolais, le Secrétaire du CNO-Togo) avez invité Monsieur TOTO Tessilimi, Président de la FETOBOXE à un entretien préalable ?
La réponse est NON, et Pourquoi ?
Quant à Monsieur BAYOR Kélani, ancien Président de la Fédération Togolaise de Boxe, ancien Président de la Confédération Togolaise de Boxe, ancien vice-président de l’AIBA et actuel Président de Comité
National Olympique du Togo ; nous vous invitons à lire les statuts et règlements intérieurs de votre institution issus de l’Assemblée Générale extraordinaire du 23 décembre 2016 en son Article 7 : La qualité de membre du Comité National Olympique du Togo se perd :
a- Pour les fédérations par démission, dissolution ou exclusion.
Il est dit dans l’alinéa 2. L’exclusion pour comportement jugés indignes est prononcé provisoirement par le Conseil d’Administration à la majorité des deux tiers 2/3 des membres composant, après audition de l’intéressé. L’exclusion définitive est prononcée par l’Assemblée Générale la plus proche.

Vous avez invité Monsieur TOTO ?

Le Comité exécutif du CNO-Togo de par l’article 7 n’a ni qualité ni compétence pour exclure qui que ce soit.
Un recours du Président de la FETOBOXE a été adressé au Président du CNO-TOGO en date du 07 Juin 2018 pour un règlement conformément aux valeurs déontologiques liées à l’olympisme est sans suite.
Pourquoi ?
Nous avons attiré votre attention sur votre acharnement criard et votre caution aveugle pour détruire ce noble art que vous avez géré pendant plus de 16 ans sans y laisser une seule paire de gants, ni un Ring.
Nous ne ménageons aucun effort pour vous informer en temps réel de nos actions et les difficultés pour asseoir une administration digne de ce nom pour éviter les crises à répétition selon les textes.
Vous avez décidé de cautionner un faux congrès électif par Poste à la place d’un scrutin de liste sans aller à une assemblée générale extraordinaire statutaire ? On change les statuts d’une fédération entre un Conseiller d’un Ministre, Un secrétaire général et un Président d’un comité olympique ?
Chapeau !
Chapeau !

Le 14 Août 2017, Monsieur VINOU Maxime alors Président intérimaire après votre démission vous adressé un courrier Réf ;000023 sur votre immixtion dans les affaires de la fetoboxe en arrogeant les prérogatives d’une tutelle de la Boxe par le CN0 mais vous continuez vos manœuvres habituelles.

La fetoboxe a informé la Confédération Africaine de Boxe, l’AIBA et le CIO de votre ingérence dans la vie de notre fédération depuis votre suspension par l’AIBA pour 3ans.
Pour éviter de diviser plus les acteurs de la Boxe togolaise, nous vous prions de respecter les textes adoptés par les fédérations et surtout celle de la Boxe en particulier.
Que font concrètement le Ministère et le CNO-Togo pour la relance des championnats interrompus depuis plus d’une décennie quand vous étiez Président de la Fetoboxe?
Quid de la signature de la Convention d'objectifs ?
Quid des subventions de l'État des années 2016-2017-2018?
Où se trouve la subvention de la Solidarité Olympique du CIO ?
Quel est le sens de cet acharnement sur la Boxe?
Nous espérons que cette lettre ouverte aura une réponse satisfaisante pour éviter le dérapage orchestré par vos soins avec votre bénédiction de votre secrétaire général M. AKPAKI Déladem.
Que la lumière luit en vous pour éviter d’entacher plus l’image du Comité National Olympique du Togo depuis votre arrivée à la tête de cette noble institution.
Recevez nos salutations sportives.

Ampliations :
- Ministère des Sports
- AFBC
- AIBA
- CIO
- Réseaux sociaux
- Fédérations sœurs

Pour le Comité Exécutif de la FETOBOXE
Monsieur Nicoué KOUETE
1er vice-Président

L'AUTEUR
Nicoué KOUETE
FETOBOXE



Autres titres

Togo la pêche en eau trouble au togo 
Togo les togolais n’ont plus à payer le prix de la stabilité de la cedeao 
Togo alpha conde, akoufo addo, honorable koudzeto, are you happy now 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 1   FOFANA | Mardi, 20 Novembre 2018  - 18:15
  Je crois qu'à l'image de la politique, le sport togolais est de mauvais draps. Une seule remarque ce monsieur Nicoué KOUETE est je crois Zepp KOUETE en voyant la photo.
S'il est dans la boxe aujourd'hui je suis sûr qu'il va dresser cette maison pillée par BAYOR pendant 18 ans.
Que les jeunes ou vieux boxeurs accompagnent ZEPP qui est un monsieur Correct et très rigoureux.

C'est dommage que LORENZO le ministre n'a pas les bonnes informations; BAYOR veut reprendre la boxe avec son garçon de course et secrétaire Amouzou de son hôtel de soted.
Il faut virer ce monsieur BAYOR à vie dans le sport au TOGO. C'est un faux type


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com