Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 4:30:03 AM Samedi, 15 Décembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burkina-Faso Procès du putsch manqué et finances en vedette dans les quotidiens burkinabè


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 202 fois


Les quotidiens burkinabè de ce mercredi évoquent la rectification de la loi de finances 2018, sans oublier de commenter le procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015, marqué par l’audition, la veille, du colonel-major Boureima Kéré.

Le journal Le Quotidien reprend à sa Une la déclaration du colonel-major Boureima Kéré qui, lors de son deuxième jour d’audition, hier mardi, a déclaré ceci: «Je suis intervenu auprès du général (Gilbert Diendéré) pour que le président du Faso (Michel Kafondo) soit libéré)».

Pour sa part, Le Pays, autre quotidien privé, cite l’accusé qui a dit : «j’étais contre le coup d’Etat mais…». Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso parle de «Révélation sur les identités des hauts gradés ivoiriens».

Selon ce journal privé, l’audition du colonel-major Kéré a été marquée, hier mardi, par «un désaccord entre les différentes parties en ce qui concerne les identités apparemment de hauts gradés de l’armée ivoirienne que le parquet n’a pas voulu dévoiler quand il opposait l’accusé aux messages qu’il (le colonel-major Boureima Kéré) a reçus de ces autorités ivoiriennes».

A ce sujet, Sidwaya, le quotidien public, titre: «Procès du putsch: Des officiers ivoiriens protégés».

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés, arbore à sa une cette interrogation: «Procès putsch manqué: Quels sont les noms que le parquet ne veut pas citer ?».

Les journaux ont également évoqué la loi de finances rectificative 2018, objet d’une session plénière, la veille à Ouagadougou.

Ainsi, Sidwaya affiche : «Les recettes passent de 2018 à 1700 milliards FCFA», là où Aujourd’hui au Faso titre tout simplement : «La loi de finances rectificative adoptée».

Le journal cité premièrement précise que la plénière de l’Assemblée nationale du 13 novembre 2018 a adopté la loi de finances rectificative exercice 2018 par 73 voix sur un total de 113 votants, soulignant que 40 députés se sont abstenus.




Autres titres

Burkina-Faso bonne gouvernance et fête nationale au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso la fête nationale se déporte à la une des journaux burkinabè 
Burkina-Faso norbert zongo et gilbert diendéré s’offrent la une des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles






TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com