Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 7:27:22 AM Samedi, 22 Septembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Réactions des Togolais par rapport aux déclarations de Bawara et d'Adjamagbo


politique

iciLome | | 19 Commentaires |Imprimer Lu : 6352 fois


Au sortir des travaux du comité de suivi de la CEDEAO mardi à Lomé, le ministre Gilbert Bawara s'adressait aux leaders de la Coalition des 14 en ces termes : « Les initiatives seront prises pour qu'un débat démocratique ait lieu à l'Assemblée Nationale, afin que les réformes préconisées dans la feuille de route de la CEDEAO puissent être réalisées dans les délais requis. Nous espérons et nous restons convaincus que la même volonté, même si elle n'est pas encore totale du côté de nos frères et sœurs de la Coalition des 14, qu'ils ne manqueront pas de prendre le train en chemin, parce que le train est parti, il s'agit maintenant de le rattraper et de faire en sorte que nous puissions parachever le chemin et la route ensemble sur la voie de la mise œuvre des réformes, sur la voie de la tenue des élections le 20 décembre 2018 ». En conférence de presse hier à Lomé, Brigitte Adjamagbo Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14 a répondu à ces métaphores du ministre de la Fonction Publique. « Nous voulons rassurer monsieur Bawara que le train dans lequel il veut nous emmener n'arrivera pas à bon port. Nous sommes fermes. La lutte togolaise ne peut être perdue. C'est une lutte de survie. On nous a suffisamment bernés. Ça suffit ! Nous invitons le pouvoir à revenir à la raison. Nous invitons la population pour les prochaines manifestations massives », a-t-elle déclaré. Ce jeudi matin Dans l'émission « Audit-Actu » sur la radio Victoire Fm, bon nombre de Togolais ont réagi par rapport à ces déclarations de Gilbert Bawara et de Mme Brigitte Adjamagbo Johnson. Suivez plutôt !



Godfrey Akpa




Autres titres

Togo chronique de kodjo epou : la marche à reculons 
Togo les soutiens de habia s’enchaînent devant l’ambassade du ghana 
Togo ftcd : un an d’activités d’éveil des consciences 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 19   Jihadiste Atchadam | Samedi, 15 Septembre 2018  - 10:44
  Jean-Pierre et Eric Dupuy en pleine discussion
Eric Dupuy : Mon président sais-tu que si nous ne savons pas faire, Tikpi Atchadam va nous damer le pion aux prochaines élections ?
J-P Fabre : Eric, ne fait pas attention à lui. Le pouvoir en place nous a déjà facilité la tâche en lui collant l'étiquette de jihadiste. Nous devons plutôt accentuer nos efforts sur le pouvoir RPT/UNIR. Tu sais que Faure Gnassingbé demeure encore coriace malgré toute la campagne que nous menons contre lui. Rien qu'à voir l'enthousiasme des populations qui l'accueillent quand il se déplace l'on se demande à quoi à finalement servi toute notre campagne de dénigrement contre lui. Tout le monde cherche à lui serrer la main, à le toucher. Quand je vois ça, j'ai envie d'exploser.
Eric Dupuy : C'est vrai le petit là garde toujours intact sa popularité. Je dirais même qu'il gagne en popularité. Et portant nous formons une coalition de 14 partis politiques contre le RPT/UNIR seul. On dirait que les 13 autres partis politiques qui sont avec nous ne nous apportent pas grand-chose.
J-P Fabre : Je suis d'avis avec toi sur la popularité grandissante du dictateur Faure Gnassingbé. Cela me déçoit beaucoup. C'est comme si nous n'avions rien fait depuis des années. Je vois aussi que notre stratégie de contestation systématique de ses victoires électorales n'ont pas du tout payé. Parlant de l'apport des 13 autres partis politiques qui sont avec nous dans la coalition, je suis encore plus déçu. Leur participation à la coalition ne nous apporte aucune valeur ajoutée. C'est un véritable leurre quand nous pensons que le PNP nous renforce dans le Nord. Tiens ! Le PNP est actif uniquement dans trois villes du Nord du pays : Sokodé, Bafilo et Mango. Sais-tu que dans le Nord du pays c'est uniquement dans ces villes que l'UF et aujourd'hui l'ANC disposent de sièges de députés ?
Eric Dupuy : Oui, je le sais
J-P Fabre : C'est justement nos militants qui ont rejoint le PNP. Donc le PNP ne nous apporte rien de nouveau. Il nous fragilise plutôt dans ces localités. Tu verras qu'aux prochaines législative l'UFC et l'ANC ne gagneront aucun siège dans le Nord.
Eric Dupuy : Mais ce n'est pas mauvais aussi. Ces sièges que gagnera probablement le PNP reviendront à l'opposition.
J-P Fabre : Non ! Tu ne comprends rien Eric. Il ne faut pas faire confiance à Atchadam. Il menace déjà mon leadership de l'opposition. Si nous ne gagnons les sièges de ces localités du Nord du pays, je préfère qu'ils reviennent à au RPT/UNIR. Comme ça eux ils gardent le pouvoir et moi je garde mon titre de chef de file de l'opposition. Tu sais que dans la coalition mis à par le PNP qui menace mon leadership tout le reste n'est que coquilles vides. Ils ne valent rien sur le terrain.
Eric Dupuy : Han ! C'est vrai? La CDPA, le CAR, ADDI, le FDS aussi ?
J-P Fabre : Tous ! Le cas de la CDPA me fâche vraiment. Sa présidente Adjamagbo Jonson ne vaut absolument rien sur le terrain mais elle veut à tout prix s'imposer. Regarde ! Elle n'a rien obtenu à la présidentielle de 2010. Elle a même été battue dans ce qu'elle appelle son fief à Atakpamé lors des législatives de 2013. Son cas me dérange beaucoup. Elle s'est pratiquement barricadée à la tête du CAP 2015 alors que c'est une présidence tournante au départ. Ce qui me fâche encore d'elle c'est qu'elle veut faire partie de toutes les délégations de la coalition. Pour aller en France rencontrer Alpha Condé, elle a tout fait pour être dans la délégation. Pour aller en Guinée, au Ghana c'est pareil.
Eric Dupuy : Mais tu es le chef de file de l'opposition. Tu dois le lui dire en face.
J-P Fabre : Non ! Pour le moment j'ai besoin d'eux pour une union de façade. Tu sais que les populations souhaitent l'union de l'opposition.
Eric Dupuy : Oui. Elles nous le disent quand nous allons en tournée à travers le pays.
J-P Fabre : Ok ! Donc j'ai besoin d'eux pour une union de façade. Quand je vais gagner, je vais dire la vérité à chacun d'eux. Ils pensent que si je gagne ils auront quelque chose. Ils n'auront rien. Tu n'as pas encore oublié ce que j'avais fait avec le CST, je l'espère.
Eric Dupuy : Rappelle moi j'oublie déjà.
J-P Fabre : Tu te souviens que le CST était allé aux élections législatives de 2013 dans un scrutin de liste et à la fin des partis politiques ont réclamé des sièges. Je ne leur avais rien donné. J'avais gardé tous les sièges pour l'ANC et ils sont partis.
Eric Dupuy : Ah oui, je me souviens.
J-P Fabre : C'est la même chose que nous allons faire à tous ces tonneaux vides qui sont avec nous dans la coalition des 14. En fait le pouvoir appartient au gens du Sud. Et quand je dis Sud ce n'est pas tout le Sud. Le pouvoir appartient aux gens d'Aného et de Lomé. Et quand je dis Aného et Lomé ce n'est pas tout le monde. Le pouvoir au Togo appartient au métis. Donc il nous appartient. Ne dis à personne, tu entends ?
Eric Dupuy : Oui mon président. Mais tu as un sérieux handicap : tu n'as jamais travaillé. Tu n'as jamais occupé un poste de direction. Et les populations le savent. Je crois même que c'est ça qui a été à la base de ton échec à l'élection présidentielle de 2010 et de 2015. Je crois que les populations craignent de remettre le pays aux mains de quelqu'un qui n'a jamais travaillé ou dirigé un service. Regarde ! Tu n'as jamais exercé une fonction ministérielle. Regarde un peu dans la sous-région. Tous les chefs d'Etat en poste actuellement dans leur pays sont de grands routiers de l'administration de leurs pays. Nana Akoufo Ado qui joue le rôle de facilitateur dans notre dialogue a passé par une longue expérience administrative avant de devenir Président du Ghana. Il a même été Ministre des affaires étrangères au Ghana. Rock Marc Christian Kaboré au Burkina n'est plus à présenter. C'est un vieux routier de l'administration burkinabé. Mohamadou Issoufou au Niger pareil ! Macky Sall au Sénégal a même été Premier Ministre de Wad. Alassan Ouwatara en Côte d'Ivoire, tu connais mieux son histoire que moi. Patrice Talon au Bénin tout près, tous les béninois savent de quoi il est capable avant de le porter à la tête du Bénin. Ibrahim Boubacar Kéita au Mali. La liste est longue. Georges Weah tout récemment au Liberia a été gouverneur d'une région. Quand je regarde ton cas moi-même je suis dérangé. Je suis un jour arrivé à penser que tu constitue le vrai problème de l'opposition togolaise. Quand nous étions dans l'UFC, nous avons dénigré de valeureuses personnes comme Edem Kodjo, Yaovi Agboyibor, Kofigoh alors qu'ils sont des politiciens de grande valeur. Pascal Bdjona, Gilbert Fossoun Houngbo, Barry Moussa Barké, Artèm Ahoumey Zunu, Gilbert Bawara, tous ces gens là sont bons pour diriger notre pays. Ils sont mieux placés que toi pour conduire un jour aux destinées de notre nation. Mais malheureusement tu ne veux pas l'entendre de cette oreille. Pour toi ils ont été des collabos. C'est quoi cette histoire de collabo qui ne nous fait pas avancer ?
J-P Fabre : Je sais tout ça, mais je ne reculerai jamais. Tu sais ? En politique il n'y pas de cadeau à faire à son adversaire.
Eric Dupuy : Tu es vraiment têtu. Et ce n'est pas bon pour notre pays. Je vais te dénoncer un jour. Car trop c'est trop.

 18   El Niño | Vendredi, 14 Septembre 2018  - 10:2
  Réponse à 17-Emefa
  Emefa, je te retourne la question: Où sont tes 3 enfants aujourd'hui? Tous aux USA n'est-ce pas?

 17   Emefa | Vendredi, 14 Septembre 2018  - 4:51
  Il faut être dupe pour pouvoir sacrifier votre vie à cause des politiciens.
Demandez-vous d'abord où sont leurs enfants dans cette lutte ? Eux ne sont pas concernés ? Ils ne sont pas des Togolais comme toi ?
Yakamé to

 16   Togotogo | Jeudi, 13 Septembre 2018  - 22:2
  Réponse à 13-KOZAX
  Notre pays est profondément malade... Des délégations spéciales par- ci, des membres de la CENI par-là ..., bref des gens qui ne représentent qu'eux-mêmes. Et tout cela en plein vingt et unième siècle. Il faut que ceux qui dirigent ce pays se souviennent qu'ils sont des êtres humains, avec un cerveau humain et se posent la seule question valable à cette étape de notre Histoire commune : Quel Togo laisserons-nous à nos enfants? Nous ne sommes que de passage.N'est ce pas Messieurs Bawara et consor.

 15   Le renard | Jeudi, 13 Septembre 2018  - 19:20
  Réponse à 11-KOZAX
  Ce Joachim n'est pas un journaliste c'est un mal formé il ne maîtrise même pas le français. Je respecte le journaliste Jacob bien forme

 14   Ekam | Jeudi, 13 Septembre 2018  - 17:44
  Si vous croyez vraiment que la chine ne se mele pas de la politique d autres pays, vous vous trompez. Ces dirigeants de la cedeao sont des marionnetes de la chine et ne feront que ce que la chine veut. Faure est soutenu par la chine

 13   KOZAX | Jeudi, 13 Septembre 2018  - 16:50
  Réponse à 10-MAXIMUS DJITRI
  Pourriez-vous à l'avenir limiter vos attaques à des faits faits concrets au lieu de parler de civilisation universelle de Lomé et de ses habitants? Vous avez à juste titre essayé de démontrer à Franck que le peuple peut prendre le pouvoir par la rue, mais malheureusement vous avez utilisé le mauvais exemple. En effet, les assassins avaient fait appel à Nicolas Grunitzky, après leur crime du 13 janvier 1963, pour assurer l'intérim, juste le temps pour eux de se préparer à prendre le pouvoir. Ils ont manipulé le peuple qui croyait se débarrasser de l'homme de l'autonomie interne sous le giron français. Et qui a pris le pouvoir après le départ de Grunitzky? L'assassin du 13 janvier. Et qui est le parrain de cette comédie macabre? Je vous laisse deviner si vous possédez vraiment cette civilisation universelle de Lomé et de ses habitants.

 12   SEVI | Jeudi, 13 Septembre 2018  - 16:49
  ce journaliste je ne sais pas ou il a eu son diplome de journaliste si il est un simple animateur il n a qu a rester dans son jeu il n a pas a poser certaine questions merci nous voulons une reconciliation et non un train de voyoux ou un bus le chef de gars n a qu a apprendre a parler au lieu de faire la pluie et le beau temps

 11   KOZAX | Jeudi, 13 Septembre 2018  - 15:59
  Faux débat! Les journalistes orientent les discussions sur une mauvaise piste. Quand la CENI devient l'objectif principal de la lutte, il n'y a aucun doute qu'on s'achemine vers le passé. Et quand le journaliste Joachim, en réponse à Mawulawoe, dit que "bloquer le train" est contre les lois du pays, il démontre qu'il s'y connaît mal en matière de droits civiques. Y a-t-il des critères de sélection des journalistes dans notre pays?

 10   MAXIMUS DJITRI | Jeudi, 13 Septembre 2018  - 15:59
  Réponse à 3-Franck
  "le pouvoir par la rue n'existe pas" selon l'intervenant Franck.
Ca fait un moment et depuis qu'il a commencer par me talonner que je suis les ecris du sieur Franck.
Vraiment, j ai noter a travers ses ecrits que ce monsieur qui se prenomme Franck est tout d'abord un DEMI-LETTRE facon Eyadema et en plus c'est un inculte notoire et tres tres nocif en ce qui concerne la verite l'honnete morale qui doivent les actions d'1 individu.

En plus Monsieur Franck a une culture generale tres tres limite et un vocabulaire tres tres pauvre.

Le pauvre bougre a pratiquement des problemes a faire une analyse coherente et convaincante.

Il passe son temps sur ce site a raconter des aneries sans tete ni queue.
Voila pour l'essentiel a quoi se resume ce personnage foncierement deregler mentalement qui plus est un zele tribal de la galaxie des Gnassingbe.

Par rapport a la quotation que j ai tirer de son verbiage creux ecris plus bas, je voudrais raffraichir la memoire du sieur Franck que son compere Eyadema etait arrive au pouvoir par la rue en 1967.

S' il n y avait pas eu la pression des habitants Lome Commune sur Nicolas GRUNITZKY,par des manifestations massives ds les rues de Lome, ce dernier n'aurait demissioner et par consequent Eyadema Gnassingbe ne serait jamais devenu President afin que le sieur Franck puisse sortir de ses montagnes a Adjengre et traverser la brousse de son village pour venir connaitre la civilisation universelle de Lome et de ses habitants.

Donc Monsieur Franck, fais fonctionner to cerveau et vas dans les bibliotheques pour faire des recherches sur l'histoire du Togo avant de venir exposer tes tares congenitales sur ce site.




TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com