Version mobile  | LOMECHRONO.COM | AZIZO.NET  | ICIBENIN.COM  | AFRICAHOTNEWS.COM   
 6:53:44 AM Samedi, 22 Septembre 2018 | 
Actualité  |  Immobilier  |  Annonces classées  |  Boutique  |  Forums  |  Annuaire  |  Rencontres  |  Videos  |  Photos 
HOME
Actualité Togo  |  Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Hôtel 2 Février de Lomé : Reprise des travaux du Comité de suivi


politique

iciLome | | 8 Commentaires |Imprimer Lu : 2551 fois


Les travaux viennent de reprendre à la salle Evala de l’hôtel 2 Février à Lomé, en présence de la délégation de la Coalition des 14 partis de l’opposition conduite par sa Coordinatrice Mme Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, de celle du parti au pouvoir avec à sa tête le ministre en charge de la Fonction publique, Gilbert Bawara et des diplomates accrédités au Togo.

Pour cette deuxième journée, les membres du Comité de suivi et les protagonistes vont plancher sur l’épineuse question de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Sera-t-elle recomposée ou pas ? Comment se fera alors les travaux au niveau de cette institution avec les experts de la CEDEAO ? Voilà les questions qui seront au menu des discussions ce matin.

Déjà, on connaît la position de la Coalition des 14 qui milite pour la recomposition de cette institution chargée d’organiser et de superviser les élections au Togo. Les protagonistes arriveront-ils à s’entendre ?

A suivre.


I.K




Autres titres

Togo les soutiens de habia s’enchaînent devant l’ambassade du ghana 
Togo ftcd : un an d’activités d’éveil des consciences 
Togo crise politique/la facilitation en difficulté : condé manœuvre pour sauver faure 
Plus de nouvelles






Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



 8   Maximus DJITRI | Mardi, 11 Septembre 2018  - 15:34
  La CENI actuelle doit etre demantelee et recomposee a parite avec une personnalite neutre comme le Monseigneur Barrigah a sa tete ou carrement un membre ressortissant de la CEDEAO choisit par les facilitateurs.

Nous exigeons ceci a cause de ce qui s'est passe dans le passe ou la CENI Presidee par des membres du parti au pouvoir rpt unir a failli a sa mission de neutralite et d'objectivite lors de toutes les elections precedentes au Togo. Souvenez-vous bien de la comedie de Awa Nana en 1993 et 1998. Ensuite des comedie de Taffa Tabiou et autres godillots du regime sanguinaire et tribaliste des Gnassingbe.

A chaque fois que que ce regime se sent battu dans les elections, ce regime force le president de la CENI a proclamer des faux resultats qui n 'ont souvent rien a voir avec la verite des urnes.

Enough is Enough. Assez de l'instrumentalisation et de la politisation de la CENI a des fins electoralistes.

En maintenant Kodjona Kadhanga frere du tristement celebre Abalo Kadhanga (CLAIR CONFLICT D'INTERET)a la tete de la CENI, ce regime machiavelique de Faure Gnassingbe n'a pour autre intention que de faire du forcing et s'il se trouve en situation de defaite de forcer le President de la CENI qui est le seul habilete, a proclamer des faux resultats sortis directement des laboratoires de fraude de L'RPT UNIR FAT.


C'est pour cela qu'il fauT absolument dissoudre et recomposer la CENI avec une personnalite neutre a sa tete.


En outre le President de la CENI ne devrait plus avoir la seule autorite de proclamation des resultats.

Desormais si leS resultats ne st pas valider et signer par tous les membres de la CENI et verifies par les experts, toute proclamation sera nulle et non avenue. Donc le president de la CENI sera une coquille vide sans pouvoir. Dans ce cas le RPT peut garder Kodjona a la tete de la CENI s'ils le veulent.


Quand aux incultes qui sont ici prets a invoquer ou evoquer l'APG quand cela les arranges, je voudrais leur dire que avec l'intervention de la CEDEAO, l'APG qui n' a jamais ete respectee par le RPT UNIR est devenu caduque, nul et de nul effet.


Par consequent Faure Gnassingbe revient dans sa situation illegitime et illegale de Genocidaire de putchiste de 2005.

Il faille que le Tikpi Atchadam et ses amis de la C14 prennent leur responsabilite en envoyant des emissaires polyglottes ou parlant couramment anglais aupres du President Buhari et des autres facilitateurs afin de rmettre les choses en ordre.

Et au cas ou les facilitateurs ne veulent pas mettre les choses en ordre, on met le peuple dehors du Nord au Sud et de l'Est a l'Ouest et on fait sortir tous les togolais de tous les villages et villes et des plus petis hameaux aux plus grands tout ceci de maniere coordonnee et synchronisee afin d'avoir un impact maximum et de mettre fin a ce regime genocidaire et barbare.

La patrie ou la mort, nous vaincrons,
Ablodeee Gbadzaaaaa!!!!!

 7   AHLERAS | Mardi, 11 Septembre 2018  - 14:12
  Réponse à 6-Fernando garcia
  La CEDEAO prendra possession du fichier electoral que vous avez trafficote et en fera quelque chose de un peu digestible pour les elections. Cela suppose que vous serez OUT. Alors la CEDEAO prendra possession aussi du traitement des resultats. Alors votre fameux CENI sert a quoi?

 6   Fernando garcia | Mardi, 11 Septembre 2018  - 13:54
  La CENI organisera bien les elections sous la supervision de la CEDEAO.
Les membres de la CENI de chaque parti sera proportionnel au nombre de deputes a l'assemblee nationale. Les autres micros partis comme la CDPA n'ont pas leur place a la CENI a moins que l'ANC veut leur ceder sa place.
Rendez-vous le 20 Decembre prochain.

 5   ABLODE | Mardi, 11 Septembre 2018  - 13:44
  OPACITE= NOIR=FRAUDE=VOL=NON TRANSPARANT= MASCARADE= RPT/UNIR ET CELA NE SE REPRODUIRA PLUS SUR LE SOL TOGOLAIS... TCHOCO TCHOCO..ILS PARTIRONT ...ABLODE ABLODE ABLODE

 4   Maximus Djitri | Mardi, 11 Septembre 2018  - 12:53
  Messieurs et Mesdames,
N oubliez surtout pas de soulever et d insister sur le probleme du decoupage raciste et tribaliste actuel qui fait que l opposition devance en voix mais se retrouve minoritaire a l assemblee...

La question de la tribalisation de la CENI qui fait que 1 homme ou 1 ressortissant du Sud n est pas autorise a occuper le poste de president de la CENI et ce depuis 1993.

La question de la tribalisation volontaire et outranciere de l'armee qui fait que les ressortissants du Sud ne sont jamais affectes a des postes de commandant de garnison ou de troupes armees.

La tribalisation dr l administration qui fait si tu n as pas des accointances ds le rpt unir tu n auras jamais un boulot au Togo pire si tu es de la mauvaise ethnie.

La patrie ou la mort, nous vaincrons

 3   El Niño | Mardi, 11 Septembre 2018  - 12:35
  La question de la libération des 57 otages + Folly Satchivi doit revenir en priorité sur la table de la Cedeao ce matin sans oublier la question brulante de la CENI monocolore actuelle.
Kpété Kpété ALTERNANCE!

 2   Clement GAVI | Mardi, 11 Septembre 2018  - 12:2
  'Déjà, on connaît la position de la Coalition des 14 qui milite pour la recomposition de cette institution chargée d'organiser et de superviser les élections au Togo. Mais le régime de Faure Gnassingbé s'oppose à cette recomposition et préfère conduire le processus dans une opacité. Les protagonistes arriveront-ils à s'entendre ?'

Et voilà le problème. Un régime qui s'opposant à une recomposition de la CENI atteste qu'il ignore que ce qui compte dans un pays, ce n'est pas cela que quelques uns peuvent comprendre, mais cela qui provoque l'assentiment général, c'est à dire, le sens de la délibération et du jugement, l'humilité et la retenue de soi, etc ces nobles manières qui favorisent la cohésion sociale et la concorde politique.

Il est inexplicable qu'un régime, le même depuis plus de cinquante ans, soit autant allergique à toute idée de changement. Et pour ce faire, il est prêt à tout, assassiner, brûler, détruire, etc c'est à dire, s'instituer en cause de souffrance à des générations.
Des gens qui n'ont toujours pas compris que l'essentiel, c'est d'être libre de soi-même, c'est à dire, de ses propres passions pour voir qu'il n'est pas nécessaire d'empêcher la liberté à autrui.

Ils viennent au monde comme tout le monde et dans le monde ils condamnent la vie en posant comme axiome, l'idée qu'ils doivent conquérir la terre, ils se soumettre la multitude.
Il faut avoir été victime de ce régime et de ce qu'il suggère pour comprendre jusqu'où ils peuvent aller dans le mal, dans l'injustice, dans la folie. Pour nous qui avons été touché dans nos chairs et dans nos âmes, ce régime est une forme de terrorisme. Un terrorisme institutionnel. Le mal absolu sur terre. Que Dieu les pardonne et qu'il nous donne le courage de résister ce mal, ce régime tyrannique et diabolique.

 1   Tanga | Mardi, 11 Septembre 2018  - 12:1
 
Une recomposition de la CENI sera fatal pour le regime en place paceque ce regime a pour pilier
les membres de la CENI actuelles.
Donc Faure et tous ces vendriques vont lutter pour que leur "pilier de fraudes" ne soit pas detruit.



TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad
ARTICLES LES PLUS RECENTS

© EXIN MEDIA. Contactez-nous. | Politique de vie privée | Partenaires
| | | | .
| Comparateur gratuit de rachat de credit sur rachat-credit-entre-particulier.com