Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 7:05:03 AM Samedi, 22 Septembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Pour une alternance démocratique, la diaspora togolaise fait une proposition à la Coalition des 14


politique

iciLome | | 39 Commentaires |Imprimer Lu : 5685 fois


Les Togolais de la diaspora ne baissent pas les bras dans la recherche de solution pour une alternance démocratique au Togo. Ils viennent de faire une proposition de recommandations à la Coalition des 14 partis de l’opposition à cet effet. Lisez plutôt !

Sujet: Proposition de recommandations de citoyens actifs de la diaspora togolaise à l’endroit de la C14 en vue d’une alternance démocratique immédiate au Togo.

Luzern, Suisse, le 09 Septembre 2018


Chers leaders,

Epris d’un sentiment patriotique et conscients du devoir que ceci exige de tout bon citoyen, nous, divers acteurs actifs de la diaspora togolaise de tous horizons, préoccupés par la situation politique confuse dans laquelle navigue notre chère patrie le Togo depuis le 19 Aout 2017, venons par ce mémorandum, qui fera l’objet d’une lettre ouverte, nous adresser fraternellement à vous, leaders et membres de la coalition des quatorze partis de l’opposition togolaise (C14), pour vous émettre nos points de vue sur cette nouvelle étape difficile que traverse notre pays.

Pour commencer, nous tenons à vous exprimer nos remerciements, notre soutien et nos encouragements pour ce désir qui vous a toujours animés de vous dévouer, sur plusieurs plans, pour essayer de changer le sort de notre pays qui semble être jeté définitivement dans une fatalité quasi-irrémédiable.

Il n’est nul besoin de vous rappeler l’évidence qu’aucun être humain n’est jamais parfait, malgré ses énormes qualités. C’est pourquoi beaucoup de vos concitoyens, vivant au Togo ou hors de nos frontières, ont très souvent eu à vous adresser de diverses manières des critiques parfois acerbes mais constructives. Vous ne devez pas tenir rigueur de la forme que ces critiques peuvent prendre, mais tout simplement considérer le désir des uns et des autres à voir les choses évoluer autrement, pour que notre pays sorte enfin du bagne cinquantenaire auquel l’a condamné le règne dynastique des Gnassingbé et leur clan.

Considérez que tout responsable social ou politique est une personne exposée et susceptible d’approbation ou de désaveu de la part de la masse populaire. Armez-vous donc de plus de courage, de patience et de discernement pour mettre en avant le salut du peuple pour lequel vous vous êtes engagés depuis plusieurs décénnies.

Tout comme nous, vous n’ignorez pas le type de régime que nous combattons de toutes nos forces : une dynastie machiavélique de type colonial, soutenue sans relâche par une armée sanguinaire et anti-républicaine, érigée par les mains noires des puissances impérialistes occidentales et leurs multinationales, dont la France en chef de file. Un régime qui, malgré sa vieillesse de 52 ans, sa stérilité et son échec sur tous les plans dans la gestion du Togo, ne lésine sur aucun moyen
pour s’éterniser.

Chers leaders, sachant que vous êtes presque tous des militants précoces qui se sont levés dès le vent des contestations populaires ayant officiellement emporté notre pays dans le combat pour sa liberté à partir du 05 Octobre 1990, nous n’avons pas besoin de passer en revue tous les efforts et sacrifices que beaucoup parmi vous ont consentis, au péril de leur vie, pour l’avènement d’un Togo démocratique. Il est inutile de rappeler à une mère comment elle a porté sa grossesse et les douleurs qu’elle a endurées pendant l’enfantement. Vous savez tout le mal que vous vous êtes donné, chacun à sa manière, pour le changement politique au Togo, sans grand succès apparent jusqu’ici, hélas, à cause des atrocités, hypocrisies et malices du pouvoir RPT rebaptisé UNIR qui ne veut en aucun cas rendre le changement démocratique possible sur la Terre de nos Aïeux.

Nous voulons ici encore rappeler, puisque bien des Togolais semblent sitot l’oublier, que de 1990 à ce jour, le Togo comptabilise 6 élections presidentielles toutes frauduleuses et lourdement meurtrières pour le peuple, 4 élections léglisatives de la meme teneur en fraudes et trucages massifs, 26 dialogues et accords politiques, entre pouvoir et oppositions, sans issues salvatrices pour les Togolais qui n’en peuvent plus de souffrir des suites de tous les blocages nés des querelles politiques.

Et nous sommes au regret de constater une évidence que personne, ni vous ni nous, ne peut plus nier: le 27e dialogue politique togolais dans lequel le RPT-UNIR a embarqué la C14, sans le consentement du peuple que vous supposez représenter, est un nouvel échec. Ce dialogue, comme les précédents, ne mènera nullement ni aujourd’hui, ni demain le peuple togolais à l’alternance pour laquelle il s’est lourdement sacrifié.

Sur ce, et vu la manne accordée par le syndicat des chefs d’État de l’Ouest africain, CEDEAO, au RPT-UNIR agonisant, par le biais de sa « Feuille de Route » ambigue qui offre à Faure Gnassingbe et sa clique une occasion de mise en oeuvre de leurs plans de diversions habituelles, que nous connaissons tous, dans l’unique but de conserver leur pouvoir usurpé, il nous tient à coeur de vous adresser les recommandations suivantes censées créer les conditions d’une vraie alternance dans notre pays:

1- La C14, si elle représente réellement le peuple comme cela se fait dire, doit se référer régulièrement au peuple togolais, le premier et vrai détenteur de la souveraineté nationale, afin de recueillir son avis et agir conformement à lui.
2-
2- La C14 doit rendre fidèlement et régulièrement compte au peuple dont elle est sensée avoir obtenu le mandat d’agir. Ceci doit se faire à travers des meetings d’information, des conférences de presse et des publications sur les réseaux sociaux et les autres masses-médias.

3- La C14 doit se rendre à l’évidence que la CEDEAO ne peut pencher en faveur du peuple togolais que lorsque celui-ci affiche manifestement son désir indiscutable d’en finir avec ce système cinquantenaire des Gnassingbe et sa milice armée. Et la seule arme dont dispose ce peuple face à la dictature restent les manifestations de rue qu’il faudra reprendre incessamment dans le but de généraliser le soulèvement populaire porteur de changement démocratique.

4- La C14, en s’associant avec les organisations de la société civile crédible, doit donc valablement se servir de cette arme du peuple, les manifestations de rue, pour stopper immédiatement la course entêtée dans laquelle s’est lancé le RPT-UNIR à travers les travaux de sa CENI-béquille et partisane taillée sur mesure pour lui garantir une énième victoire frauduleuse.

5- La C14 doit exiger de la CEDEAO et de toutes les organisations internationales engagées de près ou de loin dans la crise togolaise:

-La mise en place sans délai du comité de suivi promis par la CEDEAO pour superviser le processus électoral.
-La libération immédiate et sans conditions de tous les détenus arbitraires dans le cadre des manifestations, et en l’occurrence ceux de la société civile au rang desquels EZA Kokou et KOKODOKO Mesennth du mouvement citoyen Nubuéké, SATCHIVI Folly du mouvement « En Aucun Cas » et JOHNSON AssibaBiova, président de l’organisation civile REJADD.
-La levée du siège sur les villes assiégées dont Sokodé, Bafilo et Mango et l’autorisation des manifestations de toutes les formations politiques sur toute l’étendue du territoire togolais.
-La recomposition de la CENI afin d’avoir une représentation pouvant servir de contrepoids aux manoeuvres frauduleuses du RPT-UNIR, ainsi qu’une profonde réforme de la Cour Constitutionnelle qui à elles deux ont toujours été les organes d’institution et de validation des fraudes et trucages électoraux, sources de tensions, de troubles, de violences et de milliers morts...

-Le redécoupage électoral, la refonte du fichier électoral, un recensement complet avec des cartes d’électeurs biométrisées.
-Le déploiement d’une force de la CEDEAO pour sécuriser le processus, rôle que n’a jamais joué l’armée togolaise inféodée au régime.
- L’exigence du vote de la diaspora togolaise.

Par ailleurs, il ne serait pas outrancier de déclarer, que tant que toutes ces mesures ne seront pas satisfaites, aucun parti politique se réclamant de l’opposition ne doit participer à aucune élection dont nous connaissons tous d’avance les résultats. En ce sens, l’unique et immuable devise de tous les partis de la C14 doit être: «PAS DE RÉFORMES, PAS D’ÉLECTIONS AU TOGO!»

Cette lutte n’a que trop duré, et nous devons empêcher ce pouvoir pernicieux qui fait tout pour faire croire à une frange de citoyens indolents que la dictature était mieux que la démocratie pour laquelle le peuple est si tant éprouvé!

Il est donc logique que le peuple, qui jusqu’ici a payé le plus lourd tribut dans cette lutte, mette en garde tout parti ou individu qui, au nom du peuple, participera à une élection sans toutes les réformes constitutionnelles, institutionnelles et du cadre électoral, qu’il sera combattu au même titre que le RPT-UNIR et ses acolytes. Il est désormais révolu, le temps où l’opposition doit servir de pigeon au régime RPT-UNIR pour se donner aux yeux du monde une légitimité de façade à travers des élections truquées aux résultats préfabriqués. C’est donc le moment pour tous les acteurs de la vie politique togolaise de réaliser que désormais dans notre chère Patrie, face à un peuple révolté et aussi déterminé que le nôtre, plus rien ne sera comme avant!

Nous restons disposés à collaborer étroitement avec la C14 et toutes les organisations crédibles de la société civile togolaise engagées pour l’alternance, afin d’apporter toutes nos contributions nécessaires pour la victoire finale du peuple.

C’est ensemble et dans la vérité de notre engagement pour un Togo nouveau que les fils et filles du Togo et de la Diaspora parviendront à conjurer un meilleur sort pour notre patrie. Nous restons ouverts et disponibles à vos suggestions.
Meilleures salutations.

Ont signé:

EmmanuellaEssivi KPETSU, Karlsruhe, République Fédérale d’Allemagne.
Romaricson ALOGNON, Bremen, République Fédérale d’Allemagne.
David KPELLY, Bamako, République du Mali.
Olivier TOKANOU, Meet Maastricht, Pays-Bas
KokouNouwozan LANGUEH, Montréal, CANADA.
Léandre APPOM, Minneapolis, USA.
Hubert ATISSO, Davenport, Iowa, USA.
Jean-Paul EdohNunyava OUMOLOU, Luzern, Confédération Suisse.

NOTRE CONTACT :
Email : groupe.strategiquetg@gmail.com / Téléphone + WhatsApp : +41 79 472 1854.





Autres titres

Togo les soutiens de habia s’enchaînent devant l’ambassade du ghana 
Togo ftcd : un an d’activités d’éveil des consciences 
Togo crise politique/la facilitation en difficulté : condé manœuvre pour sauver faure 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 39   michelin | Lundi, 17 Septembre 2018  - 22:14
  Réponse à 35-Maximus Djitri
  on ne peut pas trouver des sudistes dans notre armée milice car ils ne peuvent pas. Ici c'est garçons. On ne recrute pas les femmes que vous êtes. Quand on annonce un recrutement dans le sud, vous fuyez tous comme si Boko haram était annoncé. Vous allez d'ailleurs faire quoi dans l'armée. Ce n'est pas la bouche

 38   Jihadiste Atchadam | Samedi, 15 Septembre 2018  - 10:45
  Jean-Pierre et Eric Dupuy en pleine discussion
Eric Dupuy : Mon président sais-tu que si nous ne savons pas faire, Tikpi Atchadam va nous damer le pion aux prochaines élections ?
J-P Fabre : Eric, ne fait pas attention à lui. Le pouvoir en place nous a déjà facilité la tâche en lui collant l'étiquette de jihadiste. Nous devons plutôt accentuer nos efforts sur le pouvoir RPT/UNIR. Tu sais que Faure Gnassingbé demeure encore coriace malgré toute la campagne que nous menons contre lui. Rien qu'à voir l'enthousiasme des populations qui l'accueillent quand il se déplace l'on se demande à quoi à finalement servi toute notre campagne de dénigrement contre lui. Tout le monde cherche à lui serrer la main, à le toucher. Quand je vois ça, j'ai envie d'exploser.
Eric Dupuy : C'est vrai le petit là garde toujours intact sa popularité. Je dirais même qu'il gagne en popularité. Et portant nous formons une coalition de 14 partis politiques contre le RPT/UNIR seul. On dirait que les 13 autres partis politiques qui sont avec nous ne nous apportent pas grand-chose.
J-P Fabre : Je suis d'avis avec toi sur la popularité grandissante du dictateur Faure Gnassingbé. Cela me déçoit beaucoup. C'est comme si nous n'avions rien fait depuis des années. Je vois aussi que notre stratégie de contestation systématique de ses victoires électorales n'ont pas du tout payé. Parlant de l'apport des 13 autres partis politiques qui sont avec nous dans la coalition, je suis encore plus déçu. Leur participation à la coalition ne nous apporte aucune valeur ajoutée. C'est un véritable leurre quand nous pensons que le PNP nous renforce dans le Nord. Tiens ! Le PNP est actif uniquement dans trois villes du Nord du pays : Sokodé, Bafilo et Mango. Sais-tu que dans le Nord du pays c'est uniquement dans ces villes que l'UF et aujourd'hui l'ANC disposent de sièges de députés ?
Eric Dupuy : Oui, je le sais
J-P Fabre : C'est justement nos militants qui ont rejoint le PNP. Donc le PNP ne nous apporte rien de nouveau. Il nous fragilise plutôt dans ces localités. Tu verras qu'aux prochaines législative l'UFC et l'ANC ne gagneront aucun siège dans le Nord.
Eric Dupuy : Mais ce n'est pas mauvais aussi. Ces sièges que gagnera probablement le PNP reviendront à l'opposition.
J-P Fabre : Non ! Tu ne comprends rien Eric. Il ne faut pas faire confiance à Atchadam. Il menace déjà mon leadership de l'opposition. Si nous ne gagnons les sièges de ces localités du Nord du pays, je préfère qu'ils reviennent à au RPT/UNIR. Comme ça eux ils gardent le pouvoir et moi je garde mon titre de chef de file de l'opposition. Tu sais que dans la coalition mis à par le PNP qui menace mon leadership tout le reste n'est que coquilles vides. Ils ne valent rien sur le terrain.
Eric Dupuy : Han ! C'est vrai? La CDPA, le CAR, ADDI, le FDS aussi ?
J-P Fabre : Tous ! Le cas de la CDPA me fâche vraiment. Sa présidente Adjamagbo Jonson ne vaut absolument rien sur le terrain mais elle veut à tout prix s'imposer. Regarde ! Elle n'a rien obtenu à la présidentielle de 2010. Elle a même été battue dans ce qu'elle appelle son fief à Atakpamé lors des législatives de 2013. Son cas me dérange beaucoup. Elle s'est pratiquement barricadée à la tête du CAP 2015 alors que c'est une présidence tournante au départ. Ce qui me fâche encore d'elle c'est qu'elle veut faire partie de toutes les délégations de la coalition. Pour aller en France rencontrer Alpha Condé, elle a tout fait pour être dans la délégation. Pour aller en Guinée, au Ghana c'est pareil.
Eric Dupuy : Mais tu es le chef de file de l'opposition. Tu dois le lui dire en face.
J-P Fabre : Non ! Pour le moment j'ai besoin d'eux pour une union de façade. Tu sais que les populations souhaitent l'union de l'opposition.
Eric Dupuy : Oui. Elles nous le disent quand nous allons en tournée à travers le pays.
J-P Fabre : Ok ! Donc j'ai besoin d'eux pour une union de façade. Quand je vais gagner, je vais dire la vérité à chacun d'eux. Ils pensent que si je gagne ils auront quelque chose. Ils n'auront rien. Tu n'as pas encore oublié ce que j'avais fait avec le CST, je l'espère.
Eric Dupuy : Rappelle moi j'oublie déjà.
J-P Fabre : Tu te souviens que le CST était allé aux élections législatives de 2013 dans un scrutin de liste et à la fin des partis politiques ont réclamé des sièges. Je ne leur avais rien donné. J'avais gardé tous les sièges pour l'ANC et ils sont partis.
Eric Dupuy : Ah oui, je me souviens.
J-P Fabre : C'est la même chose que nous allons faire à tous ces tonneaux vides qui sont avec nous dans la coalition des 14. En fait le pouvoir appartient au gens du Sud. Et quand je dis Sud ce n'est pas tout le Sud. Le pouvoir appartient aux gens d'Aného et de Lomé. Et quand je dis Aného et Lomé ce n'est pas tout le monde. Le pouvoir au Togo appartient au métis. Donc il nous appartient. Ne dis à personne, tu entends ?
Eric Dupuy : Oui mon président. Mais tu as un sérieux handicap : tu n'as jamais travaillé. Tu n'as jamais occupé un poste de direction. Et les populations le savent. Je crois même que c'est ça qui a été à la base de ton échec à l'élection présidentielle de 2010 et de 2015. Je crois que les populations craignent de remettre le pays aux mains de quelqu'un qui n'a jamais travaillé ou dirigé un service. Regarde ! Tu n'as jamais exercé une fonction ministérielle. Regarde un peu dans la sous-région. Tous les chefs d'Etat en poste actuellement dans leur pays sont de grands routiers de l'administration de leurs pays. Nana Akoufo Ado qui joue le rôle de facilitateur dans notre dialogue a passé par une longue expérience administrative avant de devenir Président du Ghana. Il a même été Ministre des affaires étrangères au Ghana. Rock Marc Christian Kaboré au Burkina n'est plus à présenter. C'est un vieux routier de l'administration burkinabé. Mohamadou Issoufou au Niger pareil ! Macky Sall au Sénégal a même été Premier Ministre de Wad. Alassan Ouwatara en Côte d'Ivoire, tu connais mieux son histoire que moi. Patrice Talon au Bénin tout près, tous les béninois savent de quoi il est capable avant de le porter à la tête du Bénin. Ibrahim Boubacar Kéita au Mali. La liste est longue. Georges Weah tout récemment au Liberia a été gouverneur d'une région. Quand je regarde ton cas moi-même je suis dérangé. Je suis un jour arrivé à penser que tu constitue le vrai problème de l'opposition togolaise. Quand nous étions dans l'UFC, nous avons dénigré de valeureuses personnes comme Edem Kodjo, Yaovi Agboyibor, Kofigoh alors qu'ils sont des politiciens de grande valeur. Pascal Bdjona, Gilbert Fossoun Houngbo, Barry Moussa Barké, Artèm Ahoumey Zunu, Gilbert Bawara, tous ces gens là sont bons pour diriger notre pays. Ils sont mieux placés que toi pour conduire un jour aux destinées de notre nation. Mais malheureusement tu ne veux pas l'entendre de cette oreille. Pour toi ils ont été des collabos. C'est quoi cette histoire de collabo qui ne nous fait pas avancer ?
J-P Fabre : Je sais tout ça, mais je ne reculerai jamais. Tu sais ? En politique il n'y pas de cadeau à faire à son adversaire.
Eric Dupuy : Tu es vraiment têtu. Et ce n'est pas bon pour notre pays. Je vais te dénoncer un jour. Car trop c'est trop.

 37   Sudiste Nordiste | Samedi, 15 Septembre 2018  - 7:46
  Réponse à 7-Fernando garcia
  La plupart des Togolais qui vivent en Europe ou aux Etats Unis ont très bien réussi leur vie. ils vivent très bien. Ils vivent dans les plus beaux quartiers. ils ne font partie d'aucun parti politique. Ils sont chirurgiens, avocats, ingénieurs, professeurs, chefs d'entreprise, députés etc ...

 36   abawe | Vendredi, 14 Septembre 2018  - 16:21
  Réponse à 35-Maximus Djitri
  Tu es là encore à m'insulter???😕 pourquoi mn frère ???.. la vérité souvent blesse mais ne tue pas.😁
Le jour où je verai un porte parole de ce groupe de dupe(agboyibo)....qui est du nord( gogue,wolou,tchipki, targone,abi tchessa..) vraiment nous tous on dira au grand fort(Faure)du pays de quitter vite le pouvoir pour vous le donner CADEAU...car vraiment vous aimez aussi l'alternance en votre sein (c1?)😂

 35   Maximus Djitri | Vendredi, 14 Septembre 2018  - 14:55
  Réponse à 34-abawe
  Espece de tribaliste et de raciste inculte sans aucun honneur ni probite morale.
Dans 1e association ou regroupement tel que la C14 il y a des portes paroles qui st unaniment elu pour s exprimer au nom du groupe.

J ai une question pour toi salope?
Combien de generaux ou d officiers sudistesvy a t-il ds votre milice tribale genocidaire dite FAT?

Combien de sudistes sont aux postes de commandement sensibles ds la milice tribale FAT???

Combien de sudistes y a t il ds la milice tribale qui commandent 1e zone militaire, un camp militaire ou 1e force speciale???

Et j en passe pour l administration et les societes d etat?????

Depuis que vote putain de CENI corrompue a ete cree combien de president sudistes ont ete nommes a la tete de la CENI.

Et ce trouffion malsein aussi veut accuser la C14 de tribalisme.

Va balayer devant ta porte avant de vouloir commenter sur les salete devant la porte d autrui.

Prochainement reflechis bien avant de raconter des conneries pareils.

 34   abawe | Vendredi, 14 Septembre 2018  - 14:2
  Réponse à 32-El Niño
  Nous à Unir nous sommes intelligent ...nous voulons couplets les deux résultats (19juillet et le 20 décembre) avant proclamation ..😁
Dc tes amis(c1?) et toi attendez posément le soir du 20 décembre..😁
Comprendo...!!!😂

 33   abawe | Vendredi, 14 Septembre 2018  - 13:58
  Réponse à 32-El Niño
  Nous à Unir nous sommes intelligent ...nous voulons complet les deux résultats (19juillet et le 20 décembre) avant la proclamation des résultats...😁
Dc tes amis(c1?) et toi attendez posément le soir du 20 décembre..😁
Comprendo...!!!😂

 32   El Niño | Vendredi, 14 Septembre 2018  - 13:44
  Réponse à 28-abawe
  Abawé, As-tu le résultat du réferendum tenu le 19 juillet 2018 au Togo?

Je viens juste de me réveiller et j'ai juste besoin de nouvelles fraiches sorties des labo Unir/Rpt.

 31   Sudiste Nordiste | Vendredi, 14 Septembre 2018  - 13:40
  Réponse à 7-Fernando garcia
  La plupart des Togolais qui vivent en Europe ou aux Etats Unis ont très bien réussi leur vie. ils vivent très bien. Ils vivent dans les plus beaux quartiers. ils ne font partie d'aucun parti politique. Ils sont chirurgiens, avocats, ingénieurs, professeurs, chefs d'entreprise, députés etc ...

 30   chromosome 21 | Vendredi, 14 Septembre 2018  - 13:36
  Réponse à 28-abawe
  qu'est ce qui a impossible au togo ?




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com