Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 7:59:38 AM Samedi, 22 Septembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Séance de travail à Lomé avec le comité de suivi : Quoi retenir des deux jours de travaux ?


politique

iciLome | | 3 Commentaires |Imprimer Lu : 1946 fois


La délégation du Comité de suivi de la CEDEAO conduite par M. Kassi Brou était à Lomé les 10 et 11 septembre 2018 pour une séance d'appui et d'évaluation de la mise en œuvre de la feuille de route rendue publique le 31 juillet dernier.

La Coalition des 14 et tous les Togolais partisans du changement attendaient que la CENI de Kodjona soit stoppée dans sa fuite en avant ici et maintenant afin qu'une solution soit trouvée aux incompréhensions entre le pouvoir et la Coalition de l'opposition. Cela ne fut malheureusement pas le cas. Toutefois, on note quelques mesures du comité de suivi allant dans le sens de l'application de la feuille de route.

En effet, le Comité de suivi annonce de prendre désormais en main la question du fichier électoral. Aussi, des experts déjà recrutés arrivent-ils à Lomé pour s'installer le 17 septembre en vue de la prochaine révision intégrale du fichier électoral, entendu par là, un nouveau recensement électoral sous l'égide de la CEDEAO. Ces experts auront également pour mission d'auditer le fichier électoral au terme du recensement d'après nos sources.

Il est également annoncé l'arrivée prochaine à Lomé d'une vingtaine d'observateurs pour renforcer le processus électoral et se pencher sur le vote de la diaspora. Le comité de suivi n'a pas manqué d'appeler le gouvernement togolais à libérer les prisonniers comme recommandé dans la feuille de route.

Quant à la question concernant la composition de la CENI actuelle, le Comité de suivi dit que cela relève de la compétence des facilitateurs qui arrivent incessamment à Lomé pour une nouvelle rencontre.

Il est par ailleurs important de rappeler que Dr Jean-Claude Kassi Brou a précisé à l'ouverture des travaux que la CEDEAO mettra tout en œuvre pour que les réformes prévues dans la feuille de route soient traduites dans les faits en vue des élections transparentes, justes, démocratiques et équitables prévues pour le 20 décembre.

La Coalition des 14, pour sa part, a laissé entendre que toutes ses doléances concernant la CENI, un chronogramme global et autres ont été prises en compte et seront retransmises aux facilitateurs attendus à Lomé les jours à venir.

Au vu du développement qui précède, chacun peut aisément se faire une idée sur celui qui doit réellement s'inquiéter désormais après le passage de cette équipe du Comité de suivi. Point n'est donc besoin de se casser les méninges pour se rendre compte que c'est ceux qui courent unilatéralement vers la tenue des législatives le 20 décembre sans les réformes qui doivent s'inquiéter.

La raison est simple : l'implication des experts dans la révision intégrale du fichier électoral, l'assistance technique de la CEDEAO auprès de la CENI, l'obligation d'aller aux réformes avant toutes élections, etc. doivent plutôt être mises au profit de la Coalition. Les Togolais savent à partir de ce jour que la CENI actuelle n'est plus seule à organiser les élections, elle sera non seulement inclusive, mais aussi assistée par les experts de la CEDEAO.

Il est aussi clair qu'il n'y aura pas d'élections sans les réformes et la résolution du problème lié au fichier électoral. Le recensement ne va pas démarrer sans la présence des experts et observateurs de la CEDEAO, puisque ces derniers arrivent avant octobre. Il n'y a donc pas de raison pour que la Coalition des 14 verse dans le désespoir pour l'instant.

Si l'opposition a toujours estimé que le pouvoir de Faure Gnassingbé a peur des réformes et de la transparence des élections, il ne revient donc pas à la Coalition des 14 de s'affoler après les décisions annoncées par le Comité de suivi quoiqu'insuffisantes.

Joachin SONOUKOU




Autres titres

Togo chronique de kodjo epou : la marche à reculons 
Togo les soutiens de habia s’enchaînent devant l’ambassade du ghana 
Togo ftcd : un an d’activités d’éveil des consciences 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 3   Menteur Vendu | Mercredi, 12 Septembre 2018  - 9:32
  Journaliste vendu!!! Mais bon Dieu dites la vérité. La CEDEAO n'est pas la solution et elle roule pour Faure. Point barre. Seule la rue peut libérer. Dites la vérité au lieu de contribuer à tromper et à endormir les gens.

 2   allah | Mercredi, 12 Septembre 2018  - 9:17
  Menteur de journaliste . Nous avons écouté tous ce que les uns et les autres ont déclaré . Si tout ce que tu racontes dans ton torchon était vrai , Agbéhibor ne parlerait pas de frustration puisque le comité de suivi n'a pas validé ce qu'attendait la C14. Mme Adjamagbo avait de la peine à répondre aux questions précises des journalistes , se contentant de répéter ce qu'elle dit depuis un an . A voir le visage de jean Pierre Fabre , point n'est nécessaire de percevoir son amertume et sa frustration .

Les experts ne se substituent en aucun cas à la CENI. Il viennent regarder et attirer l'attention de celle-ci sur des correction s'il y en a . Or ce que vous ne savez pas , la CENI se sentant surveillée, est entrain de faire un travail irréprochable. Les experts ne feront que valider ce travail. Et pendant ce temps la date du 20 approche et la C14 est dans les vociférations. Ceci ne lui garantie aucun résultat.

C'est vrai qu'il n'est pas interdit de bercer les idiots qui crient tout le temps dans le sens du poil.



 1   chromosome21 | Mercredi, 12 Septembre 2018  - 9:16
  Oui mon frere. le temps de l'évolution est venue pour le togo. Comme on dit ailleurs, les planetes sont enfin entrain de finir de s'aligner dans le ciel togolais...

J'avais dit ici que la cedeao serait cette organisationb qu va mettre un terme au regene sanglant des gnassingbe. Beaucoup de gnarou emefa and co m'ont traité de ( faux) prophete car obnubilé par le gain facile , la vie médiocre consacrée au mal.
ils m'ont traité d'illuminé car incapable de lire correctement les evenements, tu sais pourquoi ce sont des gens du passé qui s'accroche aux passé et sont peu pas pas du tout intellectuellement outillés pour annalyser correctement l'environnement dans lequel évolue le togo.
je le dis et je le repete, la cedeao veut et va faire l'économie d'une guerre qui guette le togo si rien n'est fait. une guerre qui toucherait les 3 pays frontaliers directement et qui seraient amené à intervenir FORCEMENT DANS LE CONFLIT pour PROTEGER LA POPULATION.
VOILA LE DILEMNE de la cedeao, accompagner le togo dans la démocratie et l'alternance ou subir une guere dévastatrice qui ruinerait les efforts de cohésion et developpement de la sous région. Et je crois que la cedeao a fait son choix, CLAIREMENT.
Les gens sont déçus par le comité de suivi et pourtant il n' y a pas lieu d'etre déçu. Ce comité n'a pas de pouvoir de décision alors pourquoi leur demander de décider? c'est un petit incident de parcours qui n'eneleve rien au travail en cours. ils ont par contre apporter desprécisions qui ne sont pas du tout en faveur du pourvoir en ce qui concerne des éléctions transparentes et c'est ce qu'il faut retenir sans compter qu'une force sécuritaire sera déployée au togo pour les élections; souvenons de l'irruption des commandos militaires à la ceni en 2015 qui ont permis a taffa tabiou de proclamer des faux résultats annonçant faure vainqueur des présidentielles.
a tous je dis gardons confiance. c'est la fin du rpt unir.



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com