Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 10:54:21 PM Mercredi, 14 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Revue de presse du lundi 05 novembre 2018


presse- presse togolaise

iciLome | | 2 Commentaires |Imprimer Lu : 1205 fois


Seulement trois (03) journaux sont parvenus à la Rédaction d’icilome.com ce lundi. La crise socio politique, notamment les manifestations de rue, la réunion à Conakry du Comité de suivi de la CEDEAO sont entre autres sujets abordés.

« Crise sociopolitique : Togo Debout insiste sur la trilogie transition-réforme-élection. La C14 annonce une grande manifestation le 10 novembre prochain », titre à sa Une le quotidien Liberté qui publie l’intégralité du message du FCTD samedi dernier au cours de sa manifestation pacifique.

« Plusieurs responsables de la Coalition de l’opposition ont participé à cette mobilisation populaire. Ils en ont profité pour faire une annonce majeure, celle de l’organisation, le samedi 10 novembre 2018 à Lomé et dans d’autres villes du pays d’une grande marche pacifique », écrit Liberté.

Le Correcteur pour sa part écrit : « Retour dans la rue pour les réformes : Togo Debout maintient la flamme avant la coalition le samedi prochain ». Message du FCTD à lire également dans les colonnes du journal.

Toujours à propos des manifestations de rue Le Combat du peuple affiche à sa Une : « A la croisée des chemins /Vers la banalisation des marches de protestation : Les leaders politiques face à leur démission ».

« Il nous a été donné, maintes fois, de déplorer, dans nos précédentes parutions, la politisation à outrance des associations de défense des droits de l’homme au Togo », écrit le confrère. Et de poursuivre : « Ce n’est pas le fait que, sur le lieu de chute de la marche, les organisateurs s’étaient diplomatiquement abstenues de donner la parole aux responsables des partis politiques présents pour lire des motions ou faire de brèves interventions, qui feraient penser le contraire ».

Dans les parutions du jour les confrères n’ont pas passé sous silence la réunion à Conakry du Comité de suivi de la CEDEAO.

« 3è réunion délocalisée du Comité de suivi à Conakry/Enjeux et attentes autour d’une rencontre pas comme les autres. Les 4 revendications portées par la C14 et l’énigme Alpha Condé », écrit Liberté.

« Au départ, il s’agissait d’une simple « rencontre de concertation » entre le co-Facilitateur Alpha Condé et la Coalition de l’opposition, selon les termes du courrier d’invitation adressé, en date du jeudi 25 octobre, à la Coordinatrice de la Coalition de l’opposition, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson », lit-on dans les colonnes du journal, qui précise que la rencontre a été annulée. « Et manifestement », écrit le confrère, « ce ne sera plus une simple rencontre de concertation avec la Coalition de l’opposition, mais une réunion du comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO, la 3è du genre après celle des 10 et 23 septembre ».

« La rencontre du Comité de Suivi de la CEDEAO à Conakry : La C14 affiche sa fermeté », écrit Le Correcteur.

« Les protagonistes de la crise togolaise sont à Conakry depuis samedi 03 novembre sur invitation de l’un des facilitateurs Alpha Condé », affiche Le Correcteur dans ses colonnes.

S’agissant d’une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, vidéo dans laquelle un homme cagoulé, Kalachnikov à la main, grenades sur son gilet, se donne le vilain plaisir à apprendre le maniement des armes et des explosifs à la population togolaise, Le Combat du peuple reprend une mise en garde du ministère de la Sécurité et de la Protection civile. Mise en garde publiée par le quotidien national Togo-Presse dans sa parution N°10403 du 30 octobre 2018.

« Le Togo comme il va : L’opposition togolaise est incorrigible », écrit le journal. « Notre pays n’a pas besoin d’un conflit armé pour régler ses problèmes », souligne Le Combat du peuple.

Edem A.






Autres titres

Togo revue de presse de mercredi 14 novembre 2018 
Togo taxi-presse du lundi 12 novembre 2018 
Togo revue de presse de lundi 12 novembre 2018 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 2   Mongolia | Lundi, 5 Novembre 2018  - 20:29
  Tous les moyens sont maintenant bons pour degager la dictature uniriste y compris l usage des armes a feu. La vie ou la mort nous vaincrons

 1   Béléyi | Lundi, 5 Novembre 2018  - 17:45
  Qu'est-ce qui est vilain d'apprendre aux compatriotes le maniement des armes? Dans un pays comme les USA, la NRA (National Riffle Association) apprend aux Americains le maniements et l'entretien des armes. Alors, Qu'est-ce qui est vilain dans le cas d'un pays sous la Dictature des Gnassingbé?


TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com