Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 5:22:04 PM Mercredi, 14 Novembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Maroc Politique, économie et social meublent la Une des quotidiens et hebdomadaires marocains


société

Apanews | | Commenter |Imprimer Lu : 404 fois


Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi traitent de nombreux sujets avec un accent particulier sur le discours royal prononcé devant le parlement, l'intégrité territoriale du Royaume, les enjeux de la création d’une classe moyenne rurale, le dialogue social, les priorités de la loi de finances et la récolte marocaine des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Buenos Aires en Argentine.

+Le Reporter+ revient sur le discours royal prononcé devant le parlement. « Avec finesse, mais fermeté, SM le Roi a tout simplement relancé le jeu politique et recadré le rôle de ceux qui en sont les principaux acteurs : les partis politiques », relève l’hebdomadaire, précisant que cette fois-ci, le jeu politique « ne consistera pas en une compétition creuse entre partis aspirant au pouvoir. La compétition sera celle de l’action ».

« Il leur est indiqué un cadre précis pour l’action immédiate qu’ils devront entreprendre...Il y a des chantiers urgents aujourd’hui connus de tous (éducation, santé, emploi, jeunes) », constate-t-il.
+Finances News hebdo+ aborde la question de l’intégrité territoriale du Royaume. « Devant la 4ème Commission de l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies, le polisario a essuyé une véritable volée de bois vert. De la Sierra Leone au Koweït, en passant par la Jordanie, le Togo ou encore la Guinée Equatoriale..., les voix ont convergé pour dénoncer les manœuvres déstabilisatrices de cette organisation fantomatique et, surtout, saluer la posture et la démarche marocaines dans la gestion du conflit autour du Sahara marocain", souligne la publication.

Aujourd'hui, plus que jamais, l'initiative marocaine d'autonomie du Sahara est plébiscitée, d'autant qu'elle constitue une solution politique crédible et réalisable, susceptible de mettre fin à ce conflit artificiel qui n'a que trop duré, sciemment entretenu par l'Algérie et ses compères séparatistes du polisario, soutient-il.

Abordant les enjeux de la création d’une classe moyenne rurale, +l’Observateur du Maroc et d’Afrique+ indique que l’un des éléments clés du discours royal devant le parlement concerne l’impulsion donnée au renforcement d’une classe moyenne dans le monde rural, faisant savoir que les décisions qui ont suivi, tant au niveau de la formation professionnelle que de la redistribution des terres, démontrent le sérieux de l’approche.

Un million d’hectares redistribuées permettront de sortir de la précarité des centaines de milliers de familles. Si les mesures d’accompagnement sont adéquates, en termes de formation, d’incitation à la création de coopératives, nul doute qu’il s’agit là d’une transformation sociale d’importance, souligne-t-il.

Pour la+ Vie éco+, « créer la classe moyenne rurale, ce n’est pas seulement créer une activité économique, ce qui est un préalable, mais également mettre en place tout l’environnement auquel aspire cette population dont le degré d’exigence ne cesse d’évoluer", note l'hebdomadaire, estimant que ce dispositif permettrait le relèvement du niveau de vie du citoyen rural.

Revenant sur l'accident ferroviaire de Bouknadel, +Maroc Hebdo+ affirme que s'il faut se féliciter évidemment de la réactivité de la machine judiciaire, « il convient cependant de se poser cette question bien simple : comment en est-on arrivé à cette tragédie de dimension nationale? ».

« Ce tronçon de quelques dizaines de kilomètres, où s’est produit l’accident, avait déjà été signalé par une équipe technique de l'ONCF, quelques jours auparavant. Mais, personne n’avait suivi et traité cette alerte, comme s'il fallait continuer à faire la sourde oreille et à gérer", déplore le journal.

+Akhbar Al Yaoum+ relève que le dialogue social entre le gouvernement et les centrales syndicales les plus représentatives demeure dans l’impasse. En effet, à la veille des débats autour du projet de loi de finances PLF 2019, permettant à l’Exécutif de concrétiser sa politique et ses propositions, aucun accord n’a été conclu entre les deux parties.

A ce propos, les sources du quotidien ont précisé que l’offre gouvernementale, consistant en une hausse de 400 dirhams sur trois ans des allocations familiales, n’a pas bénéficié d’un consensus syndical. Cette offre a été validée uniquement par l’Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM), proche du parti de l’Istiqlal (PI) dans l’opposition, alors que les autres centrales syndicales l’ont catégoriquement rejetée.

L’UGTM argumente son aval par la situation générale qui prévaut dans le pays, marquée par des tensions sociales provoquées par des augmentations successives des prix, la stagnation des salaires et la suspension du dialogue social.

Pour leur part, les autres syndicats ont expliqué leur refus par le fait que cette augmentation, qui s’étale sur trois ans, n’est pas généralisée. Dans une déclaration au quotidien, Belarbi, leader de la CDT (Confédération démocratique du travail), a fait savoir que «le gouvernement est appelé à présenter une offre spéciale pour le secteur privé, englobant des secteurs qui emploient de larges catégories de la population, en plus de l’augmentation des salaires et des pensions ainsi que la concrétisation d’autres engagements de l’accord du 26 avril».

+Al Ahdath Al Maghribia+ souligne que le projet de Loi de finances (PLF) de 2019, adopté jeudi en conseil du gouvernement, accorde une enveloppe consistant à améliorer la situation matérielle des fonctionnaires. Le PLF prévoit également une augmentation sensible des investissements destinés aux secteurs sociaux.

C’est ainsi, précise le journal, que le budget réservé aux salaires des fonctionnaires passera à 112 milliards DH, soit un bond de 3,3 MMDH par rapport à l'exercice 2018. De même, des efforts financiers exceptionnels, estimés à 27 milliards DH, ont été également consentis pour financer une panoplie de mesures sociales et socioéconomiques.

De plus, ajoute le journal, le projet de Loi de finances, qui devrait être présenté au Parlement devant les deux Chambres réunies au début de la semaine, prévoit des hausses des budgets des secteurs sociaux et des programmes de soutien de différentes natures. Le PLF consacre ainsi 68 milliards DH à l'appui du secteur de l'éducation, avec 5,4 milliards DH de plus que l’exercice précédent. Cela se traduira notamment par une hausse du nombre des bénéficiaires du programme «Tayssir» pour atteindre 2,17milliards DH, soit une rallonge de 1,54 milliards DH, au profit de 2,2 millions d'élèves, au lieu de 706.000 actuellement.

S'agissant du secteur de la santé, le PLF prévoit un budget de 16,3 milliards DH, soit 1,6 milliards DH de plus que l’exercice précédent, la création de 4.000 emplois, l'augmentation du budget du Régime d'assistance médicale (RAMED) pour atteindre 1,6 milliard DH, soit 300 millions DH de plus qu’en 2018. Il est également prévu une allocation de 600 millions DH pour le soutien de quelque 90.000 veuves et plus de 155.000 orphelins et une autre enveloppe de 150 millions DH pour l'appui de projets en faveur des personnes en situation de handicap.

Pour ce qui est du renforcement du pouvoir d’achat des citoyens, notamment par l’action de la Caisse de compensation, le PLF prévoit une hausse de 4,65 milliards DH du budget de cette dernière pour atteindre 17,67 milliards DH afin de soutenir les prix du gaz butane, du sucre et de la farine subventionnée.

Au registre sportif, +Al Massae+ écrit Grâce aux bonnes performances de ses jeunes athlètes dans les disciplines du karaté et du taekwondo lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse, qui ont eu lieu du 6 au 18 octobre dans la capitale argentine, Buenos Aires., le Maroc a pu sauver l’honneur et se hisser à la 43ème position au classement final de ces JOJ.

Dans les épreuves de karaté, le jeunes Yassine Sekouri, qui concourrait dans la catégorie des moins de 68 kilogrammes, a remporté la médaille d’argent après sa défaite en finale. Même résultat pour Nabil Chaâbi qui a lui aussi remporté la médaille d’argent dans la catégorie des plus de 68 kilogrammes. Dans les épreuves de taekwondo, Fatima Zahra Abou Fares a réussi à remporter l’or dans la catégorie des plus de 63 kilogrammes, rapporte le quotidien arabophone.

La Marocaine Safia Saleh, qui concourt dans la catégorie des moins de 55 kilogrammes, a elle réussi à obtenir la médaille d’argent, au même titre que Anass Essai qui lui aussi a obtenu l’argent. Des médailles ont également été obtenues dans d’autres disciplines. C’est le cas notamment de la boxe. Le boxeur marocain Yassine El Ouarz a réussi à remporter la médaille d’argent. Si le Maroc est arrivé 43e au classement général avec un total de 7 médailles, au niveau africain il s’est classé en 5e position, précise le journal.




Autres titres

Maroc le discours royal de la marche verte et les relations économiques maroc-afrique eu menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc le dialogue social au menu des quotidiens marocains 
Maroc le 43ème annivesaire de la marche verte au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com