Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 9:33:57 PM Mardi, 16 Octobre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo L’UFC bloque la confirmation des représentants de l’opposition à la CENI…


politique

iciLome | | 44 Commentaires |Imprimer Lu : 3337 fois


En dehors des partis extraparlementaires et de la société civile, l’Assemblée nationale n’a pas réussi hier, lors de sa séance plénière, à confirmer tous les huit (08) représentants de l’opposition à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Les discussions ont buté sur le statut de l’Union des forces de changement (UFC).

Sibabi Boutchou de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), Sebab-Gueffe Tchah Tchassanti Nourdine du Parti national panafricain (PNP) et Kluvia Mateli Amatepe Seth de l’Association pour la promotion de la démocratie au Togo (APED-Togo, membre du Front Citoyen Togo Debout) ont été confirmés par l’Assemblée nationale au titre de représentants des partis extraparlementaires et de la société civile à la CENI.

Mais l’exercice n’a pas été facile au niveau de l’opposition parlementaire, l’Ufc réclamant toujours sa place au sein de l’institution en charge d’organiser et de superviser les élections au Togo. Cet argument de l’UFC qui se réclame encore de l’opposition est contesté par les partis de l’opposition. Ce qui n’a pas permis d’aboutir au vote. Le président de l’Assemblée nationale a dû renvoyer la question à la prochaine session.

Le 23 septembre 2018, le Comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO a décidé de la recomposition paritaire de la CENI : 8 pour l’opposition et 8 pour la majorité au pouvoir. Le 30 septembre dernier, la Coalition des 14 partis de l’opposition a envoyé ses représentants au président de l’Assemblée nationale.

L’UFC a alors, par un communiqué signé de son président Gilchrist Olympio, indiqué qu’il maintient son représentant à la CENI, prétextant qu’elle est toujours de l’opposition, ceci après avoir signé un accord de partage de pouvoir avec le RPT devenu UNIR en 2010.

Pour l'opposition parlementaire, on ne peut signer un accord de partage du pouvoir et prétendre être encore dans l'opposition. Drama Dramani, président de l'Assemblée nationale, espère qu'un consensus sera trouvé d'ici la prochaine séance.


I.K





Autres titres

Togo l’ufc menace d’attaquer la c14 en justice, annonce me isabelle améganvi 
Togo me isabelle améganvi: « nous avons fait notre job, il revient à unir de dégager l’ufc de la ceni » 
Togo me isabelle améganvi : « si nous accompagnons unir, nous nous rendons complices d’élections frauduleuses...» 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 44   Mapolo | Jeudi, 11 Octobre 2018  - 6:52
  Réponse à 43-Abladjo
  Mon Abladjo ca c est KO technique Tchalevi simple dans l opposition eh Les elections n ont pas encore eux lieu

 43   Abladjo | Mercredi, 10 Octobre 2018  - 23:0
  Réponse à 41-LU POURTOI
 
Rpt_Nuir aussi est dans l opposition tien.

Le pornocrate Woabe Milego tchalevi simplet est opposant. Mais oui c est la nouvelle mode tout le monde est opposant dans le régime et va croire que c est ANC qui dirige le Togo.
Bon donner les 5 sièges de la majorité parlementaire à ANC et prenez les 5 de l opposition.

Vous avez même plus honte.


 42   caramba | Mercredi, 10 Octobre 2018  - 20:49
  Honte à vous
L'écartement de l'UFC à la ceni est une vengeance politique.
On peut ne pas être dans la rue mais jouer pleinement son rôle d'opposition.
On peut ne pas se lever tous les jours pour vociférer de l'incongruté mais jouer à plein fond son rôle d'opposition.
On peut cohabiter avec le régime en place ne serait ce qu'un petit geste dans l'interêt du pays et continuer son travail pour la conquête du pouvoir.
L'UFC fait cela.
D'ailleurs Fo Gil n'a pas caché son amertume pour le non respect des accords signés avec UNIR. Il l' a dénoncé et exhorté Faure de plus se présenter en 2020.
Il faut être un vrai fainéant politique pour venir dire ici que l'UFC ne fait pas parti de l'opposition.
Si Fabre était un vrai stratège, il aurait du faire la paix avec son mentor, désigner deux membres au sein de l'ANC et laisser l'UFC siéger à la ceni.
Mais bête qu'il est, il préfère colmater sa tare en stratégie par une pseudo fermeté.
Et voila UNIR s'en frotte les mains.
L'UFC est dans ses droits. Point barré. Ne venez point pleurnicher ici que c'est UNIR qui maintient le statu quo.
Chuan opposition de merde.
Merci Dieu que moi Caramba sans être en politique je fais quelque chose de palpable pour mon peuple silencieux
Cordialement

 41   LU POURTOI | Mercredi, 10 Octobre 2018  - 18:17
  Réponse à 39-Abladjo
  l' opposition togolaise n' est la propriété privée de personne pour décider qui y appartient ou pas! Seuls les textes de lois ont droit d' application. Les émotions négatives doivent se taire

 40   Sevy | Mercredi, 10 Octobre 2018  - 18:2
  Réponse à 38-Avouantheboss
  Si vous êtes preneur, alors on prend un élément par parti. on verra combien UNIR va avoir.
Je voulais juste vous faire remarquer que les hommes ne peuvent pas tous regarder dans la même direction, et ce n'est pas parce que l'on a raison que l'autre a forcément tord. Il faut faire des sacrifices à un moment donné. L'UFC sait qu'il n'a pas la confiance des autres partis de l'opposition parlementaire. S'il veut démontrer sa bonne volonté de faire avancer les choses, qu'il retire son candidat; ce serait le sacrifice louable aux yeux de tous.

 39   Abladjo | Mercredi, 10 Octobre 2018  - 17:26
  Réponse à 37-Issifou
 
Mon frere,

Arretes de me donner des example d'homme dont la supposée illustre grandeur leur permettra d'etre oublié dans l'histoire de leur propre pays et éffacés des manuels scolaires.

Evidemment que la CENI a poussé ou des pornocrates et leurs géniteurs sont passés et cela constitue une curiosité tropicale a ne pas niée. Les républiques bananieres ont été obligées de se doter de CENI ou CENA. Ceci pour minimiser le hold up électoral mais dans les mafias rien a changé. Le hold up se fait armé jusqu'au dent. Alors ne vient pas parler de démocratie inacessible aux africains, parle plutot de ceux qui ne veulent pas de cette démocratie et tuent leur semblable pour que cela ne s'installe.

As-tu vu l'armée sortir la derniere fois au Benin pendant l'élection de Talon?

Quand Akufo a été élu, tu as vue des corps floter dans leur lagune?

Il faut arreter de généraliser la tare de votre champion pornocrate "Papa m'a dit". Comment veux tu qu'il y est démocratie quand vous soutenez cette hérésie de "papa m a dit.

Mes roitelets sont plus respectables que le "papa m a dit" de la république bananiere.


 38   Avouantheboss | Mercredi, 10 Octobre 2018  - 16:30
  Réponse à 36-Sevy
 
Sevy,

Si on étend ton raisonnement à toute la CENI, UNIR aura donc droit à 11 sièges. Nous sommes preneurs.

Il n'y a pas de proportionnel â la CENI. L'enjeu c'est que les partis représentatifs soient représentés, car, ils prennent part aux élections.

 37   Issifou | Mercredi, 10 Octobre 2018  - 16:6
  Réponse à 27-Abladjo
  Tu reconnais quand même tes CENI's sont une curiosité tropicale. Tu es dans ton jeu favori de défense de tout et son contraire. Les africains étaient les premiers entre temps. Ils sont les derniers aujourd'hui. Je sais tu vas me dire que l'esclavagisme et le colonialisme en sont la cause. Pour te répondre, un autre homme d'état à ce sujet a dit que "l'africain n'est pas entré dans l'histoire". Il y a une cohérence dans les déclarations de ces personnalités politiques qu'il ne faut pas banaliser. Par ailleurs ta démocratie dans un système traditionnel et tribaliste des roitelets de la côte du golfe de guinée est incompatible avec la république de notre époque.

 36   Sevy | Mercredi, 10 Octobre 2018  - 15:30
  Réponse à 18-Avouantheboss
  Pourquoi pensez vous que votre proposition est équitable?
Je vous fais deux contre-propositions:
Les députés de l'opposition parlementaire sont répartis comme suit:
CST = 20 Député dont ADDI = 3; ANC= 17.
ARC EN CIEL = 5 Députés
UFC = 3 Députés, dont un dissident (ORE DJIMON)
SURSAUT = 1 Député.

En considérant un scrutin de liste par rapport au poids des partis politiques de l'opposition parlementaire, on arrive à:

CST = 4 sièges.
ARC EN CIEL = 1 siège
SURSAUT = 0 siège
UFC = 0 siège.
autre sénario, on rassemble les députés de l'opposition et on vote les candidats proposés pour la CENI, vous pensez que l'UFC va avoir un siège?

L'UFC a eu tord et a suffisamment démontré et démontre encore que l'opposition ne doit pas lui faire confiance: en s'associant à la CENI quant les autres réclamaient de meilleures conditions d'organisation des scrutins,et en refusant de retirer son élément actuel de la CENI.

 35   Nimpportequoi! | Mercredi, 10 Octobre 2018  - 14:38
  Réponse à 30-Transition
  Vous parlez tjs de democratie democratie, la democratie fonctionne tjs sur des lois. Dites nous c'est quelle loi qui qualifie un parti politique d'opposant? C'est sur quelles lois on se base pour remplacer un parti parlementaire à la CENI? Soyez un peu serieux dans ce pays. Tous des commediens.



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com